Truc du jour

Le clivia qui a survécu au gel

Les clivias ont la réputation d’être des plantes d’intérieur résistantes et tolérantes… et je peux certainement vous le confirmer! Photo: http://www.whiteflowerfarm.com

En février 1990, alors que ma femme et moi dirigions une tournée des jardins et de la nature du Costa Rica, le chauffage a manqué dans notre appartement. Comme je vis dans un climat très froid, avec des températures pouvant descendre jusqu’à -35 °C en hiver, c’était une très mauvaise nouvelle pour ma collection de plantes d’intérieur. En fait, il n’a pas fait si froid pendant notre absence, mais il faisait bien -16 °C le jour de notre retour.

Je ne sais pas combien de temps le froid a duré, mais le thermomètre minima-maxima montrait -7 °C dans la pièce où je conservais la plupart de mes plantes. Nous avons rapidement fait repartir la chaudière, mais c’était peine perdue pour mes plantes. J’en avais environ 600 à l’époque et toutes avaient l’air mortes, avec des feuilles noires, vitreuses et pendantes.

Je n’ai pris aucune photo de la dévastation, mais celle-ci vous donnera une idée de ce que le gel peut faire aux plantes d’intérieur. Photo: lateonatura, reddit.com

J’ai regardé bêtement mes plantes dévastées pendant quelques secondes, puis je me suis dit: «Eh bien, tu étais à court d’espace de toute façon. Là, tu en auras beaucoup pour essayer de nouvelles plantes.» Et comme de raison, un an plus tard, j’avais de nouveau à peu près rempli ma maison de plantes.

À la recherche de survivants

Quant au gâchis qui était autrefois ma collection de plantes, j’ai rapidement nettoyé les feuilles mortes et jeté les plus manifestement mortes, mais j’ai gardé un certain nombre de potées pendant deux mois environ, espérant voir une certaine reprise.

La soi-disant plante zombie (Euphorbia platyclada) n’a jamais vraiment l’air bien vivante. Photo: Anthony Bassano, pinterest.ca

Une seule plante a survécu apparemment indemne: une euphorbe communément appelée plante zombie (Euphorbia platyclada), car ses tiges aplaties brunes et marbrées et son absence de feuilles fait qu’elle n’a jamais vraiment l’air d’être en vie. Je suppose qu’elle a survécu grâce à son entêtement… et au fait qu’elle était perchée au sommet d’une étagère, un emplacement certainement un peu plus chaud que le reste de la pièce.

Clivias congelés. Photo: Al M., YouTube.ca

Enfin, une deuxième plante a fini par montrer des signes de vie: un gros clivia (Clivia miniata). D’accord, ses feuilles étaient molles et vitreuses et je les avais coupées juste au-dessus du terreau, mais, ce ménage fait, il semblait y avoir un peu de vert sous le sol. Donc, je lui ai donné une chance. À ma grande surprise, environ 6 semaines plus tard, une tige florale très courte a émergé portant bientôt un bouquet de fleurs orange vif. Oui: un clivia qui fleurissait à nu! Après la floraison, par contre, la plante mère est rapidement morte… mais bientôt deux bébés sont apparus, de part et d’autre de la mère décédée.

Je les ai mis chacun dans son propre pot… et je les ai encore aujourd’hui, 30 ans plus tard. Évidemment, ce sont maintenant d’énormes plantes dans de gros pots portant plusieurs tiges florales deux fois par an. Et ces clivias ne montrent aucune séquelle d’avoir déjà frôlé la mort.

Je suis toujours étonné de la résilience du clivia, mais alors, certaines plantes sont vraiment plus résistantes qu’elles ne le paraissent, n’est-ce pas?

Pour savoir comment faire pour essayer de sauver vos plantes tropicales si elles subissent une touche de gel, lisez Quand une plante d’intérieur souffre de gel.

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

19 comments on “Le clivia qui a survécu au gel

  1. Coucou ! J’ai un clivia qui me vient de ma grand-mère. Il est en pot dans le salon mais je me demandais si je pouvais pas le planter dans mon h
    jardin (en region parisienne il gèle peu en hiver…)…qu’en penses-tu ?

