Bizarres de boutures

Par défaut
20151226AA.jpg

Boutures de feuille de Sansevieria cylindrica.

Vous en avez sûrement vues dans une jardinerie ou même au supermarché: des tiges tubulaires pointues parfaitement alignées dans un pot, toutes de la même hauteur. On dirait des bougies vert foncé! Ou encore, elles sont tressées ensemble de diverses façons. De quoi s’agit-il?

20151226B.jpeg

Feuilles tressées.

C’est en fait une sansevière cylindrique (Sansevieria cylindrica) ou, plus précisément des boutures de feuille de sansevière cylindrique. Oui, les «tiges» sont en fait des feuilles succulentes. Que des boutures… et pas toujours enracinées, d’ailleurs!

Pendant des mois, même un an ou plus, votre potée de boutures ne bougera pas: il restera au beau fixe, ne montrant aucun signe de vie. Vous en viendrez sans doute à croire que vous avez acheté une plante faite de plastique. Puis tout d’un coup, vous remarquerez une petite plante qui pousse au pied d’une feuille, puis une et une autre. Chaque feuille, si elle a bien pris racine, produira un «bébé» (rejet).

20151226C.jpg

La plante véritable pousse en forme d’éventail.

Ces bébés grandiront peu à peu (cette plante est à croissance très lente), mais ne ressembleront pas, du moins par leur port, à la feuille dressée d’origine, car en fait la sansevière pousse en éventail: seulement la feuille centrale est plus ou moins dressée, les autres poussent d’un bord ou l’autre de la plus récente, les plus anciennes carrément à l’horizontale chez les spécimens très matures. D’ailleurs aucune ne sera tressée non plus: le tressage, c’est juste un artifice qu’on donne aux boutures pour mieux les vendre.

Éventuellement les boutures d’origine pourriront, vous laissant avec une potée d’éventails verts plutôt que de bougies dressées. Et les bébés grandiront, faisant de feuilles de jusqu’à 1 m de hauteur et remplissant le pot complètement, car ils produiront d’autres rejets à leur tour. Éventuellement votre potée peut même se mettre à fleurir, produisant un épi dressé de fleurs blanches parfumées le soir. Mais après plusieurs années seulement.

N’importe quoi pour faire de l’argent

Les producteurs orientaux de sansevière cylindrique (les boutures que vous voyez sur le marché viennent de la Chine, de la Thaïlande, etc.) sont prêts à n’importe quel artifice pour faire de l’argent sur le dos du consommateur non avisé.

20151226D.jpg

Boutures trempées dans de la peinture.

Vous avez déjà vu qu’ils nous vendent des boutures plutôt que des plants (et pas toujours enracinées, en plus). Et des feuilles tressées souvent décorées de fil d’or. Mais avez-vu les boutures plongées dans de la peinture? C’est la plus récent artifice pour faire vendre. Chic, n’est-ce pas?

20151226F.jpgIl faut aussi rajouter aux «trucs pour faire vendre» des titres alléchants. Un fournisseur appelle maintenant la plante «orchidée épée» (peu importe que la plante soit de la famille des asparagacées, pas des orchidacées), car qui ne veut pas une belle orchidée bon marché? Aussi, épée africaine: c’est bien plus acrrocheur que sansevière cylindrique! Le plus récent? «Cornes de la sagesse»! Oui, on prétend maintenant que cultiver cette plante dans votre maison vous rendra plus intelligent! Et je cite: «As your own wisdom expands, more horns grow.» (À mesure que votre sagesse augmentera, plus de cornes pousseront.) Ça y est: ils nous prennent vraiment pour des nouilles!

Culture de la sansevière cylindrique

Malgré tous ces artifices, il n’en reste quand même que la sansevière fait une excellente plante d’intérieur. Voici comment la réussir:

Gardez vos boutures presque à sec, ne les arrosant que quand le sol est réellement sec au toucher, peut-être aux deux semaines, car les boutures sont très sensibles à la pourriture quand le sol reste humide longtemps. D’autant plus que souvent elles ne sont pas encore enracinées et absorbent donc mal l’eau présente. Mais c’est le seul stade où la plante est un peu fragile. Les plants qui ressortent des boutures sont de culture incroyablement faciles, presque increvables.

20151226G.jpg

Sansevière cylindrique en fleurs.

Une plante enracinée peut effectivement:

  • tolérer l’ombre ou le soleil
  • supporter des arrosages abondants (tant qu’on ne laisse pas le pot tremper dans l’eau) comme très espacés;
  • n’est pas dérangée par l’air sec de nos maisons;
  • tolérer toutes les températures jusqu’au gel;
  • pousser bien que vous la fertilisez souvent ou jamais.

Vous pouvez la rempoter quand vous voulez… ou jamais: on voit parfois des plants énormes ressortissant de pots si minuscules qu’il faut des appuis pour tenir la plante debout.

