Un pommier de production qui mute en pommier à petits fruits

Par défaut

Question: J’ai dû abattre deux pommiers il y a quelques années et des tiges ont repoussé de leurs pieds. J’ai laissé repousser l’une de ces tiges qui, après plusieurs années, a donné des fleurs et des fruits. À mon grand étonnement, les fruits ne dépassent guère 2 à 3 cm à maturité alors que l’arbre d’origine donnait de grosses pommes. Est-ce la forme juvénile du pommier? 

André Jolin

Réponse: Non. 

Les pommiers aux gros fruits que nous cultivons sont greffés sur des porte-greffes, toujours un autre pommier (Malus pumila). Il s’agit parfois d’un pommier sans valeur commerciale produit par semences, mais souvent de nos jours, on utilise un pommier nain qui est connu pour sa capacité de réduire les dimensions futures du greffon. (On obtient ainsi un pommier à gros fruits, mais au port nain ou semi-nain.) Les deux types de porte-greffes (pommier par semences et pommier nain) produisent inévitablement des pommes de piètre qualité: petites, irrégulières, de faible conservation, etc.

Donc, quand vous avez coupé le pommier d’origine, il n’est plus resté que la base du tronc qui était, en fait, génétiquement différent: c’était celui d’un pommier à petits fruits. De ce fait, le nouveau tronc qui a poussé était celui du porte-greffe et, par conséquent, quand il a fleuri, il a produit de petits fruits.

Notez qu’un jeune pommier à gros fruits aurait donné, dès sa première production, de gros fruits. Ainsi, il n’est pas question d’une plante juvénile. 

D’ailleurs, vous auriez vécu la même situation avec presque n’importe quel arbre fruitier: cerisier, prunier, poirier, etc. Ils sont inévitablement produits par greffage et si par malheur la partie supérieure meurt, ce qui repoussera de la base sera une autre variété, probablement une forme aux fruits de moindre intérêt.

Greffage à la rescousse

Vous pouvez toujours greffer un pommier à gros fruits sur le pommier à petits fruits. Photo: growingfruit.org

Vous pouvez, bien sûr, arracher le pommier porte-greffe aux petits fruits et le remplacer par un pommier à gros fruits de la variété que vous désirez, mais vous pourriez aussi greffer des branches d’un pommier désirable sur le pommier à petits fruits, lui faisant reprendre son rôle d’origine, soit celui de porte-greffe. Vous pourriez même greffer plusieurs variétés de pommiers sur le même porte-greffe.

Le meilleur moment pour procéder au greffage est au printemps, au moment où les bourgeons commencent à gonfler.

Publicités

Une réflexion sur “Un pommier de production qui mute en pommier à petits fruits

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s