Nouveautés du congrès GardenComm 2019

Par défaut

Salle d’exposition du congrès GardenComm 2019. Photo: Janet Carson, http://www.arkansasonline.com

Chaque année, depuis maintenant 30 ans, je participe au congrès annuel de Garden Communicators International (GardenComm), anciennement la Garden Writers Association, tenu cette année en septembre à Salt Lake City, dans l’Utah. Et chaque année, je reviens avec de nouvelles idées de plantes et de produits que je voudrais essayer moi-même et aussi partager avec mes lecteurs. Tous ces produits sont déjà sur le marché ou le seront au début de l’année prochaine. 

Voici quelques-unes de mes découvertes pour 2020:

Saule à feuilles de sauge Iceberg Alley
(Salix candida ‘Jefberg’)

Saule à feuilles de sauge Iceberg Alley. Photo: http://www.baileynurseries.com

Ce petit arbuste arrondi aux feuilles étroites argentées est vraiment assez original. Avec son feuillage si brillamment argenté des deux côtés et sa petite taille, il a plus l’air d’un chalef que d’un saule. De plus, c’est une plante «du Grand Nord», capable de supporter le froid extrême (zone de rusticité 2). D’ailleurs, la plante a été trouvée dans le nord de Terre-Neuve par le botaniste Todd Boland de l’Université Memorial de Terre-Neuve.

Chatons printaniers. Photo: http://www.baileynurseries.com

Le saule Iceberg Alley atteindra de 90 à 120 cm de hauteur et de diamètre. C’est une plante mâle qui porte, tôt au printemps, de beaux chatons argentés décorés d’étamines colorées.

Cultivez-le au plein soleil dans un sol légèrement humide. Une fois établi, il se montre toutefois étonnamment résistant à la sécheresse aussi. 

Ce clone, choisi pour sa coloration et sa densité exceptionnelles, provient d’une région au sol calcaire du nord de l’île de Terre-Neuve et est donc bien adapté aux sols alcalins. Par contre, il semble bien tolérer les sols acides aussi. Il préfère un hiver froid à très froid et ne fera pas un bon sujet pour les régions au climat doux (zones 7 à 10).

Chou de Bruxelles ‘Redarling’
(Brassica oleracea gemmifera ‘Redarling’)

Chou de Bruxelles ‘Redarling’. Photo: http://www.syngenta.com

Si vos enfants ou petits-enfants ne veulent pas goûter aux choux de Bruxelles, voici une variété qui pourrait peut-être les faire changer d’avis! Cet hybride de couleur rouge-violet vif est non seulement de couleur intrigante, mais est de saveur plus douce que la plupart des choux de Bruxelles verts, avec moins d’amertume. Les petites pommes de 3,8 cm sont délicieuses cuites à la vapeur, grillées ou rôties ou encore, essayez-les comme hors-d’œuvres. 

Plante prolifique facile à cultiver qui atteindra 75–100 cm de hauteur et 50–75 cm de diamètre. Maturité: 140 jours.

Spirée japonaise Poprocks Petite
(Spiraea japonica ‘Odessa’)

Spirée japonaise Poprocks Petite. Photo: bloomineasyplants.com

C’est probablement la spirée japonaise la plus dense et la plus florifère jamais introduite. Atteignant seulement 90 cm de hauteur et de diamètre, elle forme un dôme arrondi de tiges serrées et de feuilles vert foncé coiffées de jolies fleurs de couleur rose bonbon. Et elle fleurit sans arrêt tout au long de l’été, sans besoin de taille. 

Elle a besoin de plein soleil, mais est autrement très adaptable quant aux conditions, tant que le sol est bien drainé. Elle est rustique dans presque toutes les régions tempérées (zones 3 à 8). Utilisez-la comme plante de bordure ou comme haie basse.

