Transplanter un iris hors saison

Par défaut

Question: Je dois changer mes iris d’endroit ce printemps. Je sais qu’il est préférable de le faire de la mi-août à la mi-septembre. Je pensais le faire après tout risque de gel, au moment où les nouvelles pousses vertes seront encore très courtes. J’imagine que la floraison sera diminuée.

Dois-je courir le risque? 

Pierre Simoneau

Réponse: Oui, allez-y. Vous pouvez le faire… et voici pourquoi.

La bonne saison

Habituellement, on transplante l’iris des jardins à la fin de l’été. Photo: bluemoongardens.blogspot.com

Il y a un moment idéal pour transplanter tout végétal. Pour l’iris des jardins (Iris×germanica), c’est à la fin de l’été. Pour la plupart des autres vivaces, arbustes et arbres, c’est au début du printemps, quand le feuillage n’est pas encore très développé, ou à l’automne, quand la saison de croissance est essentiellement terminée. 

On transplante habituellement à la saison opposée à la saison de floraison, soit au moment où la plante a le plus de chances de bien récupérer et de reprendre sans difficulté sans avoir à dépenser de l’énergie pour faire des fleurs. 

Ainsi, on transplante habituellement au printemps les plantes qui fleurissent à l’automne et à l’automne les plantes qui fleurissent au printemps (le cas des iris). Quant aux plantes qui fleurissent en été, on les transplante indifféremment tôt au printemps ou à l’automne. 

Quand on transplante un végétal au moment le plus propice, habituellement il reprend tout de suite sa floraison, presque comme si vous ne l’aviez jamais changé de place! Merveilleux!

Une transplantation hors saison

Cela dit, la vie du jardinier pose parfois des contraintes, le forçant à faire une transplantation ou une division hors saison. Peut-être qu’il y a des travaux près de la plate-bande, un déménagement, une absence au moment le plus propice, etc. Bref, peu importe la raison, vous ne pouvez pas faire la transplantation au moment voulu, mais devez la faire à une autre saison.

Alors, allez-y!

Quand une transplantation hors saison s’impose, supprimez d’abord toute fleur ou bouton de fleur avant de commencer. Puis, prélevez si possible une motte plus grosse que la normale et replantez la plante à la même profondeur qu’auparavant. Ajoutez un peu de compost ou d’engrais au sol (pour les plantes qui aiment un sol riche) ou peut-être des mycorhizes, mais jamais d’engrais transplanteur (lisez Le mythe de l’engrais transplanteur pour comprendre pourquoi). Arrosez pour terminer et tenez le sol un peu plus humide qu’à la normale pour encourager la repousse des racines.

Si l’iris essaie de fleurir tout de suite après la transplantation, supprimez les fleurs. Photo: http://www.gardentags.com

Si la plante essaie de fleurir tout de suite après la plantation, il vaudrait mieux supprimer les fleurs. Ainsi, vous forcerez la plante à «se concentrer» sur un enracinement adéquat plutôt qu’à investir ses réserves dans la floraison. Laissez la plante reprendre sa floraison plus tard, quand elle sera bien enracinée.

Donc, dans votre cas, après votre transplantation tôt au printemps, vous devriez supprimer toute fleur que votre iris essaiera de produire cette année. Mais, au printemps prochain, vous pourrez laisser votre iris fleurir normalement.

En toute saison

On peut, dans le fond, transplanter une plante en toute saison, du moins, tant que le sol n’est pas gelé. Il faut juste faire un peu plus attention si la plante est en pleine croissance.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s