Des graminées ornementales qui restent à leur place

Par défaut
20150623A

Herbe aux diamants (Calamagrostis arundinacea)

Les graminées ornementales n’ont jamais été aussi populaires… et pour cause. Elles ont un feuillage attrayant qui bouge au vent et qui persiste souvent, en changeant de couleur, l’automne et même l’hiver et parfois des fleurs plumeuses assez persistantes elles aussi. Elles peuvent créer des îlots, des haies ou des écrans dans le jardin ou simplement s’insérer çà et là dans une platebande. Et il y a des variétés qui conviennent au soleil ou à l’ombre, aux sols secs ou humides, aux sols glaiseux ou sablonneux, aux climats froids et aux climats chauds, etc. En effet, peu importe vos conditions, il y a des graminées qui y conviennent.

Les spécialistes en aménagement paysager n’ont pas hésité à les adopter et les incluent dans tous leurs projets, mais souvent les jardiniers amateurs hésitent. La rumeur veut qu’elles soient envahissantes. Mais est-ce vrai?

La réponse est oui… et non.

Trois catégories

En effet, il y a trois catégories de graminées.

011.K

Graminée traçante

La première est celle des graminées traçantes, c’est-à-dire qui s’étendent au moyen de rhizomes et qui forment ainsi de vastes colonies. Pensez aux roseaux communs (Phragmites australis) qui longent des autoroutes pendant des kilomètres, chaque colonie ayant commencé par un seul rhizome. Les graminées traçantes sont considérées au moins un peu envahissantes et certaines la sont tellement qu’il ne faut même pas songer les libérer dans une espace cultivée sans les entourer d’une barrière infranchissable.

011.K

Graminée cespiteuse

Mais il existe aussi des graminées cespiteuses, c’est-à-dire, qui poussent en touffes. Elles s’élargissent peu à peu avec le temps, comme toute vivace, mais sans jamais produire de drageon ailleurs qu’au pied e la plante-mère. On n’a qu’à les diviser si elles grossissent trop… encore, comme toute autre vivace. La majorité des graminées ornementales sont cespiteuses.

Enfin, il existe aussi un groupe intermédiaire: les graminées à rhizomes courts. Elles s’élargissent un peu, mais ne vont pas très loin, formant peut-être une touffe moins dense qu’une graminée cespiteuse, mais pas une plante véritablement envahissante. Il suffit de donner un coup de pelle pour les remettre à leur place. C’est le deuxième groupe de graminées ornementales en nombre.

Comment reconnaître une graminée envahissante

20150623D

Juste à regarder comme cette plante pousse dans son pot, on voit bien que c’est une graminée cespiteuse: les feuilles forment une touffe denese.

Il est facile de distinguer,  au moment de l’achat, entre une graminée qui sera envahissante et une qui le sera pas: il suffit de regarder dans le pot. Si les tiges forment déjà une touffe, c’est une graminée cespiteuse; si les tiges sont relativement serrées, mais sans former une touffe, c’est une graminée à rhizomes courts; et s’il y a des tiges individuelles qui ressortent çà et là du pot, c’est une graminée traçante à rhizomes longs et sûrement au moins un peu envahissante. Pas compliqué, n’est-ce pas !

Voici trois listes de graminées ornementales populaires, classées selon leur type d’enracinement.

Graminées cespiteuses

Calamagrostis x acutiflora 'Carl Foerster'

Calamagrostis x acutiflora ‘Karl Foerster’

Ces graminées poussent en touffe et ne sont pas envahissantes.

  • Amourette intermédiaire (Briza media) zone 4
  • Avoine bleue (Helictorichon sempervirens) zone 4
  • Bambou rustique cespiteux (Fargesia spp.) zone 4b
  • Barbon à balais (Schizachyrium scoparium) zone 3
  • Barbon de Gérard (Andropogon gerardii) zone 3
  • Boutelou gracieux (Bouteloua gracilis) zone 3
  • Calamagrostide à fleurs étroites (Calamagrostis x acutiflora) zone 4
  • Canne de Ravenne (Saccharum ravennae, syn. Erianthus ravennae) zone 6
  • Cheveux d’ange (Nasella tenuissima, Stipa tenuissima) zone 6b
  • Deschampsie cespiteuse (Deschampsia caespitosa) zone 3
  • Élyme géant (Elymus cinereus) zone 3
  • Fétuque améthyste (Festuca amethystina) zone 4
  • Fétuque bleue (Festuca glauca) zone 3
  • Fétuque ovine (Festuca ovina) zone 4
  • Grande molinie (Molinia arundinacea, syn. Molinia caerulea arundinacea) zone 4
  • Herbe aux diamants (Calamagrostis arundinacea, syn. C. brachytricha) zone 4
  • Herbe aux écouvillons (Pennisetum alopecuroides) zone 5b
  • Herbe aux écouvillons rose (Pennisetum orientalis) zone 6b
  • Herbe de la pampa (Cortaderia selloana) zone 8
  • Hystrix étalé (Hystrix patula, syn. Elymus patula) zone 4
  • Jonc épars (Juncus effusus) zone 4
  • Jonc spiralé (Juncus effusus ‘Spiralis’) zone 4
  • Koélérie bleue (Koeleria glauca) zone 4
  • Laîche brun-roux (Carex buchananii) zone 6
  • Laîche de printemps (Carex caryophyllea) zone 5
  • Laîche d’Oshima (Carex oshimensis ‘Evergold’) zone 6
  • Laîche élevée dorée (Carex elata ‘Aureus’, syn. ‘Bowles Golden’) zone 6
  • Laîche de Gray (Carex grayii) zone 2
  • Laîche japonaise (Carex morrowii) zone 4
  • Laîche pendante (Carex pendula) zone 5
  • Luzule blanc-de-neige (Luzula nivea) zone 4
  • Luzule des bois (Luzula sylvatica) zone 3
  • Laîche à feuilles de plantain (Carex plantaginea) zone 3
  • Linaigrette à feuilles étroites (Eriophorum angustifolium) zone 1
  • Mélinus (Melinus nerviglume, syn. Rhynchelytrum nerviglume) zone 9
  • Miscanthus chinois (Miscanthus sinensis) zone variable, 4, 5 ou 6
  • Miscanthus pourpre (Miscanthus sinensis purpurascens) zone 4
  • Molinie bleue (Molinia caerulea) zone 4
  • Orge à crinière (Hordeum jubatum) zone 3
  • Pennisétum pourpre (Pennisetum purpureum) zone 8
  • Pennisétum rouge (Pennisetum x advena ‘Rubrum’, syn. P. setaceum ‘Rubrum’) zone 8
  • Petite amourette (Briza minor) annuelle
  • Queue-de-lièvre (Lagurus ovatus) annuelle
  • Seslérie d’automne (Sesleria autumnalis) zone 4
  • Vulpin des prés doré (Alopecurus pratensis ‘Aureovariegatus’) zone 2

Graminées à rhizomes courts

P1020337.JPG

Hakonéchloa doré (Hakonechloa macra ‘Aureola’)

Ces graminées voyagent, d’accord, mais trrrrrès lentement. Quand elles vont trop loin, il est facile de découper et d’enlever le surplus. On peut donc les planter dans une platebande sans craindre un envahissement.

  • Acore graminée (Acorus gramineus) zone 5
  • Avoine à chapelet (Arrhenatherum bulbosum ‘Variegatus’) zone 4
  • Avoine sauvage (Chasmanthium latifolium) zone 5b
  • Faux-sorgho penché (Sorghastrum nutans) zone 3
  • Grand boutelou (Bouteloua curtipendula) zone 3
  • Hakonéchloa (Hakonechloa macra) zone 5
  • Laîche glauque (Carex flacca) zone 4
  • Laîche palmée (Carex muskingumensis) zone 2
  • Laîche de Pennsylvanie (Carex pennsylvanica) zone 3
  • Laîche à feuilles larges (Carex siderosticha) zone 5
  • Millet doré des bois (Milium effusum ‘Aureum’) zone 5
  • Miscanthus géant (Miscanthus x giganteus, syn. M. floridulus) zone 4
  • Panic amer (Panicum amarum) zone 4
  • Panic érigé (Panicum virgatum) zone 3
  • Spartine pectinée dorée (Spartina pectinata ‘Aureomarginata’) zone 4
  • Sporobole à glumes inégales (Sporobolus heterolepis) zone 3

Graminées traçantes à longs rhizomes

20150623g

Le roseau commun (Phragmites australis) est le plus connu des graminées envahissantes. Il produit des rhizomes de jusqu’à 13 m de long!

Elles sont peut-être belles, mais elles sont très envahissantes. Mieux vaut les planter à l’intérieur d’une bonne barrière.

