Le rosier de la fête des Mères

Par défaut
20170514A FR Altea Coiffure Institut

Illustration: Altera Coiffure Institut

Si vous êtes une maman québécoise, belge ou suisse, bonne fête des Mères! Si vous êtes une maman française, ne soyez pas jalouse: on vous fêtera un peu plus tard, soit le 28 mai en 2017.

Dans tous les cas, j’espère que vous recevrez l’attention que vous méritez de vos enfants et petits-enfants, dont peut-être un repas au restaurant et une belle potée fleurie.

Mais saviez-vous qu’il y a même un rosier de la fête des Mères? Un rosier qui est rarement vendu à d’autres occasions.

Voici son histoire:

Son origine

20170514B

Rosier ‘Mother’s Day’

Le rosier ‘Mother’s Day’ a été découvert vers 1949 par le pépiniériste F.J. Grootendorst, propriétaire de la pépinière F.J. Grootendorst & Sons de Boskoop, Pays-Bas. Il avait remarqué une mutation sur un plant de ‘Dick Koster’, un petit rosier polyantha très populaire à l’époque. Plutôt que des fleurs rose moyen, soit la couleur normale pour ce cultivar, une branche portait des fleurs rouge foncé.

M. Grootendorst a bouturé la mutation, a confirmé qu’elle était stable (pas portée à retourner à la forme normale) et s’est mis à la produire et à la vendre sous le nom ‘Morsdag’, danois pour «fête des Mères».

Personne ne sait pourquoi M. Grootendorst a choisi ce nom, ni pourquoi un Hollandais aurait préféré un nom danois pour son nouveau rosier, mais il a frappé en plein dans le mille avec sa préférence. Le public adorait le nom. De plus, son rosier était de taille restreinte et facile à forcer en serre, donc, il était possible de le produire pour la vente à la fête des Mères.

Il est rapidement devenu une plante classique de cette fête. Aujourd’hui, même presque 70 ans plus tard, presque 100 000 exemplaires de la plante, maintenant généralement vendus sous le nom ‘Mother’s Day’ en Amérique et ‘Mutterstag’ ou ‘Fête des Mères’ en Europe, sont produits tous les ans, uniquement pour une vente à la fête des Mères. Donc, si vous voulez offrir un beau rosier à votre maman, c’est le bon moment!

Description

20170514C Rose Petals Nursery

Rosier ‘Mother’s Day’. Photo: Rose Petals Nursery

Le rosier ‘Mother’s Day’ est un petit rosier d’environ 35 à 75 cm de hauteur (plus dans les régions aux hivers doux). C’est un «polyantha», soit un rosier de taille restreinte à petites fleurs multiples. Celles de ‘Mother’s Day’ sont semi-doubles et rouge foncé, plutôt arrondies, abondantes, et réunies en bouquets de 5 à 20 fleurs. Elles sont bien parfumées aussi. La plante est remontante, c’est-à-dire qu’elle refleurit sporadiquement au cours de la saison, mais pas aussi abondamment que la première fois.

Après le succès de ‘Mother’s Day’, d’autres rosiers au port similaire, mais de couleurs différentes sont apparus sur le marché. Il y a maintenant un ‘Mother’s Day Orange’ (orange), un ‘Mother’s Day White’ (blanc parfois rehaussé de rose très pâle) et plusieurs autres.

On voit aussi des rosiers miniatures, souvent sans nom, en vente à la fête des Mères dans une vaste gamme de couleur et de formes. Tous font des cadeaux intéressants pour maman.

Dans le jardin

Beetrose 'Muttertag' - Rosa 'Muttertag'

Rosier ‘Mother’s Day’. Photo: Baumschule Horstmann

Étant donné que ce rosier se vend si bien à la fête des Mères, il est surprenant que nous n’en voyons pas plus souvent dans les jardins. Mais il y a une raison pour cela. Comme ‘Mother’s Day’ est offert comme «plante cadeau», Maman présume que c’est une plante d’intérieur et l’installe dans sa demeure. Et le rosier tolère ça… une semaine, peut-être deux, mais pas plus. Bientôt, non seulement ses fleurs sont fanées, mais son feuillage s’enroule, jaunit et tombe, attaqué par les araignées rouges. Et bientôt, le petit rosier meurt, pas à cause d’une négligence quelconque, mais de son placement dans un milieu qui ne lui convient pas.

Pour avoir un réel succès à long terme avec ‘Mother’s Day’, rappelez-vous que c’est un rosier d’extérieur, pas une plante d’intérieur. Il ne tolère pas la chaleur trop égale, le manque de lumière et la faible humidité de nos demeures.

Quand vous l’offrez à Maman — et c’est un cadeau qu’elle appréciera, j’en suis certain! — , dites-lui de placer la plante à l’extérieur, même s’il fait froid. Comme elle vient tout droit d’une serre vitrée et n’est pas alors acclimatée aux rayons ultraviolets dégagés par le soleil, qu’elle le mette à l’ombre pendant deux ou trois jours, puis à la mi-ombre deux ou trois jours avant de l’exposer au plein soleil.

Seulement en cas de gel devrait-elle le rentrer, et même là, plutôt dans un cabanon ou un garage, où il fait frais, que dans la maison. Assurez-vous qu’elle l’arrose quand le terreau est sec au toucher, mais autrement c’est le seul entretien nécessaire pendant la floraison.

Après la floraison

20170514E  Moje róze - moja pasja.jpg

Rosier ‘Mother’s Day’. Photo: Moje róże – moja pasja

Quand la floraison tire à sa fin, supprimez les tiges florales et plantez le rosier en pleine terre, dans un sol riche et profond, au plein soleil. Ne le laissez pas refleurir la première année: supprimez toute grappe de boutons qui se formera. Vous voulez forcer la plante à bien s’enraciner, ce qu’elle ne fera pas pendant qu’elle fleurit.

Un bon paillis épais suffira comme protection pour son premier hiver (‘Mother’s Day’ est rustique, de zone 4 ou 5). Au printemps, coupez près du sol les branches mortes ou faibles, appliquez un engrais tout usage… et laissez-le pousser. Normalement, il fleurira sporadiquement de juin à octobre.

Non, votre rosier ‘Mother’s Day’ ne fleurira plus jamais pour la fête des Mères, qui arrive trop tôt dans l’année — pour cela, il aurait fallu le cultiver en serre froide — mais je suis certain que maman adorera le rosier que vous lui avez offert, quand bien même que sa floraison serait un peu décalée!

Bonne fête des Mères à toutes les mamans, futures mamans, grand-mamans et belles-mamans!20170514A FR Altea Coiffure Institut

 

Publicités