Comment fixer une corne d’élan sur une plaque… rapidement

Par défaut

Je possède trois fougères corne d’élan (Platycerium bifurcatum). L’une est dans un pot suspendu qu’elle engloutit lentement de ses frondes et la deuxième est un kokedama que j’ai fabriqué l’automne dernier. Et maintenant, je viens d’ajouter une troisième corne d’élan que j’ai montée sur une plaque de bois. Et c’était incroyablement facile à faire, grâce à un nouveau produit encore peu connu!

Fougère corne d’élan
Corne d’élan sur un tronc dans la nature. Notez les frondes basales en forme de bouclier et les feuilles fertiles arquées. Photo: D. Gordon, E. Robertson, Wikimedia Commons Wikipedia
Platycerium bifurcatum est la plus couramment cultivée des 18 espèces de cornes d’élan, toutes originaires des tropiques de l’Ancien Monde, à l’exception d’une espèce, P. andinum, qui vient d’Amérique du Sud. Toutes sont épiphytes, c’est-à-dire qu’elles croissent sur un tronc ou une branche d’arbre dans la nature.
Beaucoup plus résistantes à la sécheresse et au soleil que la plupart des fougères, elles portent deux sortes de frondes. Des frondes stériles en forme de bouclier se forment à la base de la plante et enveloppent les rhizomes, les protégeant de la dessiccation et collectant les feuilles mortes qui, en se décomposant, «nourriront» la fougère. Ces frondes sont de courte vie et virent assez rapidement au brun, mais restent utiles à la plante même après leur mort. Les frondes fertiles ont une vie plus longue, restant vertes pendant des années. Elles se cambrent des frondes basales et se ramifient comme des bois d’élan, d’où le nom commun. Éventuellement, quand la plante est mature, ces frondes fertiles peuvent produire des spores
Quand on les utilise comme plantes d’intérieur, les cornes d’élans nécessitent peu d’entretien, tolèrent bien une certaine négligence et sont bien adaptées aux conditions de nos demeures si elles sont bien éclairées. Du moins, c’est le cas de P. bifurcatum. D’autres espèces peuvent avoir besoin d’une humidité élevée, ce qui rend leur culture plus difficile.

Monter une fougère corne d’élan sur une plaque de bois ou un morceau d’écorce est quelque chose que j’ai longtemps rêvé d’essayer, mais cela me paraissait si complexe que j’ai toujours remis le projet à plus tard. La technique préconisée impliquait d’enlever la fougère de son pot et d’utiliser du cordon ou du fil métallique pour fixer sa motte de racines à la plaque, puis de l’y maintenir sans mouvement jusqu’à ce qu’elle commence à s’y fixer toute seule, ce qui peut facilement prendre un an ou plus.

Et par la suite, comment arroser une fougère fixée sur une plaque, du moins, à l’intérieur? On ne peut pas tout simplement y verser de l’eau, car le surplus coulera sur le plancher. 

La seule façon logique est donc de plonger la plante dans l’eau et de l’y faire tremper, mais alors comment insérer une fougère montée sur une grosse plaque dans l’eau? Le tout me paraissait tellement compliqué que finalement je n’y ai jamais procédé.

Jusqu’à cet automne, du moins.

C’est que, lors d’un salon de jardinage, j’ai vu une méthode plus simple, mise au point par Julie Bussières de Vert métal, spécialiste des murs verts en acier inoxydable et d’autres structures de jardinage en métal. Elle a développé un moyen facile pour monter des cornes d’élan sur une plaque… et qui en même temps rend aussi l’arrosage plus commode. Et j’ai décidé de suivre son exemple.

Comment faire?

Voici le nécessaire: de la spaigne, une plaque et un support en forme d’étoile. J’ai acheté la plante séparément. Photo: jardinieraparesseux.com

Vous devez acheter un kit (coût: environ 40 $) comprenant une plaque en bois de pin de 10 po x 12 po (25 cm x 30 cm) de diamètre portant deux vis d’ancrage en acier inoxydable et un support en forme d’étoile en acier inoxydable, plus de la sphaigne (mousse de sphaigne). Ou encore, le support se vend aussi séparément (20$). (À vous alors de fournir la plaque, la sphaigne et des vis.) Il y a deux trous percés dans le support afin que vous puissiez facilement le fixer sur les vis d’ancrage de la plaque. Et vous pouvez par la suite accrocher la plaque au mur comme vous le feriez pour un tableau.

