Fruits des rosiers : attention à ce que vous mangez !

Par défaut
20171011A Morn the Gom, WC.jpg

Cynorrhodons : que de couleur pour le jardin automnal et hivernal! Photo : Morn the Gom, Wikimedia Commons

Les fruits des rosiers, appelés cynorrhodons, sont très jolis à cette saison. La plupart deviennent rouge vif (certains pourpres) et persistent une bonne partie de l’hiver. Et quand les fruits disparaissent, c’est généralement parce que des oiseaux les ont découverts. Donc, si vous ne les supprimez pas (la triste manie des jardiniers forcenés est de supprimer toute fleur fanée et donc ils ne voient jamais les jolis fruits qui suivent la floraison!), vous aurez un « deux pour le prix d’un » : de jolis fruits et une invitation aux oiseaux à visiter votre jardin hivernal.

Comestibles

20171011B Jan Temmel, Flickr

Gelée de cynorrhodons. Photo: Jan Temmel, Flickr

Même, vous aurez un « trois pour le prix d’un » : les fruits des rosiers sont comestibles et d’ailleurs très riches en vitamine C (20 fois plus que les agrumes !) ainsi qu’en vitamine B, en carotène (provitamine A) et en minéraux. Comme ils sont souvent acides et plutôt astringents, on les mange rarement comme tels, mais plutôt cuits avec du sucre. Attendez que les fruits deviennent blets (ramollissent) avant de les récolter, habituellement après une ou deux gelées. On peut en faire des sirops, des gelées, des marmelades, des ketchups et même des soupes (une tradition de longue date en Suède).

Effet secondaire désagréable

20171011C alternatifterapi.com.jpg

Si l’on appelle les cynorrhodons « gratte-culs », ce n’est pas pour rien! Photo: alternatifterapi.com

Mais il est important d’enlever les graines avant de consommer les fruits. Chez beaucoup d’espèces, dont l’églantier (différentes espèces de rosiers sauvages) et le rosier rugueux (Rosa rugosa), les graines sont couvertes de poils irritants qui peuvent provoquer des irritations à la peau et aux muqueuses. Même qu’on appelle, avec raison, le fruit du rosier « gratte-cul » pour l’effet indésirable secondaire qui suit la consommation des graines.

Sachant que les poils des graines de rosier sont utilisés comme poudre à gratter, vous comprendrez pourquoi il faut mettre des gants en les manipulant et surtout éviter de les consommer !20171011A Morn the Gom, WC

Publicités

3 réflexions sur “Fruits des rosiers : attention à ce que vous mangez !

  1. KarineRL

    Bonjour, Est-il vrai que laisser les fruits en place épuise le rosier et que de couper les fleurs fanées permet d’initier une nouvelle floraison ? D’avance merci.

    • C’est parfois un peu vrai, mais pas très souvent. Tout dépend du cultivar. Certains ne refleurissent pas, fruits ou non. D’autres refleurissent bien, même avec des fruits. Et d’autres refleurissent moins s’il y a des fruits présents.

      Et ce n’est pas vraiment que la fructification « épuise » le rosier, mais qu’il dirige moins d’énergie à la floraison. Il ne sera pas épuisé pour autant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s