  2. Bonjour le paresseux,

    Et faites-vous une valse des pot pour donner au clivia des jours courts et frais en hiver ? J’en avais un qui souffrait de trop de luminosité, ses feuilles séchaient sur leurs pourtours. Je l’ai changé de la fenêtre sud pour la fenêtre nord, les feuilles allaient mieux, mais toujours pas de fleur. J’ai fini par l’offrir à des amis qui ont une plus grande maison… …Et il a fleuri !!
    J’ai bien envie de réessayer, mais je ne sais pas trop comment faire mieux. Auriez-vous des conseils ?

    • Le plus important, c’est d’être patient! Un jeune clivia peut prendre de 5 à 7 ans avant de fleurir. Je suis certain que c’est ce qui est arrivé. Ma suggestion: essayez de trouve un spécimen déjà d’une certaine âge, puis après… presque n’importe quelle combinaison de conditions conviendrait. Jours courts ne sont pas nécessaire et du temps frais l’hiver est bien, mais pas obligatoire.

  3. Votre expérience avec le gel me rappelle la crise du verglas en 98. J’ai descendu toutes mes plantes au sous-sol sur mon établi et, malgré l’absence de chauffage durant 6 jours, la plupart s’en sont bien tirées. Je crois que la température au sous-sol est demeurée autour de zéro. Ceci m’a appris deux choses, tout comme votre aventure avec le clivia: les plantes sont plus résistantes qu’on ne pense, elles veulent vivre. Deuxièmement, on a toujours plus de plantes qu’on ne pense (cela nous a pris deux heures à mon conjoint et moi de descendre tous mes trésors au sous-sol, je croyais n’avoir qu’une dizaine de plantes maximum. 😉
    Merci et bonne semaine

    • C’est encourageant de savoir que les plantes tropicales peuvent survivre à un tel cataclysme. Heureusement, je n’ai pas eu à vivre cela (la région de Québec a été épargné par le verglas)!

  4. J’ai un Clivia depuis 30 ans , j’ai divisé plusieurs fois pour partager aux amis
    Il fleuri plusieurs fois par année

  5. J’aime beaucoup les clivia mais je n’en ai pas eu a moi avant qu’on m’en donne une bébé provenant d’une grosse plante il y a 2 ou 3 ans environ mais il n’as pas encore fleuri. Savez vous combien de temps ça peut prendre avant qu’un bébé fleurisse?

    J’ai aussi deux petits clivias panachés que j’ai fait pousser à partir de graines l’automne passé. J’imagine qu’il vont mettre encore bien des années a fleurir mais leur feuillage est tellement beau, je peux bien patienter.

  6. J’en ai également un qui se porte bien à l’intérieur malgré ma négligence. Ça rassure de voir sur cet article, la photo du clivia après le désastre, et de savoir qu’elle sait reprendre de plus belle. C’est très encourageant, merci !

  7. marthe lessard

    J’aimerais savoir si je veux des semences de ma clivia qui fleurit, faut-il que je polinise les fleurs manuellement?

  8. En fait, habituellement la fleur s’autopollinisent. Vous n’avez donc qu’à ne pas supprimer les fleurs pour obtenir des graines.

  9. Bonjour le Paresseux,

    600 plantes ! Et combien aujourd’hui ?
    J’ai trouvé un concurrent :
    https://www.leseclaireuses.com/actus/passionne-de-plantes-ce-jeune-de-20-ans-en-compte-1400-dans-son-appartement.html
    Je me demande comment il pet avoir assez de lumière pour tout ce petit monde…

    bonne semaine
    Willy

  10. Fernande Paquet

    La hampe florale de mon clivia ne s’élève pas au-dessus du feuillage
    Les fleurs restent prises dans le centre à la base des feuilles.
    Des conseils svp
    Avant la hampe sortait de 8à 10 po au-dessus du feuillage

    • Essayez de moins arroser l’hiver. Ça ne paraît pas logique, mais cette plante aime un hiver plus frais et sec, ce qui stimule une tige florale plus longue pas la suite.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :