Rendez votre romarin heureux

Par défaut

Le romarin préfère des températures fraîches dans la maison. Source: http://www.thekitchn.com

Si vous avez rentré un plant de romarin pour l’hiver, vous trouvez sans doute qu’il n’est plus très en forme. En fait, le romarin (Rosmarinus officinalis) souffre beaucoup de la chaleur que nous maintenons dans nos maisons l’hiver. Il vient d’un climat méditerranéen où les étés sont chauds et secs et les hivers frais et pluvieux. Plus vos conditions lui rappelleront celles de son lieu d’origine, mieux il se comportera. Déplacez-le donc pendant l’hiver vers une pièce très éclairée, mais que vous chauffez à peine (environ 3 à 10 °C la nuit si possible, mais 15 °C est acceptable) et le voilà qui reprendra du mieux. Il peut même tolérer une touche de gel s’il le faut… mais ce n’est pas l’idéal.

Continuez d’arroser profondément, mais seulement quand le terreau est sec au toucher. Notez que quand l’air est frais, la fréquence des arrosages peut baisser à seulement une fois toutes les 2 ou 3 semaines, selon vos conditions.

Publicités

Que penser des plantes censées éloigner les chats et les chiens ?

Par défaut
20180418A big5kayakchallenge.com & domobfdi.deviantart.com

Existe-t-il vraiment des plantes qui peuvent éloigner les chats et les chiens? Source: big5kayakchallenge.com & domobfdi.deviantart.com, montage: jardinierparesseux.com

On voit parfois sur le marché des plantes qui sont censées, par leur odeur, éloigner les chats et les chiens du jardin. Voilà un concept intéressant, car parfois nos petits amis poilus font bien des dégâts dans le jardin… mais est-ce que ces plantes livrent la marchandise ?

L’idée est qu’on peut planter des plantes répulsives çà et là au travers d’une plantation et que les mammifères (c’est souvent les chats* qu’on semble avoir en grippe !) éviteront alors le secteur. C’est un concept vieux comme le monde… et pourtant, les preuves positives sont rares, voire inexistantes. Beaucoup de prétentions, peu de preuves ? Ça commence mal !

*Pour en savoir plus sur comment vraiment éloigner les chats de vos plantations, lisez Chasser les chats du jardin.

Les gens qui plantent des végétaux répulsifs de façon préventive (il n’y avait pas de chats qui fréquentaient ce jardin, mais ils veulent les empêcher de venir) crient souvent victoire très rapidement: «Regardez ! J’en ai planté et je ne vois pas de chats, donc ç’a fonctionné !» Évidemment, cela ne prouve rien. Peut-être que les chats ne trouvent tout simplement aucune raison pour aller dans ce secteur !

Les jardiniers qui ont déjà des problèmes de chats ne seront pas aussi satisfaits. Même les études les plus positives ne donnent une efficacité à ces plantes que lorsqu’elles sont plantées à une distance de 15 à 30 cm de la plante à protéger et les études négatives ne leur accordent aucune efficacité du tout. Placer ces plantes çà et là dans un potager ou une plate-bande n’aura donc aucun effet : il faut les planter en barrière, tout autour du secteur à protéger, pour avoir la moindre efficacité… et même là, un chat vraiment déterminé va tout simplement sauter par-dessus.

D’ailleurs, les plantes piquantes, toujours quand elles sont plantées en barrière, se sont montrées beaucoup plus efficaces à éloigner les chats et les autres mammifères que les plantes dites répulsives. Donc… !

Quelques exemples concrets

Le coléus canin

20180118B www.heimhelden.de.jpg

Le coléus canin sent mauvais quand on le frôle… mais ne semble déranger ni chats ni chiens. Source: http://www.heimhelden.de

Une plante qu’on voit surtout vendue à des fins répulsives est le soi-disant « coléus canin » (Coleus canina), qui porte plusieurs noms de commerce comme Scaredy Cat™, Piss-off Plant™, Dog’s Gone™ ou Bunnies Gone™. Il s’agit en fait de Plectranthus caninus. Elle est censée éloigner les chiens, chats et autres mammifères (ratons laveurs, lapins, etc.).

On lui a même inventé tout un pedigree, prétendant que c’est un hybride obtenu par un amateur de jardinage australien en croisant un Plectranthus avec un Coleus même si, en fait, cette plante pousse à l’état sauvage en Afrique et en Inde depuis des millénaires. D’ailleurs, quand un entrepreneur a essayé d’obtenir un brevet pour cette plante (sous le nom Sumcol 01), la demande a été refusée sous prétexte que « la plante présentée ne différait aucunement de l’espèce. »

Malgré son odeur désagréable, dégagée lorsqu’on frôle le feuillage collant, il n’y a aucune preuve que les chats, les chiens ou tout autre animal soient le moindrement dérangés par la présence de Plectranthus caninus. Il y a quelques années, j’en ai placé un à côté de l’endroit où ma chatte Geisha aimait bien se faire bronzer au soleil. Elle n’a pas hésité une seconde à maintenir son habitude. Souvent, elle avait le dos appuyé dessus pendant son sommeil ! J’ai essayé de faire sentir les feuilles à ma chienne, Maggie, qui n’a semblé les trouver d’aucun intérêt, que ce soit positif ou négatif. L’indifférence totale, quoi !

La rue

20180418C ww.researchgate.net.jpg

Rue (Ruta graveolens): pas touche! Source: http://www.researchgate.net

Il y a aussi la rue (Ruta graveolens) qui, d’après la croyance populaire, éloignerait les chats (mais pas les chiens ni les autres mammifères). Il est bien difficile de faire la preuve dans un sens ou dans l’autre, mais chose certaine, plusieurs chats semblent complètement indifférents à sa présence.

Et la rue pose un problème supplémentaire : elle provoque souvent des brûlures aux humains qui la frôlent, étant phototoxique en raison des furocoumarines qu’elle dégage. Voulez-vous risquer d’empoisonner votre famille dans un effort — probablement vain — d’éloigner les chats ?

La lavande

20180418D www.localharvest.org.jpg

La lavande (Lavandula spp.) ne semble pas déranger les chats malgré les prétentions contraires. Source: www.localharvest.org

L’odeur de la lavande (Lavandula spp.), jugée délicieuse par les humains, est en fait répulsive. La plante la produit pour repousser les insectes ravageurs et les mammifères brouteurs… mais ce n’est pas l’odeur qui repousse les insectes et les mammifères en premier lieu, mais plutôt le goût. L’odeur est un effet secondaire, comme un préavis. Il semble très peu, voire aucunement, déranger les chats et, d’ailleurs, les chats errants causent parfois des ennuis dans les champs de lavande.

Si vous plantez la lavande en barrière, des variétés hautes et denses seront plus efficaces, car les chats hésiteront à sauter par-dessus des plantes s’ils ne peuvent pas bien voir où ils atterriront.

Tagètes

20180418E www.solitarywanderer.com.jpg

Les tagètes (ici, Tagetes erecta) ne sont pas très efficaces pour repousser les chats. Source: www.solitarywanderer.com

Tous les tagètes (Tagetes spp.), dont les très populaires œillet d’Inde (T. patula) et rose d’Inde (T. erecta), dégagent, selon l’espèce, des odeurs agréables ou désagréables (pour les humains) quand on les frôle ou quand un insecte les pique. Encore, la plante le fait pour se protéger des insectes ravageurs (avec plus ou moins de succès, d’ailleurs, car les pucerons les adorent !)

Mais ce n’est pas l’odeur qui éloigne les insectes, mais plutôt le goût. La preuve ? Les insectes n’hésitent pas du tout à fréquenter les fleurs de tagète, malgré leur prétendu effet répulsif. Même, on recommande de planter des tagètes dans le potager pour attirer davantage de pollinisateurs. Donc, si on combine les croyances, cette plante qui fait tout pour attirer les insectes en bon nombre pour qu’ils pollinisent ses fleurs repousserait en même temps les insectes ? Ce n’est même pas logique !

Aussi, comme pour la lavande, il faut se rappeler que le goût des tagètes a un effet insectifuge. Il ne semble pas déranger les chats, mais pas du tout, car les chats ne sont pas des insectes!

Et les autres

20180418F flipper.diff.org.jpg

Le feuillage de l’immortelle d’Italie (Helichrysum italicum) sent le curry, mais l’odeur laisse les chats indifférents. Source: flipper.diff.org

Voici quelques autres plantes qui sont censées éloigner les chats (surtout) ou d’autres mammifères : immortelle d’Italie (Helichrysum italicum, faussement appelée plante-curry), romarin (Rosmarinus officinalis), menthe pouliot (Mentha pulegium) et presque toute plante qui sent le citron, comme la mélisse (Melissa officinalis).

Dans tous les cas, rappelez-vous que si vous les plantez pour éloigner les chats, il faut en planter en barrière, tout autour de la plante que vous voulez protéger. Les chats vont tout simplement marcher autour des plantes répulsives individuelles, comme si elles n’étaient pas là !

Décidément, les plantes dites répulsives pour les chats ne le sont pas vraiment !20180418A big5kayakchallenge.com & domobfdi.deviantart.com

La légende du romarin

Par défaut
star-of-bethlehem-1.jpg

Étoile de Bethléem. Source: www.bancodeimagenesgratis.com

La légende veut que, quand l’étoile de Bethléem est apparue dans le ciel à la naissance de Jésus, les végétaux ont pu prendre la parole. Chacun voulut alors démontrer que c’était lui qui pouvait le mieux servir le nouveau petit roi et sa famille.

20171225B maxpixel..jpg

Dattier (Phoenix dactylifera). Source: maxpixel

«Je peux très bien les servir, dit le dattier. Avec mes longues frondes, j’offre une ombre bienfaisante lors des journées torrides. De plus, mes fruits délicieux, frais ou séchés, les nourriront durant toute l’année. C’est certainement moi qui serai le plus utile!»

 

Saccharum officinarum Ton Rulkens, flickr .jpg

Canne à sucre (Saccharum officinarum). Source: Ton Rulkens, flickr

«Vous vous trompez, répondit la canne à sucre. C’est de loin moi qui serai la plus utile à Jésus et à ses parents. Avec ma sève si sucrée, on peut faire des bonbons qui feront sourire le petit, des boissons douces pour étancher sa soif et des pâtes à tartiner sucrées pour beurrer son pain. Il est évident que c’est moi qui serai la plus utile!»

 

20171225D Triticum aestivum, flickr.jpg

Blé (Triticum aestivum). Source: flickr

«Vous avez tort tous les deux! s’écria le blé. D’où vient le pain quotidien, l’aliment de base de tous les hommes, sinon de mes grains? Regardez comme Joseph œuvre fort pour me semer, me récolter et pour réduire mes grains en farine, et comme Marie en fait non seulement le pain, mais aussi de délicieux biscuits et crêpes, de quoi faire plaisir à tous. Assurément, c’est moi qui serai le plus utile!»

 

20171225E Rosa prairieplaces.blogspot.ca.JPG

Rosier (Rosa sp.). Source: prairieplaces.blogspot.ca

«Mais aucun de vous ne peut protéger la famille sainte contre les vils soldats du roi Hérode qui menace de tuer tous les bébés de Bethléem! ajouta pour sa part le rosier. Moi, par contre, avec mes épines si acérées, je peux entourer la famille sainte et les protéger de toute attaque. Nul n’osera traverser une haie de rosiers! De plus, mes jolies et si parfumées fleurs feront sourire de joie le petit Jésus. C’est évidemment moi qui serai la plante la plus utile!»

 

20171215F myfrenchkitchen-ronelle.com.jpg

Arbuste sans éclat. Source: myfrenchkitchen-ronelle.com

Et ainsi, chaque plante s’exprima, vantant ses mérites. Il n’y en eut qu’une, un simple arbuste, qui resta coi. Que pouvait-il offrir à Jésus et à sa famille? Il n’avait rien de remarquable, que de simples fleurs blanches sans beaucoup d’éclat. Ainsi, l’arbuste écouta les fanfaronnades des autres, sans mot dire, le cœur triste.

 

20171225G peterhousehold.blogspot.ca.JPG

Linge séchant sur un arbuste. Source: peterhousehold.blogspot.ca

Mais, quelques jours plus tard, Marie sortit de l’étable laver le linge de la petite famille. Après l’avoir bien essoré, elle chercha un endroit pour l’étendre et le faire sécher. Elle essaya d’étaler sa cape mouillée sur les feuilles froides du dattier, mais elles étaient placées tellement haut qu’elle n’y parvint pas. Ensuite, elle tenta la même chose avec la canne à sucre, mais sous le poids de la cape, ses tiges plièrent jusqu’à toucher le sol. Quant au blé, elle ne tenta même pas l’expérience: ses tiges ne résistaient même pas aux pluies fortes, elles résisteraient encore moins au poids d’un vêtement détrempé. La pauvre plante se trouverait complètement écrasée! Enfin, le rosier avait des épines si menaçantes qu’elle n’osa même pas l’approcher de peur qu’il déchire les vêtements.

Puis, elle remarqua l’arbuste. De taille modeste, il était parfaitement à sa portée. Intéressant! Et ses tiges étaient rigides et résistantes. De plus, comme il était plus large que haut, il y avait suffisamment de place pour pouvoir supporter tous les vêtements à sécher. Peut-être que…?

Ainsi, Marie étendit le linge sur l’arbuste, qui se gonfla alors de fierté. Désormais, il savait qu’il était au moins aussi utile à la famille sainte que toute autre plante. En plus, un miracle eut lieu quand Marie ramassa le linge désormais sec quelques heures plus tard: le bleu violet de sa cape avait déteint sur les fleurs blanc terne de l’arbuste, les laissant d’un beau bleu tendre. Aussi, l’odeur de sainteté du lange du bébé Jésus s’était imprégnée dans le feuillage étroit de l’arbuste. Et, depuis ce jour, l’arbuste porte des fleurs bleues et son feuillage dégage un arôme agréable qui plaît à tous. Marie, voyant la beauté de l’arbuste et s’imbibant de son superbe arôme, s’exclama: «Vous, vous êtes vraiment ma plante préférée!»

20171225H Rosmarinus officinalis, www.public.asu.edu.jpg

Romarin (Rosmarinus officinalis). Source: www.public.asu.edu

Mais quel est cet arbuste aux fleurs bleues et au feuillage si délicieusement parfumé? Mais le romarin, bien sûr! Même son nom raconte la légende, car romarin dérive du latin Rosmarinus, qui veut dire, bien sûr, «rose de Marie»!

 

Joyeux Noël!star-of-bethlehem-1

Le romarin comme sapin de Noël

Par défaut
20161130A.jpg

Romarins taillés en forme de sapin de Noël.

Vous avez sans doute vu, dans une jardinerie ou même un supermarché ou grande surface, de petits sapins de Noël en pot qui sont en fait des plantes de romarin (Rosmarinus officinalis). Comme les feuilles du romarin sont comme des aiguilles, que l’arôme sublime qu’il dégage est presque coniférien et que, de plus, on l’a taillé pour lui donner un port pyramidal, la plante est un véritable sosie d’un sapin de Noël… mais un sosie aux «aiguilles» comestibles. Quelle bonne idée pour la décoration du temps des Fêtes!

Sauf que… très peu de ces sapins romarins vendus en novembre ou au début de décembre survivent jusqu’à Noël. D’ailleurs, la plupart sont déjà mal en point au magasin.

Le pour et le contre du «romarin d’intérieur»

Il faut savoir d’avance que le romarin ne fait pas une très bonne plante d’intérieur. Dans son milieu naturel, soit autour de la Méditerranée, il serait au plein soleil et au frais mais pas au froid pendant la période des Fêtes. Il trouve alors nos maisons très sombres et très chauds. Et aussi l’air y est très sec alors qu’il vit une grande humidité atmosphérique l’hiver dans son milieu naturel: habituellement l’humidité relative s’y maintient à 60% et plus alors que, dans bien des maisons, il est plus près de 10%.

Cela dit, si vous choisissez bien votre plante et la placez correctement à la maison, il est possible de non seulement la maintenir en bon état jusqu’à Noël, mais même pendant tout l’hiver.

Comment choisir un sapin romarin

20161130F.jpg

Si le terreau est couvert de feuilles tombées, ce n’est pas bon signe.

Le facteur le plus important est le choix d’une plante en santé. Tristement, les sapins romarins sont souvent déjà en piètre état avant l’achat. Si les plantes que vous voyez sont asséchées, perdent des feuilles ou si le terreau est jonché de feuilles tombées, laissez-les en magasin: elles sont déjà en train de mourir. Même un terreau très sec au toucher un mauvais signe: la plante est peut-être déjà en détresse, mais ne le montre pas encore. Le terreau devrait être humide, mais pas détrempé.

Idéalement vous acheteriez votre sapin romarin dès son arrivée en magasin, surtout s’il s’agit d’un supermarché ou d’une grande surface (les jardineries, au moins, savent bien entretenir leurs végétaux en attendant la vente!): on peut au moins présumer que ces plantes fraîchement livrées n’ont pas encore commencé leur déclin!

S’Il fait moins de 5˚C à l’extérieur, faites bien emballer la plante avant de la rapporter. Encore, les supermarchés et les grandes surfaces ne savent pas bien emballer les végétaux. Il ne faut pas que les feuilles soient exposées au froid du tout, donc la plante doit être complètement couverte. Souvent il faut placer le pot dans un sac et couvrir la tête de la plante avec un deuxième sac. N’acceptez rien de moins!

Et ne laissez pas la plante dans une auto froide pendant que vous continuez vos achats. Retournez à la maison sans tarder avec votre nouveau bébé.

À la maison

20161130G.jpg

Le romarin a besoin de beaucoup de soleil.

Si vous voulez que votre sapin romarin dure longtemps, il ne faut pas le placer en vedette au centre de la pièce: il doit aller directement dans l’emplacement le plus ensoleillé et le plus frais que vous avez, donc près d’une grande fenêtre, de préférence à moins de 15˚C la nuit. Placez-le sur un plateau humidifiant ou ouvrez un humidificateur pour augmenter l’humidité ambiante.

Si le pot est emballé d’un couvre-pot décoratif, il faut soit l’enlever ou percer un trou dans le fond afin de laisser sortir tout surplus d’eau, sinon la pourriture est presque assurée.

20161130H.jpeg

Vous pouvez décorez votre sapin romarin pour le temps des Fêtes.

Vous voulez le décorer pour le temps des Fêtes? Allez-y, ça ne dérange pas… tant que vous utilisez des guirlandes DEL qui ne dégagent pas de chaleur.

Si l’air dans votre maison est chaud et sec, le terreau de votre romarin séchera rapidement. Il faudrait peut-être l’arroser deux fois par semaine. Attendez que le terreau soit sec au toucher, puis arrosez bien, imbibant toute la motte. Ne laissez pas le pot tremper dans l’eau de la soucoupe, par contre.

Ne fertilisez pas votre plante à cette saison: elle est en mode «survie» pendant l’hiver.

Surveillez les tétranyques (araignées rouges) et s’ils se présentent, donnez une bonne douche au feuillage (dans l’évier ou le bain) pour enlever les fils et les mites.

20161130dscott-nelson-flickr

Chez le romarin, le blanc paraît presque ornemental au début, mais la plupart des feuilles atteintes meurent par la suite.

Malheureusement, à cause de la mauvaise circulation de l’air à l’intérieur pendant l’hiver, le blanc, une maladie fongique qui fait que les feuilles semblent se couvrir d’une poussière blanche poudreuse, est très fréquent chez le romarin. Pour réduire son effet, passez les branches sous la douche pour un maximum de spores, puis vaporiser du neem ou un autre fongicide sur le feuillage pour empêcher la maladie de réapparaître. Vous aurez probablement à supprimer des tiges mortes aussi. Le romarin se remet du blanc, mais la maladie entraîne souvent une perte de symétrie qu’il est difficile de corriger.

Au printemps et à l’été

Quand les journées rallongent pour la peine, normalement en mars, vous verrez que votre romarin commencera à produire de nouvelles feuilles. C’est le moment pour le rempoter dans un pot de plus grande dimension (il était probablement cultivé dans un pot trop petit à l’origine, question de réduire les coûts de transport). Tout terreau pour plantes d’intérieur conviendrait.

Vous pouvez fertiliser en douceur (le romarin n’est pas «gourmand») dès que sa croissance reprend. Tout engrais que vous aurez sous la main serait approprié: appliquez-le selon la fréquence recommandée sur le mode d’emploi, mais à 1/8e de la dose préconisée.

20161130B.jpg

Une taille régulière est nécessaire pour maintenir la forme de votre sapin romarin.

Il faut penser le tailler aussi. La forme pyramidale qu’il avait à l’achat n’est pas naturelle: son port véritable est plutôt évasé. Il faut donc réduire la longueur des branches qui dépassent la forme d’origine. Répétez au 3 ou 4 semaines pendant toute la saison de croissance. Évidemment, toute partie taillée peut servir en cuisine!

Quand arrive l’été, placez votre romarin à l’extérieur. À l’ombre pendant 2 ou 3 jours, puis la mi-ombre pendant 2 ou 3 jours, avant de le placer au plein soleil. Continuez les arrosages en faisant plus attention: une plante en pot cultivée en plein air sèche plus rapidement qu’une plante d’intérieur. Le but est le même: le terreau doit être toujours un peu humide, jamais complètement sec ni détrempé.

Notez que les romarins taillés sévèrement afin de conserver une forme pyramidale fleurissent rarement. Si vous laissez votre romarin reprendre sa «forme naturelle», par contre, il est possible qu’il produise de belles petites fleurs bleu pâle.

À l’automne

À moins que vous ne restiez sous un climat très doux (zone 9 ou plus), rentrez votre plante en septembre, la plaçant au soleil, et recommencez le régime recommandé pour le premier Noël: arrosages au besoin et humidité accrue. Voir À la maison ci-dessus pour plus de détails.


Avec de bons soins, vous pourrez conserver votre romarin pendant de nombreuses années.20161130C.jpg