Engrais à la laine de mouton Wild Valley Farms

Granules de laine de mouton. Photo: http://www.wildvalleyfarms.com

C’est certainement l’engrais le plus original que j’aie vu depuis plusieurs années: l’engrais à la laine de mouton de Wild Valley Farms est fabriqué à partir des déchets de laine, soit la toison du ventre et de l’écusson (l’entre pattes arrière), qui ne peuvent pas être utilisés pour la confection de vêtements et qui sont alors généralement jetés. Wild Valley Farms en prépare des granules qui servent d’engrais biologique 9-0-2 à dégagement lent pour les végétaux. 

Non seulement ses minéraux sont-ils libérés lentement pendant 6 mois et plus, mais la laine améliore aussi la texture du sol et notamment sa porosité et sa capacité de rétention d’eau, ce qui peut permettre de réduire les besoins en arrosage de jusqu’à 25%! 

Les granules de laine peuvent être utilisées en pleine terre, en jardinière et aussi dans les terreaux pour plantes d’intérieur, où l’on peut les utiliser à la place de la perlite pour alléger le mélange et améliorer sa capacité à retenir l’eau et les minéraux. 

En boni, la laine a la réputation de repousser les limaces et les escargots!

Ce produit est actuellement vendu en jardinerie aux États-Unis et, à un moindre degré, au Canada, et on étudie la possibilité d’installer une usine de fabrication en Europe. Si vous n’en trouvez pas localement, contactez le fournisseur directement à www.wildvalleyfarms.com.

Impatiens des jardins Beacon 
(Impatiens walleriana série Beacon)

Impatiens des jardins Beacon Orange. Photo: http://www.panamseed.com

Oui, l’impatiens des jardins (Impatiens walleriana) est assurément de retour! Après la série Imara XDR lancée en 2019 par Sygenta, PanAmerican Seeds propose pour 2020 sa propre gamme d’impatiens résistants au mildiou de l’impatiens, Beacon.

Ces plantes sont des Impatiens walleriana purs (aucun croisement n’a été fait avec d’autres espèces), avec leur excellente résistance à l’ombre, mais elles ne mourront pas du mildiou de l’impatiens (Plasmopara obducens) au milieu de l’été. On se rappelle que la maladie dévastatrice a pratiquement éliminé l’impatiens des jardins du marché depuis 2013. 

La nouvelle série se décline en 6 couleurs et 2 mélanges. Ainsi, vous pourrez à nouveau remplir vos jardins, paniers et jardinières des vives couleurs des impatiens, même dans les coins les plus sombres, sans crainte de les voir anéantis par une pourriture fulgurante.

Les impatiens Beacon forment un dôme de 25–30 cm de hauteur et de 30–35 cm de diamètre. Vous pouvez les utiliser partout où vous cultiviez des impatiens de jardin autrefois, du soleil à l’ombre profonde et dans tous les sols. Vous pouvez les cultiver à partir de semences (déjà disponibles dans certains catalogues) ou encore, attendre au printemps pour acheter de jeunes plants en caissette.

Bien que ces impatiens soient généralement traités comme des annuelles et que la plupart des jardiniers les laissent geler à l’automne, vous pouvez aussi rentrer des boutures pour une culture à l’intérieur pendant l’hiver.

Basilic ‘Everleaf Emerald Towers’
(Ocimum basilicum ‘Everleaf Emerald Towers’)

Basilic ‘Everleaf Emerald Towers’. Photo: http://www.panamseed.com

Voici un basilic tout à fait original! 

Il vous surprendra tout d’abord par son port érigé, presque en colonne, car il produit des branches multiples très courtes et aussi des entre-nœuds très serrés, atteignant 60 à 90 cm de hauteur par 20 à 30 cm de diamètre, ce qui crée non seulement un très bel effet ornemental, mais occupe moins d’espace, un avantage dans les petits jardins. Mieux encore, il offre la saveur traditionnelle du basilic vert de Gênes, parfait pour manger frais en salade ou haché finement dans les recettes.

