Mes pommes de terre produisent des tomates!

Par défaut
PotatoFruit

Fruits de pomme de terre (Solanum tuberosum).

On voit cette nouvelle à tous les 4 ou 5 ans dans les journaux ou à la télévision (le temps, je suppose, que les médias aient le temps d’oublier qu’ils s’étaient fait avoir 4 ou 5 ans auparavant). Quelqu’un leur téléphone pour annoncer qu’un miracle s’est produit dans leur potager: leurs plants de pomme de terre ont produit des tomates cerises vertes! Et les médias accourent, saisissent des images comme preuve et annoncent, le plus sérieusement au monde, que M. et Mme Untel ont développé une pomme de terre qui donne des tomates. Après les mêmes média ont l’air plutôt ridicule, car il ne s’agit pas de tomates, bien sûr, mais tout simplement des fruits de la pomme de terre.

C’est que la pomme de terre n’en produit pas à tous les ans, voyez-vous, seulement quand les conditions sont très bonnes. Et comme la tomate et la pomme de terre sont de proches parentes, il n’est pas surprenant que leurs fruits se ressemblent. Mais malheur à celui qui décide de manger ces «tomates»: les fruits de la pomme de terre sont toxiques!

Publicités

3 réflexions sur “Mes pommes de terre produisent des tomates!

  1. Julien Lesire

    Quelques rares variétés en produisent abondement, comme Désirée. Beaucoup ne produisent pas de pollen du tout car elles sont porteuses d’un gène responsable de stérilité mâle cytoplasmique.

    Si vous trouvez des baies, extrayez les graines avec leur gel gluant, lavez-les grossièrement dans une passoire à mailles fines et faites-les sécher. Vous pouvez aussi les faire fermenter comme certains le font pour les tomates. Semez-les en même temps que vos tomates. Chaque plant est génétiquement distinct et peut être une nouvelle variété intéressante, ou pas. Repiquez-les. Endurcissez-les. Transplantez-les en pleine terre une fois les dernières gelées passées. Attention aux limaces et escargots. À vous d’évaluer chaque plant et de l’écarter (ou manger) si son produit ne correspond pas à vos attentes. Il n’est pas rare qu’ils ne produisent que des micro-tubercules la première année. C’est presque toujours le cas pour les variétés précoces. Ces micro-tubercules plantés la seconde année vous révéleront alors le véritable potentiel de la nouvelle variété en question. Vous pouvez également utiliser le pollen d’une autre variété afin d’en créer des hybrides.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s