  • Bambous rustiques traçants (Phyllostachys, Pleoblastus, Sasa, Pseudosasa, etc.) zones 4-8, selon l’espèce
  • Canne de Provence (Arundo donax) zone 6
  • Brome inerme doré (Bromus inermus ‘Skinner’s Gold’) zone 3
  • Calamagrostide du Canada (Calamagrostis canadensis) zone 3
  • Dactyle pelotonné (Dactylis glomerata ‘Variegata’) zone 5
  • Élyme des sables (Leymus arenaria ‘Glauca’) zone 4
  • Glycérie panachée (Glyceria maxima ‘Variegata’) zone 5
  • Herbe rouge (Imperata cylindrica ‘Red Baron’) zone 5
  • Miscanthus sacchariflorus (Miscanthus sacchariflorus) zone 3
  • Quenouille (Typha spp.) zone 3
  • Ruban de bergère (Phalaris arundinacea ‘Picta’) zone 3
  • Roseau commun (Phragmites australis) zone 3
  • Roseau des bois (Calamagrostis epigejos) zone 3

Graminées envahissantes par leurs semences

20150623J

Graines de graminée.

Voilà pour les graminées envahissantes par leurs rhizomes, mais certaines graminées sont envahissantes par leurs semences.

Dans leur cas, la plante-mère produit une quantité importante de graines qui germent un peu partout. Cela fait contraste avec la majorité des graminées, qui ne se ressèment que rarement ou même pas du tout. Encore, il distinguer deux groupes ici, cette fois-ci, selon le climat.

Graminées qui se ressèment en climat froid

20150623H

L’orge à crinière (Hordeum jubatum) est très jolie, mais peut se ressemer trop abondamment.

Ces graminées peuvent être envahissantes par leurs semis spontanées trop vigoureuses dans les régions aux climats plus frais (zones 3 à 6) et demandent alors une certaine surveillance au Canada et dans le Nord de l’Europe.

  • Avoine sauvage (Chasmanthium latifolium) zone 5b
  • Deschampsie cespiteuse (Deschampsia cespitosa) zone 3
  • Koélérie bleue (Koeleria glauca) zone 4
  • Millet doré des bois (Milium effusum ‘Aureum’) zone 5
  • Orge à crinière (Hordeum jubatum) zone 3
  • Petite amourette (Briza minor) annuelle
  • Bullrush (Typha spp.) zone 3
  • Spartine pectinée dorée (Spartina pectinata ‘Aureomarginata’) zone 4

Graminées qui se ressèment en climat doux

20150623I

La spectaculaire herbe de la pampa (Cortaderia selloana) est considérée envahissante par ses semences… mais seulement sous un climat doux.

Les graminées suivantes aussi peuvent se ressèment de façon excessive, mais seulement là où les hivers sont doux (zones 7 à 12). Soit que la plante ne survit pas au froid (le cas de plusieurs graminées cultivées comme annuelles dans le nord, comme le pennisétum rouge) ou encore, même si la plante est rustique, ses graines n’arrivent pas à mûrir dans le Nord (le cas des miscanthus, notamment).

  • Cheveux d’ange (Nasella tenuissima, Stipa tenuissima) zone 6b
  • Herbe de la pampa (Cortaderia selloana) zone 8
  • Mélinus (Melinus nerviglume, syn. Rhynchelytrum nerviglume) zone 9
  • Miscanthus chinois (Miscanthus sinensis) zone variable, 4, 5 ou 6
  • Miscanthus pourpre (Miscanthus sinensis purpurascens) zone 4
  • Miscanthus sacchariflorus (Miscanthus sacchariflorus) zone 3
  • Queue-de-lièvre (Lagurus ovatus) annuelle
Publicités

17 réflexions sur “Des graminées ornementales qui restent à leur place

  1. Pour éviter le gel à des vivaces et arbustes (zonés 4) qui sont en pots parce que je n’ai pas eu le temps de les transplanter, est-ce que l’on doit tenir compte du facteur éolien? Ces jours-ci, dans ma région, il fait 1 ou 2 C la nuit, mais avec le facteur éolien, c’est plutôt 0 à -5 C. Et pour un rhododendron, zoné 5, dois-je le couvrir d’une couverture isolante lors d’une nuit de gel? Je ne voudrais pas que ses beaux gros bourgeons soient gelés. Ce dernier est en pleine terre depuis 2 ans. Merci de votre réponse

    • Le gel pénètre plus profondément en pot qu’en pleine terre. Ce n’est pas les gels de -5 C qui sont menaçants, cependant, mais les vrais froids de l’hiver. Il serait sage de couvrir les pots de feuilles mortes avant que l’hiver n’arrive vraiment. Quant au rhododendron, encore, les nuits de gel ne nuisent pas: même un rhododendron de zone 5 peut tolérer passablement plus de froid. Le risque est l’assèchement et le froid quand il fait -25 C et moins. Idéalement vous entourerez un rhodo de zone 5 cultivé en zone 4 d’une barrière de jute ou de géotextile à partir de la fin de novembre ou début de décembre en vue du froid à venir.

      • Merci monsieur Hodgson de me répondre aussi rapidement. L’an passé, j’a couché sur le sol 75 pots qu’il me restait à mettre en pleine terre et je les ai recouverts de couvertures isolantes spéciales. C’est un conseil d’un pépiniériste. J’y croyais plus ou moins, mais ce fut miraculeux, aucune perte et tout a fleuri et les petits-fruits ont produit abondamment. Il faut cependant laisser une ouverture pour permettre à l’air de circuler et dès qu’il y avait une chute de neige, j’allais les recouvrir de neige. Pour le rhododendron, l’an dernier, je lui ai construit une cage et recouvert de couvertures isolantes tout en laissant un espace dans le bas et le haut de l’arbuste pour qu’il y ait circulation d’air. Mais je me demandais pour les prochaines nuits, s’il fallait recouvrir les pots. D’après votre réponse, je n’ai pas à m’inquiéter pour des petits gels. C’est tellement fastidieux d’avoir à recouvrir tous ces pots et le lendemain, le mercure monte, je dois enlever les couvertures et les recouvrir le soir suivant. Ce n’est pas l’idéal quand on veux devenir une jardinière paresseuse. La plupart des plants sont en dormance. Ceux que j’ai transplantés, je les ai recouverts d’une bonne épaisseur de paillis et pour les rhododendrons, en plus du paillis, j’ai ajouté des aiguilles de pin.

  2. Caroline Fréchette

    Bonjour, est-il possible de partir des graminées pas trop envahissantes à partir de semences à l’intérieur afin d’être utilisées pour faire une haie libre? Si oui, lesquelles me conseillerez-vous?
    Merci énormément!

  3. Hannecart

    Bonjour, y a t’il une ou plusieurs sorte de graminées qui serait adéquates pour former une haie de séparation avec les voisins dans un jardin partagé de ville orienté sud-ouest situé en Belgique. Le seul vrai problème est que le sol n’est pas bien profond (40cm) car il recouvre le garage de l’immeuble situé en sous-sol. Vaut-il dans ce cas mieux les faire pousser dans des bac qu’on enterre a 3/4 afin que les racines n’abiment pas le recouvrement du garage (comme ce qu’il s’est produit dans le passé avec des racines des lauriers qui ont percé le roofing et donc crée une infiltration!!) et qu’ils ne dé-sèchent pas à la première grosse chaleur?
    Merci d’avance pour votre réponse et bon week-end 🙂

    • Si on calcule que la profondeur qu’atteint les racines correspond plus au moins à la hauteur des graminées (en fait, cela varie beaucoup, mais il y a souvent un rapport), les graminées assez hautes pour faire une haie risquent facilement de descendre jusque’à la toile. La plupart des graminées tolèrent la sécheresse, au moins à un certain degré, mais là aussi je trouve la terre peu profonde. Par contre, il serait facile d’installer un système d’arrosage quelconque, donc ce problème est moindre. Je pense que votre idée de pots (de gros bacs) est beaucoup plus raisonnable. Une idée: choisissez des pots ronds et faites une petite rotation pour briser toute racine qui s’aventura trop loin hors du pot.

  4. Monique tremblay

    Bonjour sous un épinette est ce possible de faire poussé des plantes si oui lesquelles? Soleil du matin environ 4a5 heures.
    Merci de votre attention

  5. Moreau

    Bonjour,
    Quelle espèce de graminées ne dépassant pas une cinquantaine de cm me conseillez-vous pour un climat tempéré dans un sol relativement argileux et humide dans une zone exposée plein sud et aux vents ?

  6. Les genre Carex comprend beaucoup de graminées de petite taille tolérant les sols humides. Quelques espèces sont plus grandes, mais la majorité conviendrait. Le plein soleil convient (mais la mi-ombre aussi) et, en général, les graminées basses ne sont pas dérangées par le vent. Aussi les Luzula et les Koeleria. Les fétuques bleues aussi, mais alors le sol doit être bien drainé.

  7. Scuteri Tiziana

    Bonjour M. Hodgson, je voudrais savoir si je peux planter une graminée appelée Fox Tails (en plein ombre) pour me cacher ; si c’est pas bon, pouvez-vous m’indiquer une graminée quelconque que va à l’ombre? Merci beaucoup pour votre attention! Bonne journée!

    • Le nom Fox Tails n’est pas très utile, car il peut référer à plusieurs graminées différentes. La plupart des graminées ne tolèrent pas l’ombre ou du moins, plus plus qu’une ombre légère. Dans les « grandes graminées », celles qui peuvent cacher la vue, il y a surtout des Molinia et des Chasmanthium qui conviendraient. Et merci pour l’idée. Je vais sûrement écrire un blogue à ce sujet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s