Catégories

Recherche

Petit glossaire du semeur néophyte

Le printemps est la saison des semis: c’est le temps de semer vos légumes, fleurs et fines herbes dans la maison ou, un peu plus tard, dans le jardin. Les jardineries regorgent d’étalages de sachets de semences de toutes sortes et il y a un plus gros choix encore quand on commande par catalogue, que ce soit par la poste ou sur Internet. Mais… comment comprendre le vocabulaire quelque peu obscur qu’on emploie au verso des sachets et dans les catalogues imprimés et virtuels? Pour bien des néophytes, c’est du chinois! Voici donc quelques termes que vous risquez de rencontrer et leur définition. Acclimatation: action d’habituer de jeunes plants semés à l’intérieur aux conditions extérieures, une étape vitale de la production de semis. Habituellement, on place les semis deux ou trois jours à l’ombre, puis deux ou trois jours à la mi-ombre et deux ou trois jours au soleil avant de les repiquer à leur emplacement permanent. Annuelle: une plante... Lire la suite >

Déjà des semis à faire en janvier?

La nouvelle année vient à peine de commencer, mais il est déjà temps de semer certaines graines à l’intérieur. On ne sème si tôt qu’un groupe très limité de plantes particulièrement lentes à arriver à une taille de repiquage raisonnable, car autrement en janvier il est beaucoup trop tôt pour faire des semences. On les fera plutôt en mars ou en avril, même en mai. Il faut toutefois environ quatre à cinq mois de culture à l’intérieur pour les sept plantes suivantes, donc il est temps de sérieusement penser à les semer en janvier ou, au plus tard, au début de février. Agastache (Agastache foeniculum) Bégonia tubéreux (Begonia × tuberhybrida) Datura (Datura metel) Linaire à feuilles d’origan (Chaenorrhinum origanifolium, syn. glaerosum) Lisianthus (Eustoma grandiflora) Dracéna des jardins (Cordyline australis, syn. indivisa) Kniphofia ou tritome (Kniphofia ) Semis hâtifs: tout un défi! Démarrer des semences en janvier dans les régions septentrionales de l’hémisphère Nord n’est pas si simple. Les jours sont... Lire la suite >

Comment lire un sachet de semences

Quand vous consultez les sachets de semences vendus dans votre jardinerie locale, vous découvrirez une chose assez rapidement. Il n’y a pas de consensus au sujet des termes et icônes utilisés: chaque compagnie a sa propre façon pour expliquer son produit. Et cela porte souvent à confusion. Voici alors ma tentative pour redresser les choses. Si vous voyez quelque chose au sujet de la compréhension des sachets de semences que j’ai oublié d’inclure, faites le moi savoir! Au recto du sachet Habituellement la première chose qu’on remarque sur un sachet de semences est l’image colorée (photo ou illustration) de la plante dont les graines se trouvent à l’intérieur… mais pas toujours. Certains semenciers, notamment les petites entreprises, se contentent de simples enveloppes en papier sans illustration. C’est aussi souvent les cas des semences envoyées par la poste. Reste que c’est souvent l’image qui fait vendre le produit lorsque vous cherchez des semences en magasin. Le nom de la plante paraît aussi sur le... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!