Categories

Recherche

Nos partenaires

Quelle couleur encore?

Quand les nuits rafraîchissent, il est temps de rentrer les bulbes d’été. Ils ne résistent pas aux hivers froids. On doit donc les conserver au sec dans la maison pendant l’hiver. Par contre, tout en les nettoyant et les préparant à leur période de repos à l’intérieur, il est important de bien les identifier.

En effet, il n’y a rien de plus choquant que de regarder au printemps des cormes de glaïeul, des tubercules de bégonia, des rhizomes de canna ou des racines tubéreuses de dahlia et ne plus se rappeler lequel avaient des fleurs rouges, jaunes, etc. Sans fleur, chaque bulbe d’été ressemble à tout autre de sa catégorie. En arrachant les bulbes à l’automne, donc, prenez l’habitude de conserver l’étiquette avec les bulbes. Ou encore fabriquez-en une. Notez, si possible, le nom du cultivar ou, si vous l’avez perdu, au moins la couleur et la hauteur. Ou encore, écrivez le nom sur la boîte ou le sac dans lequel vous allez les conserver.

Étiquettes pour bulbes d'été
Il est important de bien identifier ses bulbes pour faciliter leur plantation l’été suivant. Photo: www.oldgardentoolsforsale.co.uk

Vous pouvez même écrire le nom ou la description directement sur le bulbe avec un crayon gras indélébile. Cela fonctionne surtout pour les racines tubéreuses de dahlias.

Quoi que vous fassiez, ne vous fiez pas uniquement à votre mémoire ! Il peut sembler évident aujourd’hui que vous mettiez les rouges à droite et les lavandes à gauche, mais vous l’aurez oublié au printemps.

Identifier vos tendres bulbes est assez simple à faire, mais ô combien facile à oublier!

Étiquettes + Identifier bulbes à la rentrée


commentaire sur "Quelle couleur encore?"

  1. lessen-ciel dit :

    Ceci dit, la surprise peut être réussie…un jardin à la Picasso, tout bariolé… Bonne soirée

  2. Je suis amateure et l’été dernier j’ai planté des canas et des dalhias pour la première fois. J’ai recueilli les bulbes et sur les conseils de mon pépiniériste je les ai garder dans de la vermiculite aux sous-sol.
    Ma question est la celle-ci. Combien d’année pourrais-je replanter ces bulbes et dois-je les réhydrater avant de les planter. Est-ce la même chose pour les dalhias. Dois-je les replanter en pleine terre ou les partir dans la maison.
    Merci de vos conseils.

    • On maintenir les deux plantes ad infinitum, tant qu’on les protège du froid hivernal. Vous pouvez les partir dans la maison (fin mars/début avril), mais aussi directement en pleine terre quand le sol se réchauffe. Réhydratation? Le fait de les planter et d’arroser par la suite va les réhydrater. Pas besoin donc d’une étape supplémentaire.

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!