Compostage Mythes horticoles Sol

Mythe horticole: les coquilles d’œufs sont une bonne source de calcium pour le sol

Vous avez probablement entendu dire que les coquilles d’œufs sont une bonne source de calcium pour le jardin et qu’on devrait donc les ajouter au compost ou même directement à la terre dans laquelle on jardine. On entend même dire que les coquilles d’œufs peuvent aider à prévenir la pourriture apicale chez la tomate, une maladie (carence) liée à l’indisponibilité de calcium dans le sol.

Cela semble très logique: les coquilles d’œufs sont après tout constituées à plus de 95% de carbonate de calcium. Donc, les ajouter au compost ou au sol devrait augmenter la quantité de calcium disponible pour les plantes, non?

Mais c’est sans tenir compte du fait que les coquilles d’œufs ne se décomposent pas facilement. Elles peuvent prendre des décennies, voire des siècles, pour libérer leur calcium. D’ailleurs, les archéologues découvrent régulièrement des coquilles d’œufs plusieurs fois centenaires dans d’anciens dépotoirs, toujours reconnaissables et en grande partie intactes après tant d’années. Leur décomposition ne sera pas plus rapide chez vous. En conséquence, ajouter des coquilles d’œuf au compost ou au sol ajoute très peu de calcium utile aux plantes, du moins au cours de la vie du jardinier qui les applique.

Si vous êtes un composteur observateur, vous aurez sans doute déjà remarqué que les coquilles se décomposent peu ou pas. Lorsque votre compost est «prêt» pour utilisation dans le jardin et que tous les autres ingrédients sont bien décomposés, n’est-ce pas que vous voyez toujours des morceaux de coquilles d’œufs encore parfaitement intacts?

Peu besoin de calcium 

De toute façon, le fait que le calcium des coquilles d’œufs soit peu ou pas disponible ne pose pas de problème pour les plantes. Le calcium est un élément très abondant dans la nature et la plupart des sols en contiennent amplement. Normalement, vous n’avez pas besoin d’en ajouter. 

Contrairement à la croyance populaire, la cause principale de la pourriture apicale n’est pas le manque de calcium, mais un arrosage en dents de scie.

Même la croyance qu’il faut ajouter du calcium au sol pour contrer la pourriture apicale chez la tomate est largement mythique. Lisez Tomates et poivrons: attention à la pourriture apicale pour en apprendre davantage.

Sous des conditions spéciales

Sous certaines conditions, par contre, les coquilles d’œufs se décomposent beaucoup plus rapidement et sont donc plus utiles aux plantes.

Par exemple, quand le sol est très acide (un pH inférieur à 4), elles se décomposent assez facilement, en deux ou trois ans plutôt qu’en deux ou trois siècles, surtout si elles ont été broyées auparavant. Par contre, vous trouverez très peu de tas de compost ou de sols de jardin aussi acides. Et en fait, vous ne voudriez pas que votre sol de jardin soit aussi acide: très peu de plantes peuvent tolérer des sols extrêmement acides.

On peut faire dissoudre des coquilles d’oeufs dans du vinaigre. Photo: food-hacks.wonderhowto.com

Il est aussi possible de dissoudre des coquilles réduites en poudre dans du vinaigre (très acide, d’un pH d’environ 3), car l’acide fait dissoudre le carbonate de calcium qui compose la coquille en calcium et en dioxyde de carbone (ce dernier s’évaporera, tout simplement). Après, vous pouvez en ajouter aux sols en mal de calcium. (Le calcium aura annulé l’acidité du vinaigre, ne laissant que de l’eau.) Même dans une solution aussi acide que le vinaigre, il peut falloir quelques jours pour que tous les morceaux se dissolvent, selon leur taille et leur quantité.

Dans un composteur qui chauffe beaucoup, les coquilles se décomposent en seulement quelques mois. Photo: http://www.piedmontpark.org

Les coquilles se décomposent également plus rapidement quand le compost chauffe bien, soit quand il atteint une température de 40 à 60 °C pendant de longues périodes. Mais la plupart des composteurs domestiques sont dits «froids»: ils fonctionnent à basse température et n’atteignent pas ce niveau de chaleur. Et les terres de jardin non plus.

D’ailleurs, même si votre système de compostage fonctionne à chaud, il faut broyer les coquilles très finement pour qu’elles se décomposent relativement prestement. 

Si votre municipalité offre un programme de collecte de déchets compostables et utilise un système de compostage en aérobie, voilà sans doute la meilleure façon de recycler les coquilles d’œufs. Dans une telle situation, oui, les coquilles se décomposeront et libéreront leur calcium.

Que faire des coquilles d’œufs alors?

Si votre municipalité ne fait pas de compostage et que votre propre composteur fonctionne à froid, comment alors recycler les coquilles d’œufs?

On peut ajouter des coquilles d’œufs au sol même s’il y a peu de chances qu’elles se décomposent. Au moins n’iront-elles pas au dépotoir! Photo: http://www.comment-economiser.fr.

