Comment repérer et éliminer la pourriture blanche dans votre jardin

Par défaut

Pourriture blanche sur un haricot. Photo: Howard Schwartz, http://www.growingproduce.com

Article de la blogueuse invitée Lucy Hope,
traduit de l’anglais par jardinierparesseux.com

Parmi les nombreuses stratégies que vous pouvez adopter pour éliminer la pourriture blanche ou sclérotiniose dans votre jardin, la plus importante est de ne jamais lui permettre de se développer. Comme le souligne une étude réalisée par des scientifiques du Centre de recherche de Lethbridge en Alberta, la pourriture blanche (Sclerotinia sclerotiorum), une maladie fongique, est répandue dans le monde entier et difficile à contrôler. En effet, au printemps et à l’été, les corps hivernants de ce champignon peuvent germer, libérant des spores qui peuvent ensuite infecter les feuilles endommagées ou vieillissantes. Garder votre jardin en parfait état est sans doute l’une des actions les plus importantes que vous puissiez poser pour tenir le problème à distance.

Pourquoi la pourriture blanche est-elle si persistante?

La pourriture blanche forme des structures dures appelées sclérotes qui peuvent survivre dans le sol pendant plus de cinq ans. Au printemps et en été, lorsque la température oscille entre 11 et 20 °C, les sclérotes produisent de minuscules corps fructifiants appelés apothécies. Celles-ci, à leur tour, produisent des spores qui peuvent parcourir de grandes distances, portées par le vent. Les spores qui atterrissent sur un tissu végétal endommagé peuvent infecter la plante et pénétrer dans la tige. La plante finit par mourir, mais de nouveaux sclérotes se forment dans le vieux tissu et peuvent survivre dans le sol, menaçant ainsi d’autres plantes.

À quoi ressemble la pourriture blanche?

Sclérotes récupérés d’un plant de tabac. Photo: ephytia.inra.fr

La pourriture blanche est blanche et cotonneuse. Elle est parfois accompagnée de minuscules sclérotes noirs. Elle affecte plus de 400 espèces végétales et peut donc mettre en péril plusieurs des plantes que nous cultivons dans nos jardins (haricots, tournesols, carottes, tomates, pommes de terre, laitues, etc.). Les sclérotes eux-mêmes sont petits, mais faciles à repérer. Ils ressemblent un peu à une pointe de crayon brisée et leur forme est oblongue ou irrégulière.

Qu’est-ce que – et qu’est-ce que n’est pas – le Sclerotinia sclerotiorum?

Avant de formuler une stratégie visant à débarrasser votre environnement domestique de la moisissure, il faut savoir différencier la pourriture blanche due au Sclerotinia sclerotiorum des autres types de moisissure blanche.

Si vous voyez une croissance blanche sur les portes, le plancher ou d’autres surfaces de votre abri de jardin, il s’agit d’une espèce de moisissure différente, une qui devrait être traitée par un professionnel. Cela est dû au fait que la moisissure blanche poussant en surface des objets inertes est plus difficile à nettoyer que les différentes moisissures noires ou vertes, qui peuvent facilement être traitées avec un mélange de vinaigre et d’eau. La présence de moisissure blanche sur les revêtements de sol et les tapis peut indiquer qu’une rénovation est de mise, mais il appartient au professionnel de déterminer si la surface atteinte est récupérable.

La pourriture blanche (Sclerotinia sclerotiorum) est limitée aux plantes du jardin et doit être traitée de manière très spécifique.

Débarrasser votre jardin de la pourriture blanche

Pourriture blanche. Photo: Jymm, commons.wikimedia.org

Pour éviter que la pourriture blanche n’infecte votre sol, choisissez des plantes au port vertical, car elles ont tendance à sécher plus rapidement que les plantes basses. Les plantes doivent aussi disposer de suffisamment d’espace et de lumière. Aussi, utilisez pour arroser des systèmes qui humidifient le sol sans mouiller le feuillage, comme le tuyau suintant et l’irrigation goutte à goutte plutôt que des arroseurs ou des gicleurs. 

Si vous remarquez la présence de pourriture blanche, arrachez immédiatement les plantes infectées. Il peut être utile d’utiliser une feuille de plastique ou une autre barrière pour empêcher les spores de tomber sur les plantes adjacentes lorsque vous manipulez la plante infectée. Pour plus de certitude, vous voudrez peut-être même enlever le sol sous la plante et immédiatement autour et le remplacer par une terre fraîche. 

Enfin, envisagez de cultiver surtout des plantes très résistantes à la pourriture blanche, telles que le taro (colocase), le canna et la plupart des graminées. Ces végétaux sont peu susceptibles de fournir à la pourriture blanche les conditions nécessaires à son développement.

Un problème mondial

La pourriture blanche est un problème répandu dans de nombreux jardins à travers le monde. Pour éviter son apparition dans votre jardin, cultivez autant d’espèces de plantes résistantes que possible et conservez les plantes existantes dans des conditions optimales. Enfin, soyez vigilant: quand vous voyez de la mousse blanche, surtout quand elle est accompagnée de minuscules sclérotes noirs, agissez pour éliminer rapidement et proprement la plante affectée ainsi que (si vous êtes extrêmement prudent) le sol autour.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.