Quand une plante d’intérieur souffre de gel

Par défaut

 

20171206E vnexpressnews.net.jpg
Feuilles de caféier ayant subi du gel. Source: vnexpressnews.net

Question: J’ai un caféier qui a passé l’été à l’extérieur et il allait super bien. Étant très occupé à la fin de l’été et à l’automne, j’ai retardé la rentrée et, malheureusement, il a subi du gel. Lorsque je l’ai rentré, les feuilles sont devenues molles et ont séché, puis sont tombées après quelques jours. J’ai placé mon caféier à un endroit très lumineux et sans chauffage pour l’aider à s’acclimater. Ma question est, maintenant, que dois-je faire avec mon plant qui n’a plus une feuille. Va-t-il mourir ou puis-je encore le sauver?

Maxime Riverin

Réponse: Normalement, vous ne devriez pas exposer les plantes d’intérieur au gel. La grande majorité, comme le caféier (Coffea arabica), sont des plantes tropicales incapables de supporter même des gels légers. Et même les espèces d’origine subtropicale, théoriquement capables de tolérer quelques degrés de gel à l’occasion, seront endommagées si le gel arrive au mauvais moment ou persiste trop longtemps.

Je recommande toujours de rentrer les plantes d’intérieur à la fin de l’été, soit à la fin d’août ou au tout début de septembre dans la plupart des régions. Lorsque la température et le niveau d’humidité à l’intérieur et en plein air sont à peu près égaux, la transition se fait tellement plus facilement! De cette façon, les plantes ne subiront aucun choc ou perte de feuilles lors de leur retour à l’intérieur.

Cela dit…

20171206A Dezidor, WC.jpg

Aloès oublié à l’extérieur un peu trop longtemps à l’automne. Source: Dezidor, Wikimedia Commons

Rares sont les jardiniers qui n’ont pas exposé une plante frileuse au froid par inadvertance. Peut-être, comme vous, nous étions très occupés à la fin de l’été. Ou à l’extérieur de la région quand il y a eu un gel hâtif. Ou (et cela m’est arrivé plus d’une fois), nous pensions avoir rentré toutes nos plantes, pour ne réaliser qu’après que le gel ait frappé qu’une ou deux étaient toujours en plein air.

Et parfois, des dommages dus au gel peuvent survenir à l’intérieur de la demeure. Si le chauffage manque l’hiver et que la situation persiste pendant plusieurs jours, la température peut descendre sous 0 °C même dans la maison la mieux isolée.

Dommages causés par le gel

20171206B Maja Dumat, WC.jpg

Feuilles d’orchidée touchées par le gel. Source:  Maja Dumat, Wikimedia Commons

Le gel cause des dommages dévastateurs aux cellules végétales. Lorsque l’eau gèle, elle se dilate, faisant éclater les cellules. Puis, lorsque les températures se réchauffent encore, ces cellules subissent d’autres dommages dus à la déshydratation. Les jeunes cellules sont les plus fragiles et, ainsi, les jeunes feuilles et aussi les fleurs et les boutons floraux sont les plus endommagés. Les cellules plus matures peuvent mieux tolérer un peu plus de froid ou, du moins, des périodes de froid plus durables. Le froid traverse rapidement les tiges minces, mais prend plus de temps à pénétrer les tiges plus épaisses… et l’écorce, s’il y en a, offre aussi une certaine isolation. C’est pour ces raisons que, lorsque la plante survit au gel, les parties les moins touchées tendent à être celles à l’intérieur de la ramure (donc moins exposées au vent), les branches les plus anciennes… et la base de la plante.

Les plantes d’intérieur qui ont la capacité de se régénérer à partir de leur base, de leurs racines ou de rhizomes, bulbes ou tubercules souterrains sont les plus susceptibles de se remettre du gel. Le terreau a tendance à retenir la chaleur et plus le pot est gros et la masse de terreau importante, mieux il isole. Il peut falloir plusieurs nuits froides d’affilée avant que le terreau ne gèle complètement.

20171206D  The Seeded Gardener.jpg

Sur ce dracéna, seulement les pointes des feuilles ont subi du gel et la plante récupère bien. Les feuilles touchées, par contre, ne récupéreront jamais: aussi bien les supprimer. Source:  The Seeded Gardener

C’est la pointe et le bord des feuilles qui sont les plus susceptibles au gel, puis le reste du limbe. Les nervures, étant plus épaisses, sont mieux isolées et souvent restent vertes plus longtemps mais, si le gel persiste, éventuellement toute la feuille succombera, devenant alors brune ou noire et détrempée. Parfois elle tombe, parfois elle s’assèche. Les fleurs et les boutons floraux réagissent de la même manière. Les feuilles sur la partie interne de la plante peuvent rester intactes, surtout s’il y avait peu de vent. Les tiges non ligneuses deviennent brunes ou noires quand elles gèlent et peuvent se recourber, ramollir ou même s’effondrer; celles qui sont plus ligneuses peuvent ne montrer aucun autre signe de dommage que la chute des feuilles.

Tout peut ne pas être nécessairement perdu

N’abandonnez pas automatiquement une plante d’intérieur, même sérieusement endommagée par le gel. Il peut y avoir des bourgeons dormants encore en vie sous l’écorce ou au niveau ou au-dessous du sol. La récupération peut cependant être lente: il peut falloir plusieurs mois avant que la croissance recommence et, selon l’espèce, la plante peut prendre des années pour reprendre sa taille initiale. Vous devez décider si vous êtes prêt à attendre ou préférez recommencer avec de nouvelles plantes.

Si l’une de vos plantes d’intérieur a subi des dommages dus au gel, rentrez-la à la chaleur dès que possible. Ne vous inquiétez pas de l’acclimatation: elle est déjà en état de choc et demande plutôt les premiers soins. L’acclimatation viendra plus tard.

20171206C Tim Burr, gardenersworld.com.jpeg

Supprimez les feuilles gelées. Source: Tim Burr, gardenersworld.com

Coupez les feuilles endommagées et toute croissance manifestement morte. Si c’est une plante arbustive, vous feriez aussi bien de la tailler sévèrement, raccourcissant le tronc et les branches principales: cela lui donnera un aspect futur plus dense… si elle récupère.

Placez la plante dans une pièce chauffée (18 °C et plus) et éclairée, à une humidité modérée à élevée. Gardez le sol légèrement humide, jamais plus.

Et attendez.

Il peut falloir des mois avant que les signes de vie ne reviennent. Et malheureusement, parfois la plante commence à produire de nouvelles pousses et vous pensez l’avoir sauvée, mais elle meurt soudainement: cela arrive quand les dommages étaient réellement trop sévères. Habituellement, cependant, si une croissance verte apparaît, c’est que la plante se rétablira et deviendra à nouveau une plante d’intérieur saine et fonctionnelle.

Mais ne la laissez plus souffrir du gel!20171206E vnexpressnews.net

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s