Vous pouvez toujours ajouter des coquilles d’œufs au sol ou au compost. C’est mieux que de les envoyer au dépotoir! Séchez les coquilles et réduisez-les en miettes ou, mieux encore, en poudre. À cette fin, utilisez un marteau, un pilon, un moulin à café ou un mélangeur. Elles s’intégreront alors au sol où elles deviendront l’équivalent de petites particules de terre. 

Pour en savoir plus sur le mythe horticole populaire selon lequel les coquilles d’œufs peuvent être utilisées pour contrôler les limaces, lisez Attention: les coquilles d’œufs attirent les limaces

Nourriture pour les poules

Une chose vraiment utile que vous pouvez faire avec des coquilles d’œufs est de les donner aux poules comme supplément à leur alimentation. Elles ont besoin de beaucoup de calcium pour produire des œufs et leur système est capable de facilement digérer les coquilles d’œufs. Ça paraît un peu cannibale, mais les poules sont attirées par tout ce qui contient du calcium, même leurs propres œufs broyés.


En résumé, les coquilles d’œufs ne sont pas vraiment très utiles au sol dans lequel vous jardinez, mais vous pouvez quand même les y incorporer afin de les recycler et de réduire votre empreinte environnementale!

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

13 comments on “Mythe horticole: les coquilles d’œufs sont une bonne source de calcium pour le sol

  1. Monique Michaud

    Bonjour,
    J’ai trouvé cette info, je ne sais plus ou exactement. « Les vers de terre aiment bien les coquilles d’oeuf, ce faisant il dépose leur turicules autour des plantes. Lesquels turicules ont une forte concentration en calcium. »
    Merci et bonne journée.

  2. Joanne Deziel

    Merci de l info,je donnerai mes coquilles d œuf broyées à mon fermier favori chez qui je prends mes œufs.🐓

    • Michel D Cloutier

      Tout autre volatile qu’une poule qui pond des oeufs aimera la poudre de coquilles d’oeufs. Moi je mélange cela avec les autres graines que je donne aux oiseaux

  3. On ne sait plus à qui se fier pour obtenir la vérité. Vous dites telle chose et on lit le contraire sur un autre site. C’est à s’arracher les cheveux…

  4. Je m’excuse. J’ai répondu un peu rapidement (grosse journée). Il se trouve que la mauvaise information qui circule en horticulture m’horrifie. Je trouve épouvantable que les gens qui n’ont pas fait le moindre recherche répètent des informations comme des perroquets. Je mets beaucoup de temps à vérifier ce qui j’écris. SI vous voulez savoir si quelque chose en horticulture est vrai ou faux, il faut consulter un site sérieux basé sur la science. Pas sur les croyances. J’utilise souvent des sites comme Horticutural Myths (https://puyallup.wsu.edu/lcs/ ) de l’américaine Linda Chalker-Scott (ou ses livres), une professeure dans le programme d’horticulture à Washington State University ou encore, https://www.gardenmyths.com. Ou toute source universitaire avec des études à l’appui. Vous pouvez faire la meme chose et arrêter de vous arracher les cheveux! Et quand je fais une erreur (et bien sûr cela arrive), je retourne sur l’article et je publie ce que j’ai découvert. Voilà une réponse plus digne!

  5. Ping : Valoriser vos déchets au potager: les coquilles d’oeuf | Potagers d'antan

  6. Christine Sills

    Bonjour M. Hodgson, j’ai décidé d’augmenter ma surface de potager en utilisant la plate-bande devant la maison. Cet automne, j’y ai mis des copeaux de cèdres couleur  »naturel ». Je viens de lire que ceci acidifie le sol. J’habite à Lavaltrie (culture des fraises, tabac anciennement, pommes de terre, lavande) où, si je ne m’abuse, le sol est naturellement un peu acide (les bleuets y poussent bien). Pour remédier à cette erreur, pourrais-je , après avoir fait dissoudre des coquilles d’œufs broyées dans du vinaigre, en arroser le sol ? Et si oui, peu, moyennement ou beaucoup (je peux vivre sans exactitude mais avec une certaine orientation 😉 ? Merci et bonne journée !

    • Même en faisant ce que vous proposez, les coquilles d’oeuf n’auront à peu près aucun effet. De toute façon, il est peu probablement que lee copeaux de cèdre acidifent pas le sol. D’abord, ils se décomposent trop lentement pour avoir beaucoup d’effet. De plus, si votre sol est déjà naturellement acide, ils sont probablement moins acide que le sol. (Son pH varie selon le fournisseur, mais est souvent entre 5,5 et 6,5.)

  7. Mais les coquilles d’œufs broyées ne sont-elles utiles lorsqu’on en dépose autour des tiges de certains légumes comme les tomates lors de la transplantation au potager, empêchant ainsi certains vers de venir les ronger? Je perds plusieurs plants de tomates et de piments à chaque année à cause de ces vers.

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :