Contrôler le scarabée du rosier

Par défaut


20160702A.jpg
Le scarabée du rosier (Macrodactylus subspinosus) est un coléoptère de couleur beige olivâtre avec de longues pattes orange. Il n’est pas présent partout, mais là où on trouve cet insecte, il fait souvent beaucoup de dégâts, dévorant le feuillage et les fleurs des rosiers, ne laissant souvent que des nervures. D’ailleurs, il ne s’attaque pas qu’aux rosiers, mais aussi à une longue liste d’autres végétaux, dont la vigne vierge, le lilas japonais, les hydrangées, les sorbiers, le lierre de Boston, la vigne à raisin, les spirées, les sureaux, les pivoines (fleurs), les ronces, les pommiers, les potentilles, les iris, les ormes, les chênes, les bouleaux et les aubépines.

20160702C.jpg

Scarabées sur une fleur de rosier.

Les adultes sont surtout actifs en juin et au début de juillet, mais sont difficiles à contrôler.

Contrôle direct

Pour les contrôler, faites-les tomber dans de l’eau savonneuse ou ramassez-les avec un aspirateur. Il existe aussi des pièges conçus spécifiquement pour le scarabée du rosier et qui contient une phéromone qui les attire. Je n’en ai jamais vu en magasin, mais on peut en trouver chez Nic Natural Insect Control. Il faut placer ces pièges à au moins 9 m (30 pieds) des plantes susceptibles, car ils attirent plus de scarabées dans le secteur qu’ils n’attrapent et les surplus mangeront alors les végétaux intéressants dans les environs.

Contrôle à long terme

20160702B.jpg

Larves du scarabée du rosier.

Le stade larvaire du scarabée est un ver blanc qui vit dans le sol, surtout dans les gazons de graminées. Il ressemble à s’y méprendre aux autres vers blancs, soit les larves des hannetons et des scarabées japonais. Aussi, les nématodes utilisés pour contrôler les autres vers blancs et qu’on applique aux gazons aideront aussi à contrôler les larves du scarabée du rosier. Ces nématodes sont facilement disponibles dans la plupart des jardineries, sinon on peut en faire venir par la poste des fournisseurs d’insectes bénéfiques.

Cet insecte est surtout problématique dans régions aux sols sablonneux, car les adultes préfèrent pondre leurs œufs dans le sable. Ils préfèrent les gazons uniquement composés de graminées et pondent beaucoup moins dans les gazons de trèfle ou qui mélangent graminées et trèfle. Aussi, ils n’aiment les sols humides ou ombragés. Ainsi, augmenter l’ombre sur le terrain en plantant des végétaux plus hauts aidera aussi à les dissuader d’y pondre. Ou refaites votre gazon en couvrant le sol d’une bonne couche de terre meuble non sablonneux et en y semant un mélange de graminées et de trèfle.

Enfin, même si vous ne faites absolument rien, le scarabée du rosier disparaîtra tout seul assez rapidement, car il n’attaque les fleurs et les feuilles que pendant 3 à 6 semaines par année. Habituellement les plantes atteintes refont de nouvelles feuilles et bientôt on ne voit plus les dégâts. Par contre, souvent la floraison et la fructification ont été éliminées pour l’année.

Curieusement, les scarabées du rosier ont la réputation d’être toxiques aux poules, donc si vous en élevez, gardez-les en basse-cour.

Pas de plantes hôtes, pas d’ennemis!

La méthode la plus paresseuse pour contrôler le scarabée du rosier? À tous les ans, éliminer les 3 ou 4 plantes les plus atteintes, les remplaçant par des espèces qui ne sont pas touchées (vous verrez lesquelles dans vos jardins). En seulement quelques années, votre terrain n’offrira plus rien d’intéressant à manger aux scarabées du rosier et ils iront ailleurs!20160702A.jpg

Advertisements

9 réflexions sur “Contrôler le scarabée du rosier

  1. Francine B.

    J’ai deux rosiers,presque tout leur feuillage est grugé, il ne reste plus que les nervures. J’ai trouvé de petits vers de couleur verte sous les feuilles . Alors je les ai détruit à la main et j’ai appliqué un insecticide en poudre. J’espère qu’ils seront récupérables, car la floraison commence.

  2. J’ai toutes ces variétés au jardin et il est infesté chaque année (le lilas japonais, les hydrangées, les sorbiers, le lierre de Boston, les spirées, les sureaux, les pivoines (fleurs), les pommetiers, les potentilles, les iris). Autant dire que je me prive de la presque totalité de mes plates-bandes si je ne veux plus en voir d’autres. Je dois couper toutes les fleurs du lilas japonais et je traite mes autres plantes avec du savon à vaisselle assaisonné au poivre de cayenne et à la poudre d’ail que je met dans un pulvérisateur au bout de mon boyau d’arrosage. À l’automne, je répands les mêmes épices aussi sous mes plants…… une vraie plaie. Les pièges n’ont pas été efficaces sinon pour en attirer encore plus tout en restant presque vides. Je cherche vraiment quelque chose de plus définitif car la saison estivale est si courte. Les jardins comme Métis n’ont pas éliminé toutes ces variétés…. comment font-ils? Merci pour ce site…. même si je n’ai pas encore atteint le stade paresseux tout à fait.

      • Alors je suis parmi les malchanceuses…. ZUT! J’en ai eu à profusion…. et une autre espèce à carapace jaune brunâtre aussi….. Zut de Zut! C’est un job à temps plein pour deux semaines par année. Zut de Zut de Zut! J’ajouterai donc de la terre l’an prochain pour rendre mon sol moins sablonneux. Merci!

  3. Maurice Gauvreau

    Chez moi, à Terrebonne, j’avais remarque il y a quelques années qu’ils se regroupaient sur les épis floraux de mes aruncus dioicus (barbe de bouc). C’est donc là que je les attends de pieds fermes chaque année fin juin début juillet. Et je crois avoir obtenu un très bon contrôle. Ils affectionnent tellement les fleurs d’aruncus que j’en vois très très peu ailleurs. Ayant déjà vu, ailleurs car je n’en ai pas, les épis floraux de lilas japonais noircis de scarabées des rosiers, j’en conclut que les épis floraux blancs les attirent fortement et qu’ils y copulent allègrement.

  4. BARTHELEMY Claudie

    je fais une chasse presque obsessionnelle aux scarabées japonnais, en les attrapant à la main dès que je les vois ,surtout sur les rosiers , sur le corête du japon et les plants de gloire du matin,je ne sais pas si je les éliminerai, mais mes plantes ne sont pas dévorées

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s