Légumes Mauvaises herbes Potager

Le chénopode blanc: comestible, mais éloignez-le vos légumes!

Le chénopode blanc (Chenopodium album), aussi appelé chou gras, poule grasse ou poulette grasse, est une mauvaise herbe commune à travers le monde. Il a l’avantage d’être comestible et en fait, très nutritif. Il contient très peu de graisses saturées et de cholestérol et constitue une bonne source de niacine, d’acide folique, de fer, de magnésium et de phosphore, ainsi qu’une très bonne source de fibres alimentaires, de protéines, de vitamine A, de vitamine C, de thiamine, de riboflavine, de vitamine B6, de calcium, de potassium, de cuivre et de manganèse. Et il est délicieux, avec un goût rappelant l’épinard.

Mais avant de décider d’embrasser le chénopode blanc comme le légume du siècle pour votre potager, réfléchissez-y deux fois plutôt qu’une, car cette plante a un côté sombre… et même, plusieurs côtés sombres.

Les bémols

Chénopode blanc en fleurs. Photo: Rasbak, Wikimedia Commons

Tout d’abord, le chénopode blanc est incroyablement envahissant: en raison de son émergence précoce et de son taux de croissance rapide, il peut réduire la production de bon nombre de légumes. Par exemple, il a été démontré que, dans les grandes cultures, les pertes de récolte atteignaient 13% chez le maïs, 25% chez le soja et 48% chez la betterave à sucre.

Pire encore, il héberge un grand nombre de maladies que des insectes suceurs pourraient facilement se transmettre à vos légumes, dont les suivantes:

  • Virus de l’enroulement apical de la betterave;
  • Virus de la gravure du tabac;
  • Virus de la mosaïque de l’orge;
  • Virus de la mosaïque de l’aubergine;
  • Virus de la mosaïque de la betterave;
  • Virus de la mosaïque de la courge;
  • Virus de la mosaïque de la glycine.
  • Virus de la mosaïque de la laitue;
  • Virus de la mosaïque de la luzerne;
  • Virus de la mosaïque de la pastèque.
  • Virus de la mosaïque de la primevère;
  • Virus de la mosaïque de soja;
  • Virus de la mosaïque du concombre;
  • Virus de la mosaïque du houblon;
  • Virus de la mosaïque du navet;
  • Virus de la mosaïque jaune du haricot;
  • Virus de la tache annulaire de la tomate;
  • Virus de la tache annulaire du poivron;
  • Virus de la tache annulaire nécrotique du prunier;
  • Virus des anneaux noirs de la pomme de terre;
  • Virus des nervures jaunes du trèfle;
  • Virusdes taches en anneauxdu mûrier
  • Virus du rabougrissement jaune des cucurbitacées;
  • Virus X, M et S de la pomme de terre;

Une étude d’Elizabeth T. Maynard, du département des sciences biologiques de l’Université de Purdue, a montré qu’une seule plante de chénopode blanc dans une parcelle de 1 mètre carré réduisait le rendement de courges de 10 à 15 % en moyen.

Oh, et ai-je mentionné que son pollen léger est également une cause du rhume des foins?

Donc, récoltez le chénopode blanc dans la nature si vous voulez ou cultivez-le dans sa propre parcelle, loin de toute autre culture, mais vous ne voudrez probablement pas l’incorporer à votre potager familial! 

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

13 comments on “Le chénopode blanc: comestible, mais éloignez-le vos légumes!

  1. Fay Cotton

    J’en avais plein quand j’ai commencé à jardiner, mais comme la plupart des mauvaises herbes de grande culture, cette plante annuelle a besoin de lumière et de terre labourée pour germer. Malheureusement je n’en trouve plus du tout sur ma fermette de
    acres. j’en faisais des belles omelettes. https://www.facebook.com/photo.php?fbid=200057020040349&set=a.197116580334393&type=3&theater

  2. Isabelle

    Qu’en est-il alors du chénopode Bon-Henri ? Vous m’avez fait arracher ma consoude, qui après trois déménagement démarrait enfin, vais-je aussi courir arracher mon rang de chénopode ?

    • Larry Hodgson

      Malgré son apparence assez similaire au chénopode blanc, le chénopode bon-henry est en fait assez un parent assez éloigné du chénopode blanc (il est maintenant placé dans un nouveau genre, Blitum) et semble partager peu de ses maladies.

  3. aaaah, il y en a (sauvage) près de mes potagers. On s’en débarrasse comment ?

  4. Bonjour,
    Vos superbes articles ne sont plus lisibles….des publicités s’affichent en pleine page obstruant la lecture sans possibilité de les fermer….un crève coeur de devoir abandonner votre blog.

    • Vous avez probablement un malware, installer Malwarebyte et faites un scan, sinon installez un adblocker comme adblockPlus ou UBlock origin

    • Larry Hodgson

      Je crois que le commentaire d’Émile est juste. Personne d’autre ne rapporte de problèmes avec le blogue jardinierparesseux. Il est probable que le problème est au niveau de votre ordinateur, qu’il aurait été contaminé par un malware.

  5. Francine Hamel

    Larry qui est mon nouvel hôte sanguinaire qui tuent mes précieux et affectionnés vers de terre? Après plus de 4o ans de jardinage franchement, est-il le covid des jardins? Il m’accompagnent depuis 2 à 3 ans seulement. C »est pas mon genre d’endurer les profiteurs que puis=je faire?

    • Impossible de le dire comme tel, à moins de les voir à l’oeuvre. Déjà, si votre sol est plus sec et plus chaud que d’habitude, cela peut sérieusement réduire leur population.

  6. le « chénopode des murs a-t-il les mêmes propriétés ? Difficile de trouver des infos à ce sujet.

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :