Mythe horticole: L'(in)efficacité des accélérateurs de compost

Par défaut
20170409A.jpg

Les activateurs de compost sont=ils vraiment utiles?

Presque toutes les jardineries (et beaucoup de quincailleries aussi) vendent un produit appelé diversement accélérateur de compost, activateur de compost, stimulateur de compost ou inoculant de compost. L’idée derrière ces produits est que vous les ajoutez à votre composteur ou tas de compost quand vous le commencez et, par la suite, à tous les printemps pour réactiver la décomposition. D’accord, ces produits ne coûtent pas cher… mais sont-ils même utiles?

Ils sont censés contenir des micro-organismes et parfois aussi des matières organiques et des minéraux qui donneront un coup de fouet au compostage. Par contre, seuls les sites Web des fabricants semblent les trouver intéressants. Ailleurs, vous ne trouverez jamais d’experts qui les recommandent ni même d’études favorables à leur utilisation. Que vous en ajoutiez ou non à votre compost ne semble absolument rien changer. Même, certaines études indiquent que les micro-organismes inclus dans le produit (bactéries et spores de champignons) sont absents du produit final, le compost, ayant été remplacés par des souches indigènes.

Et voilà la situation véritable: des micro-organismes qui stimulent la décomposition sont déjà omniprésents dans la nature et les souches locales, mieux adaptées à vos conditions, prennent inévitablement le dessus. Même les restes des légumes et des fruits que vous avez soigneusement lavés seront vite recontaminés par des spores apportées par le vent ou trouvées sur les surfaces et les outils qui y touchent. Oui, même sur vos mains!

Si vous empilez des déchets végétaux dans un tas quelconque ou même si vous ne faites que les poser sur le sol, soit que les micro-organismes y sont déjà ou sinon, les trouveront rapidement. Pourquoi alors payer pour quelque chose que dame Nature vous offre gratuitement?

Un activateur de compost maison

20170409B.jpgSi vous voulez être absolument certain que les bons micro-organismes indigènes atteignent votre composteur, sachez que le compost que vous avez fabriqué l’année précédente — ou encore, la terre de jardin trouvée n’importe où sur votre terrain — contient déjà tous les micro-organismes nécessaires pour «bien partir» le compostage. Ajoutez alors annuellement une poignée de terre ou de compost au départ de la saison ou encore, quand vous ajoutez une quantité massive de nouveaux produits.

Même cet effort n’est probablement pas nécessaire, mais si cela peut vous rassurer…20170409A

Publicités

5 réflexions sur “Mythe horticole: L'(in)efficacité des accélérateurs de compost

  1. rachel roy

    les vers de terre ne sont ils pas nécessairent a un bon compostage ? comme mon jardin est dans de gros pots sur mon balcon, esse que des vers seraient un atout pour mon jardinage en pot ? merci

    • Les vers de terre peuvent contribuer à a décomposition, mais ne sont pas nécessaires. Souvent ils se tiennent dans le sol sous le composteur et monte périodiquement quand les conditions leur plaise. Dans un composteur sur balcon, il est difficile de les conserver.

  2. Maude

    Le compost tel qu’on le fait en Europe de nos jours, et tel que vous y le conseillez à ici, réduit de volume de manière très importante, en produisant une quantité non-négligeable de méthane, et donc il s’appauvrit en carbone…. Et en plus il pollue… Personne n’en parle car cette pratique est encore peu répandue. Il conserve également peu d’azote. C’est pourquoi bcp de jardiniers amateurs amendent leur sol ou leurs jardinières…. Le compost japonais, appelé bokashi, ne chauffe pas ou peu, ne réduit pas de volume et conserve tout son carbone, si utile…. Pourquoi ? Car il contient plus de 80 micro organismes efficaces, fruit d’une tradition ancestrale japonaise. Ce compost là ne pollue pas…. Nous ferions bien de nous en inspirer. Et surtout, prendre en compte les facteurs suivants : la terre et nos déchets compostés ne contiennent plus du tout les micro organismes efficaces d’antan. C’est un paramètre important que tout jardinier amateur devrait considérer sérieusement. L’eau avec laquelle nous arrosons, contient tellement de micro organismes nuisibles, de javel, d’hormones et autres, qu’il convient d’aider la nature, afin de pouvoir à nouveau la coloniser avec les éléments d’origine. Il existe plusieurs marques, j’ai testé et adopté le microferme il est top, j’ai un compost à qui ne se retourne pas, qui sent bon, pas besoin d’ajouter quoi que ce soit sur mon potager paillé…. Le compost je l’utilise comme humus pour mes bon plantes….. Mon sol est sablonneux, mon climat est ultra sec, j’arrose très peu et surtout je ne retourne pas mon sol….je vis à la Réunion, dans l’ouest de l’île, il ne pleut jamais et jusqu’ici rien ne poussait. Depuis ma découverte, tout pousse…. Mon compost est une perle…. Un bon livre a été écrit sur le sujet et d’autres par une Suissesse, Anne Lorsch, Les Micro organismes au Quotidien. C’est déjà utilisé massivement dans les fermes bio de Thaïlande, de Côte d’Ivoire, de Belgique, de Hollande, du Japon, d’Allemagne, du Brésil, du Mali, d’Australie etc…. Sauf en France quoi… Lobby lobby quand tu nous tiens….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s