Des annuelles à floraison continuelle… sans supprimer les fleurs fanées!

Par défaut
20170606A Darnel Baker, Pinterest

Grâce à l’hybridation, supprimer les fleurs fanées des pétunias modernes n’est plus nécessaire. Photo: Daniel Baker, Pinterest

Grâce à l’hybridation et la sélection, la qualité des fleurs annuelles ne cesse de s’améliorer. Il est même difficile d’imaginer de quoi les annuelles sauvages dont on cultive les descendantes avaient l’air. Souvent, c’étaient des plantes maigrichonnes portant seulement quelques fleurs de courte durée. Aujourd’hui, la plupart des annuelles poussent densément et fleurissent à répétition tout l’été.

Le résultat de cette amélioration constante est que l’un des tâches de base de l’entretien des annuelles — la suppression des fleurs fanées pour stimuler la plante à maintenir sa floraison — est de moins en moins nécessaire. Depuis des générations, les horticulteurs ont choisi les variétés les plus performantes, notamment avec une floraison plus durable, et cela paraît. Maintenant, vous pouvez planter la plupart des annuelles et les entretenir uniquement avec des arrosages quand le sol devient sec et une certaine fertilisation. Supprimer les fleurs fanées n’est plus nécessaire.

Les pourquoi d’une floraison constante

Pourquoi une plante qui fleurissait pendant 2 ou 3 semaines dans la nature peut-elle fleurir pendant 3 ou 4 mois en culture?

La floraison sans arrêt des variétés stériles

Parfois, c’est parce que les horticulteurs ont développé des variétés stériles.

20170606G Rob Hille, WC

L’alysse odorante: jolie annuelle, mais sans taille, elle arrête de fleurir à la mi-été. Photo: Rob Hille, Wikimedia Commons

Dans la nature, les plantes fleurissent afin de produire des semences qui, elles, assurent la survie de l’espèce, produisant la génération suivante. En supprimant manuellement les fleurs fanées d’une plante, surtout une plante annuelle (elle a plus à perdre si elle ne produit pas des semences viables, car elle ne vit qu’une seule année!), on peut souvent la pousser à fleurir encore et encore. Mais si la plante est naturellement stérile, donc que les fleurs qu’elles produisent ne donnent pas de semences viables, très souvent la plante fleurira encore et encore sans effort de votre part, et ce, dans un effort ultime pour se multiplier.

Pour prendre un exemple récent, la petite annuelle aux minuscules fleurs multiples très parfumées, l’alysse odorante (Lobularia maritima), fleurit magnifiquement pendant environ 5 à 6 semaines, puis arrête et se concentre sur la production de semences. Si l’on veut la voir fleurir de nouveau, il faut rabattre la plante, supprimant les tiges de fleurs fanées, ce qui stimule la plante à refleurir dans un ultime espoir de produire des semences. C’était comme cela dans mon enfance et c’est encore le cas aujourd’hui dans le cas des alysses odorantes classiques.

Sauf que…

 

20170606B blushing_princess, Proven Winners

Nul besoin de supprimer les fleurs années de l’alysse odorante hybride Blushing Princess®: elle est stérile et fleurit jusqu’aux neiges sans besoin de taille. Photo: Proven Winners

Les hybrideurs ont découvert que si l’on croise l’alysse odorante annuelle (L. maritima) avec une espèce arbustive venait des îles Canaries, L. canariensis, cela donne une plante stérile qui ressemble comme deux gouttes d’eau à l’alysse odorante classique, avec le même port, les mêmes fleurs et le même parfum… mais qui ne produit pas de semences. Ces alysses hybrides, comme L. x Snow Princess®, Blushing Princess® et les variétés de la série Knight®, fleurissent alors tout l’été et même jusqu’aux neiges (oui, sans farce!) sans arrêter de fleurir.

Ce développement a toutefois un coût: l’alysse odorante classique est offerte sous forme de semences et est donc facile à produire à bon prix. Les nouveaux hybrides à floraison constante, étant stériles, sont produits uniquement par bouturage et coûtent alors plus cher.

Une meilleure performance grâce à la sélection et l’hybridation

20170606C

Depuis quelques années, la plupart des nouveaux pétunias qui arrivent sur le marché n’ont plus besoin que vous supprimiez leurs fleurs fanées.