Et ce n’est pas tout: il fleurit plus tardivement que tout autre basilic! Ce point est important, car la floraison du basilic est de faible intérêt pour le jardinier, signalant la fin de sa saison de production si on ne supprime pas les fleurs rapidement. La floraison du basilic ‘Everleaf Emerald Towers’ survient plus de 8 semaines plus tard que celle des basilics standards. Dans les régions aux étés courts, il ne fleurit pas du tout! Donc, moins de suppression de fleurs à pratiquer. 

Enfin, et tout aussi important, il offre une excellente résistance aux deux maladies les plus dévastatrices pour le basilic, soit le mildiou et la fusariose. Alors, vous n’aurez plus à craindre de perdre vos plantes à la mi-saison!

Le basilic ‘Everleaf Emerald Towers’ est déjà offert en ligne et plusieurs catalogues de semences suivront lors du lancement de leurs catalogues 2020. 

Grenadier nain Peppy Le Pom
(Punica granatum ‘SMNPGMF’)

Grenadier nain Peppy Le Pom. Photo: http://www.provenwinners.com

C’est une amélioration du bon vieux grenadier nain (Punica granatum ‘Nana’) que je vois souvent cultivé en pleine terre sur la Côte d’Azur. Plus compact et plus dense, notre cultivar porte des feuilles plus petites, plus vertes et plus arrondies, mais les mêmes fleurs pendantes orange vif qui se succèdent tout au long de l’été et qui en font une plante si ornementale. De plus, son port dense permet une taille plus précise: vous pourriez même le former en topiaire ou en bonsaï si vous le vouliez.

Fruit du grenadier nain Peppy Le Pom. Photo: http://www.logees.com

Quant aux fruits (grenades), oui, il en produit, mais ils sont peu nombreux et petits, avec plus de graines que de chair et sont, de plus, plus acides que les grenades standards. Il vaut mieux les voir comme un élément ornemental supplémentaire plutôt que comme un fruit à croquer.

Mes lecteurs européens peuvent peut-être cultiver cette plante en plein air à l’année: elle tolère jusqu’à -10 °C (mais perd son feuillage en cas de gel) et ainsi on peut en trouver quelques spécimens de grenadier jusqu’à la région de Paris. Au Canada, évidemment, il n’est pas question de le cultiver en pleine terre toute l’année: il faudrait le rentrer à l’abri au début de l’automne. Ainsi, vous pourriez en profiter en tant que plante d’intérieur pendant l’hiver. (Pour plus de détails sur la culture du grenadier nain, lisez Le grenadier nain: couleur et fruits à l’intérieur.)

Le grenadier nain a besoin du plein soleil, mais s’adapte bien à différents sols et tolère un peu de sécheresse. Si vous ne le taillez pas, il atteindra éventuellement 90–120 cm de hauteur et 90 cm de diamètre.


Bien sûr, j’ai vu beaucoup plus que cela au congrès GardenComm: peut-être que je vous montrerai plus de plantes et de produits au cours des mois à venir!

5 réflexions sur “Nouveautés du congrès GardenComm 2019

  1. Michele B

    MERCI pour ce partage. C’est tellement apprécié! Et, oui, je prendrais bien au moins un autre article sur d’autres nouveautés que vous avez relevées pendant ce congrès 😉😊

  2. Micheline

    C’est toujours super de voir les nouveautés. Je continue à te lire chaque jour! Je partage plusieurs de tes articles avec les membres de la Société d’horticulture, Et je prends des notes.
    Continue ton excellent travail!
    Micheline

  3. Clairiere

    Bonjour.
    Je vous remercie d’avoir partagé ces nouveautés dans ce très bel article si bien documenté. Un plaisir pour les yeux, un régal anticipé pour le palais (par exemple le basilic Everleaf que je viens -du reste- de semer de façon un peu précoce peut être) et tant de promesses de jolies fleurs ou végétaux. De nouveau merci.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.