Peut-on récupérer une haie «taillée» par les cerfs?

Par défaut
20170518A Michigan State University.jpg

Haie de thuyas décimée par les cerfs. Photo: Michigan State University

Quel choc quand vous vous rendez compte que les cerfs (chevreuils) se sont pris à votre haie pendant l’hiver. Ils affectionnent particulièrement les haies de thuyas (cèdres), généralement Thuya occidentalis, et souvent tout le bas de la plante est complètement vide de toute croissance verte, et cela, à une hauteur de 1,5 m ou même plus. Ainsi, votre belle haie dense et égale ressemble désormais à une rangée de champignons verts, détruisant l’effet d’intimité qui est le but de la plupart des haies. Votre haie peut-elle récupérer?

Peut-être, mais probablement pas… et pas toute seule, assurément. Tout dépend de l’envergure des dégâts.

20170518B

Quand on taille un thuya, il faut rester dans le «bois vert».

C’est que, comme la plupart des conifères, le thuya ne repousse pas à partir du vieux bois. Quand on le taille, il faut toujours rester «dans le vert», c’est-à-dire tailler uniquement dans les tiges vertes, celles deux dernières années. Avant d’arriver aux branches entièrement brunes plus au centre, on arrête. Mais les cerfs ne savent pas ça et surtout s’ils sont vraiment affamés, peuvent brouter toute croissance, jusqu’au dernier bourgeon vert.

S’ils ont laissé au moins quelques bourgeons verts çà et là, par contre, oui, la haie peut repousser, mais cela prendra plusieurs années… et beaucoup d’efforts de votre part!

Une décision à prendre

20170518C.jpg

Emballer le bas d’une haie de jute ou de clôture à neige la protégera contre les cerfs pendant l’hiver… mais l’esthétique est fort discutable. Imaginez si votre voisin vous imposait une telle vue!

Avant de procéder à tout effort de récupération, que prévoyez-vous faire pour éloigner les cerfs au cours des années à venir? Car si vous n’avez pas l’intention de faire quelque chose, il n’est pas la peine d’essayer de récupérer votre haie.

Au minimum, il faudrait entourer le bas de la haie d’une barrière quelconque (jute, clôture à neige, etc.) jusqu’à la hauteur des dégâts potentiels. Mais voulez-vous vraiment emballer votre haie chaque hiver — et enlever la protection chaque printemps — pour le reste de votre vie? Et votre haie, que vous avez choisi pour embellir votre terrain, est désormais une source majeure d’enlaidissement hivernal. Lisez Pour éloigner les cerfs du jardin pour quelques autre façons pour éloigner les cerfs qui sont moins dures sur les yeux.

Attitude de jardinier paresseux

Soyons réalistes. La chose la plus logique à faire, peu importe l’étendue des dégâts, est d’arracher la haie… ou d’apprendre à aimer une haie-champignon. Les cerfs sont là pour rester; aussi bien de s’y accommoder. Tout plan que vous aurez pour «sauver» la haie impliquera des années d’efforts de votre part, tant que vous résidez à cet endroit. Pourquoi ne pas accepter la réalité des choses… et apprendre à accepter la présence des cerfs?

20170518D Rebecca G, pinterest.com.jpg

Une plate-bande peut bien cacher les défaut d’une haie de thuyas en récupération. Photo: Rebecca G, pinterest.com

Mais il y a une autre possibilité «paresseuse»: cacher la partie inférieure de la haute par des plantations d’autres végétaux. Si vous voulez cacher une haie dénudée à la base, consultez la liste 250 plants que les cerfs n’aiment pas pour quelque suggestions de plantes intéressantes. Plusieurs de ces végétaux sont suffisamment hauts pour cacher les dégâts ou du moins, pour attirer l’attention ailleurs. Une belle plate-bande mixte plantée au pied de la haie endommagée, par exemple, et composée de plantes de hauteurs différentes, cachera bien les dégâts l’été et, si vous n’êtes pas un de ces jardiniers forcenés qui fait un gros ménage inutile des plates-bandes chaque automne, raisonnablement bien l’hiver aussi.

Mais je veux récupérer ma haie!

Je comprends: vous avez investi du temps et de l’argent à installer cette haie et ce n’est pas les (#*&_?$#% cerfs qui vont vous empêcher d’en profiter.

Voici que faire dans les deux cas: quand la partie inférieure est encore «récupérable» et quand elle ne l’est pas.

A. Quand le bas est récupérable

20170518E.JPG

Cette haie a été endommagée, mais il y avait encore des branches vertes à la base et maintenant elle récupère.

Quand la partie inférieure de votre haie est encore un peu vert, il est possible de la récupérer. Il s’agit, à tous les ans, de tailler (normalement vers la mi-juin) les branches latérales dans le haut de la haie assez sévèrement, tout en restant que la croissance verte bien sûr. Cela aura deux effets: si le haut est moins large, plus de soleil attendra les branches inférieures, ce qui aidera leur croissance. Et aussi, la haie sera plus étroite et donc les branches inférieures auront moins de chemin à faire pour atteindre la largeur du haut.

Au début, ne taillez pas les branches inférieures du tout, mais quand le vert reprend sa place, probablement après 2 ou 3 ans, taillez légèrement des sections plus denses pour donner aux sections faibles plus de temps pour les rattraper. Après 5 à 7 ans, si tout va bien, votre haie aura repris sa belle forme.

Et continuez de protéger la haie contre les cerfs pendant l’hiver!

B. Quand le bas est définitivement morte

Winter deer damage heavy? Seek deer-resistant plants

Si aucune croissance n’est visible dans le bas de la haie à la mi-juin, elle est définitivement morte. Photo: Michigan State University

Si, au mois de juin, il n’y toujours aucun signe de croissance au bas de la haie, mais que des branches mortes, il faudrait appliquer une autre tactique.

Supprimez d’abord les branches mortes. Maintenant, plantez de jeunes thuyas (de la même variété) au pied de la haie, des deux côtés, les penchant un peu pour diriger leur croissance sous les branches supérieures. À tous les ans, taillez-les latéralement pour stimuler une densification du feuillage vers l’extérieur de la haie tout en laissant la tête monter de façon à ce que, avec le temps, elle rejoigne la partie vivante ci-dessus. Éventuellement les nouveaux thuyas se mélangeront si bien aux plus anciens que vous ne verrez pas la différence et votre haie sera alors «sauvée»… encore, tant que vous avez éloigné aussi les cerfs à tous les ans.


Tout cela est beaucoup trop d’efforts pour moi. J’aurais arraché la (#*&_?$#% haie, tout simplement!

Publicités