Plus souvent encore, la floraison prolongée vient tout simplement de la sélection et de l’hybridation. Quand un horticulteur remarque une plante extra florifère et le croise avec une autre variété florifère, souvent cela donne quelques plantes à floraison encore plus abondante et durable que ses parents. À force de faire de tels croisements année après année, depuis plus de 100 ans dans la plupart des cas, les horticulteurs aboutissent souvent à une floraison continue sans besoin de supprimer les fleurs fanées.

La plante la plus récente à basculer dans la catégorie «floraison sans arrêt sans besoin de supprimer les fleurs fanées» est le pétunia. Et tant mieux, car supprimer les fleurs fanées chez le pétunia, avec ses tiges si désagréablement collantes, n’a jamais été une partie de plaisir. Des pétunias qui fleurissent sans arrêt et sans besoin de taille sont sur le marché depuis environ 5 ans environ et commencent à pousser les vieilles variétés vers la porte de sortie. D’ailleurs, les hybrideurs remplacent peu à peu les vieilles variétés bien connues des jardiniers avec des variétés sosies qui portent le vieux nom avec un ajout «Improved» ou «Sélect». Ou parfois, ne changent même pas le nom, mais vendent la variété améliorée sous le nom d’origine. Les Supertunia® d’autrefois, par exemple, avaient besoin d’un sérieux nettoyage à la mi-été, mais ceux d’aujourd’hui, pas du tout.

Avant d’acheter un pétunia, demandez au vendeur une variété qui n’a pas besoin de suppression des fleurs fanées.

Autonettoyance

20170606E Sanja565658, WC

Les tagètes fleurissent sans arrêt tout l’été… mais ne sont pas autonettoyants: le jardinier sent alors le besoin de faire du ménage régulièrement pour enlever les fleurs fanées qui déparent la plante. Photo: Sanja565658, Wikimedia Commons

Un facteur supplémentaire à considérer chez une annuelle à floraison continuelle est la capacité de la plante de se débarrasser de ses vieilles fleurs — ou au moins, de les cacher de vue — sinon il faudrait enlever au moins les pétales pour maintenir une belle apparence, ce qui va à l’encontre du but recherché. La plupart des variétés modernes de l’œillet d’Inde (Tagetes patula) et de la rose d’Inde (T. erecta), par exemple, fleurissent tout l’été même si l’on ne supprime pas leurs fleurs, mais… les masses de pétales brunissant déparent la plante, ce qui oblige le jardinier à enlever les fleurs fanées.

20170606D, Forest & Kiim Starr, Wikimedia Commons

Pélargoniums autonettoyants: beaucoup de fleurs, peu d’entretien. Photo: Forest & Kiim Starr, Wikimedia

Mais de plus en plus d’annuelles sont maintenant «autonettoyantes»: leurs pétales tombent d’eux-mêmes après la floraison. Rappelez-vous les vieux pélargoniums (Pelargnonium x hortorum) où une masse de pétales bruns s’accumulait avec le temps? Plus maintenant: la plupart des variétés modernes sont autonettoyantes. Et même chez l’œillet d’Inde et la rose d’Inde, les hybrideurs essaient de développer des variétés autonettoyantes… mais n’y sont pas encore parvenus.

20170606F Dragon's Breath Costa Farms

Célosie ‘Dragon’s Breath’: les nouvelles fleurs cachent bien les anciennes, éliminant tout besoin de taille. Photo: Costa Farms

Sans être véritablement autonettoyantes, plusieurs annuelles modernes réussissent à cacher leurs fleurs fanées en produisant de nouvelles fleurs qui dépassent les vieilles fleurs fanées de façon à ce qu’elles ne déparent plus la plante. C’est le cas de la plupart des célosies plumeuses (Celosia argentea plumosa), par exemple. Chez ces plantes, non plus, il n’est pas nécessaire de supprimer les fleurs fanées.

Quelques exemples

Ne travaillez plus pour rien! Les annuelles suivantes offrent des variétés à floraison continuelle et autonettoyantes: exactement ce qu’il faut pour les jardiniers paresseux!

  1. Ageratum x Artist® (agérate) — de nouvelles fleurs couvrent les fleurs fanées
  2. Angelonia angustifolia (angelonia)
  3. Anisodontea (mauve du Cap)
  4. Begonia (bégonia) — la plupart des variétés modernes (Solenia, Unbelievable, Big, Dragon Wing, etc.)
  5. Bidens (bident)
  6. Browallia (browallia)
  7. Callibrachoa (million bells)
  8. Catharanthus rosea (vinca, pervenche de Madagascar)
  9. Celosia argenta plumosa (célosie plumeuse) — de nouvelles fleurs couvrent les fleurs fanées
  10. Cleome (cléome)
  11. Diascia (diascia)
  12. Euphorbia hypericifolia Diamond Frost® (euphorbe)
  13. Impatiens (impatiens)
  14. Lantana (lantana)
  15. Lobelia x Lucia ® et Laguna® (lobélie hybride)
  16. Mercardonia (mercardonia)
  17. Mirabilis jalapa (quatre heures)
  18. Lobularia x (alysse odorante hybride)
  19. Nemesia (némésie)
  20. Osteospermum Soprano et Symphony (marguerite du Cap) — de nouvelles fleurs couvrent les fleurs fanées
  21. Pelargonium x hortorum (géranium des jardins) — les vieilles variétés ne sont pas toujours autonettoyantes
  22. Pelargonium interspécifique (géranium hybride)
  23. Pelargonium peltatum (géranium lierre)
  24. Petunia (pétunia) — les variétés des dernières années
  25. Phlox drummondii Intensia® (phlox annuel)
  26. Plectranthus scutellaroides (coléus) : les variétés modernes ne fleurissent que tard dans l’été, ce qui permet au feuillage de rester en vedette
  27. Portulaca (pourpier)
  28. Salvia splendens Ablazin® (sauge écarlate)
  29. Scaevola (scaevola)
  30. Sutera (bacopa)
  31. Torenia fournieri (torénie)
  32. Tropaeolum majus (capucine)
  33. Verbena x hybrida (vervaine hybride)
  34. Zinnia Zahara et Profusion (zinnia hybride)

Cet été, jardinier en toute paresse, avec des annuelles qui n’ont pas besoin que vous supprimez leurs fleurs fanées!20170606A Darnel Baker, Pinterest

Publicités

5 réflexions sur “Des annuelles à floraison continuelle… sans supprimer les fleurs fanées!

  1. Tomate urbaine

    Bonjour. J’ai fait des semis d’impatiens (Balsamina) dans des bacs à fleurs. Mes plants poussaient très bien jusqu’à récemment, mais des taches brunâtres avec un point blanc au centre sont apparues sur les feuilles. Cette tache finit par faire un trou et la feuille jaunit. De plus, la tige de mes impatiens prend une couleur rougeâtre. Est-ce dû à un excès d’eau (il pleut beaucoup ces temps-ci)? J’ai fait des trous dans le fond de mes bacs et mis simplement une toile géotextile dans le fond pour empêcher la terre de passer dans les trous. Pouvez-vous m’éclairer sur ce qui ne va pas? Merci.

    • Je n’arrive pas à comprendre la maladie dont vos plantes souffrent. J’ai pensé, bien sûr, au mildiou de l’impatiens, puisque cette espèce en est très sensible, mais les feuilles ne seraient pas trouées.

      Je doute que ce soit des conditions de culture, comme l’arrosage excessif ou un mauvais drainage. Je pense que c’est une maladie fongique. Si oui, il est généralement difficile de récupérer une annuelle qui en est atteinte, mais vous pouvez essayer d’appliquer du soufre en poudre.

      Bonne chance!

      Larry Hodgson Visitez mon site Web à jardinierparesseux.com

      >

  2. Tomate urbaine

    Bonjour. Suite à mon message de juillet concernant mes impatiens, j’ai laissé celles-ci pousser dans mes balconières. Malgré la perte du feuillage, elles ont donné de très belles fleurs. Si, comme vous le suggériez, elles étaient atteintes d’une maladie fongique, dois-je changer toute la terre en prévision de la saison prochaine? Dans un autre article, vous indiquiez que les spores hivernent dans la terre et, si j’ai bien compris, pourraient contaminer mes nouvelles plantations. Est-ce bien le cas? Merci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s