Vous partez en voyage? Arrosez-la bien avant de partir: elle sera un peu ratatinée, mais encore en vie quand vous reviendrez 6 ou 7 mois plus tard!

Sa croissance est lente – presque désepérément lente – mais elle pousse quand même, lentement mais sûrement.

Ses véritables préférences

Donc, votre sansevière cylindrique tolère presque toutes les conditions et tous les traitements. Mais qu’est-ce qu’elle aime vraiment?

Si vous comprenez que c’est une succulente originaire des zones arides de l’Angola, ça vous donnerez une meilleure idée de ses préférences: plein soleil, arrosages seulement quand le terreau est bien sec au toucher et très peu d’engrais. Et quand la plante est tellement pesante qu’elle menace de basculer, il est probablement temps de la rempoter dans un pot plus gros… qu’elle va tranquillement remplir.

Vous pouvez multiplier votre sansevière par bouture de feuille (dans du terreau, pas dans l’eau!). Il suffit de couper une feuille et de plonger son extrémité dans du terreau, voilà tout! Mais il faut avoir de la patience: la bouture peut prendre un an avant de produire son unique rejet (bébé). Il est beaucoup plus facile de produire la plante par division. Dépotez la plante et séparez, au couteau s’il faut, l’un des nombreux plants qui se forme dans le pot avec le temps. J’en ai produit par semences (après que la plante fleurit, elle produit des capsules de graines viables) et c’est facile aussi, mais très lent, bien sûr.


Eh voilà! Remplissez votre demeure de copies conforme de cette plante et c’est certain que la vie vous apportera sagesse. Après tout, si 1,5 milliard de Chinois y croient, ça doit sûrement être véridique!

Publicités

13 réflexions sur “Bizarres de boutures

  1. Marthe

    J aimerais savoir si on peut couper le bout des bébés des tiges cylindriques. Car ils sont plus longs que les tiges mères et ont envie de plier et sont plus minces. Je crains qu’ à la longue ils s affaisent.merci

    • Normalement, les jeunes feuilles ne s’affaissent pas, à moins que la lumière soit très, très faible (dans ce cas, augmentez l’éclairage), mais elles ne seront jamais parfaitement dressées comme les boutures-mères, qui ont été placées artificiellement. Avec le temps, les nouvelles plantes finiront par former un éventail, avec des feuilles légèrement penchées d’un bord et de l’autre. Il faut accepter que votre potée changera complètement d’apparence en mûrissant, comme dans la 3e photo. Ne coupez pas les bébés. Ça va seulement enlaidir la plante à venir.

  2. Julien

    Merci pour ce très bon article (j’ai eu du mal à trouver des info sur cette plante). Le mien (vu sa taille, il a fallu que je lui trouve une nouvelle place dans mon salon) devait manquer de lumière l’hiver… il vient enfin de fleurir ! après qq 7 ans !… 😀

      • Julien Cr

        J’ai eu le plaisir de découvrir une chenille verte grignotant un amaryllis à Noël, puis un cocon+chrysalide sur un crassula au Nouvel An et enfin un papillon le 12 janvier 🙂 Avec l’aide de http://www.quelle-est-cette-chenille.com/ on a défini que c’est une Plusie Chalcite… qui, je pense, a fécondé les fleurs de mon Sansevieria ! Je viens de trouver 2 graines vertes 🙂 Quelle est la méthode à suivre ? J’espère qu’avec vos précieux conseils j’arriverai à les faire démarrer 🙂

      • Je n’ai jamais vu de chenilles sur mes plantes d’intérieur. Peut-être que les espèces nord-américaines s’adaptent moins à nos maisons.

        Pour la sansevière, il faut attendre que les fruits mûrissent (ils deviennent jaunes, orange ou presque rouges), puis extraire la graine. La germination et culture par la suite est très facile. Comment n’importe autre semis, quoi, sauf la plante est assez lente à montrer sa forme finale.

  3. LERES

    Bonjour
    Un ami m’a donné son sanseviere cylindrique, il est énorme et part dans tous les sens, ses feuilles retombent environ 1 mètre de diamètre. Il est aussi en fleur ! Avez vous une idée pour le redresser (si c’est possible) ou dois-je lui abandonner un quart de la pièce ou il se trouve

    • Vous pouvez toujours enlever les feuilles qui retombent. Une plante de cette taille n’a pas besoin de toutes ses feuilles. Cela devrait vous redonner un peu plus d’espace… mais éventuellement, il faudrait penser la diviser.

      • LERES

        Bonjour
        Je vous remercie pour la réponse. J’avais déjà commencé à offrir des rejets afin de réduire un peu cette touffe et votre réponse me conforte dans mon eclairssissement. Je vais donc continuer à faire des heureux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s