Fougère fixée sur le support. Photo: www.vertmetal.com

Pour procéder, il faut vous procurer une fougère corne d’élan dans un pot de 10 ou 15 cm (vous pouvez utiliser une plante plus grande, mais il faudrait alors réduire un peu la taille de sa motte). Maintenant, dépotez-la et enveloppez la motte d’une couche de sphaigne (elle se travaillera plus facilement si vous l’humidifiez auparavant). Centrez la motte sur le support en acier inoxydable et pliez chacun des bras vers le haut (facile à faire à la main) pour qu’ils tiennent la motte solidement. Laissez maintenant la motte munie du support tremper dans de l’eau tiède, puis faites-la bien égoutter. 

Il est facile de poser la plante munie du support sur la plaque et aussi d’enlever la plante pour l’arrosage. Photo: www.vertmetal.com

Il ne reste plus qu’à fixer le support (et la plante) sur la plaque en plaçant les deux trous du support sur les deux vis d’ancrage de la plaque et en pesant légèrement vers le bas pour que le support vienne se reposer sur les vis. Reste alors à accrocher la plaque au mur de votre choix… de préférence, bien sûr, dans une pièce bien éclairée.

Enlever et reposer le support chaque fois que vous voulez arroser la plante est un jeu d’enfant. Seulement la plante et le support trempent dans l’eau, pas la plaque.

Entretien

Sous mes conditions, la corne d’élan a besoin d’arrosage environ une fois par semaine à 10 jours. Alors, je retire la plante de la plaque et la plonge simplement dans un contenant rempli d’eau, la laissant tremper pendant 10 à 15 minutes. (J’utilise une soucoupe à cette fin.) Puis je la laisse s’égoutter et la fixe de nouveau à la plaque. La plaque reste sur le mur. Cela ne pourrait pas être plus facile!

Ma fougère est seulement sur la plaque depuis 2 mois et elle continue de pousser lentement. Je peux encore voir les bras du support à travers la sphaigne, mais avec le temps des frondes basales masqueront tout et la plante semblera alors pousser toute seule sur la plaque.

Autres végétaux

Hoya fixé sur une plaque en utilisant la même méthode. Photo: www.vertmetal.com

Bien sûr, la méthode utilisée par Vert métal pour fixer une corne d’élan à une plaque peut être appliquée à d’autres plantes d’intérieur.

Le choix le plus évident serait d’utiliser d’autres plantes épiphytes, comme des orchidées, des hoyas, des cactus-gui (Rhipsalis), des cactus de Noël, des fougères nid-d’oiseau ou des anthuriums, mais vous pourriez aussi adapter la plupart des plantes succulentes à la croissance sur plaque. Il me semble que la queue d’âne (Sedum morganianum), avec ses longues tiges retombantes couvertes de feuilles succulentes bleu gris, serait une excellente candidate!

Dans les pays tropicaux, toutes les plantes ci-dessus pourraient être cultivées sur plaque en plein air toute l’année. Vous pourriez facilement fixer la plaque sur un mur extérieur ou un tronc d’arbre et l’arroser au tuyau, tout simplement!

Où se procurer un nécessaire?

Le fournisseur de ce système de fixation, Vert métal, est situé au Canada, d’ailleurs près de la ville de Québec où je vis. Pour le moment, elle ne livre qu’au Canada, même si je suis certain que Mme Bussières souhaiterait développer un marché international avec le temps. Vous pouvez contacter Vert métal à www.vertmetal.com pour toute question ou commande.

Je suis très satisfait de ce «système de montage facile pour fougères corne d’élan» et j’espère que vous apprécierez également le vôtre!

Publicités

4 réflexions sur “Comment fixer une corne d’élan sur une plaque… rapidement

  1. Grober

    Bravo à Mme Bussières pour cette solution pas compliquée pour nous créer un espace supplémentaire pour installer plus d’épiphytes à la maison…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s