Catégories

Recherche

Rentrez vos plantes… mais sans insectes!

Par Larry Hodgson Vos plantes d’intérieur ont-elles passé un été en plein air? Tant mieux, car habituellement elles profitent énormément de l’expérience, mais il faut aussi savoir les rentrer… sans insectes indésirables.  Quand la température nocturne commence à baisser sérieusement, soit à moins de 13°C la plupart des nuits, il est temps de rentrer dans la maison les plantes d’intérieur que vous avez placées à l’extérieur pendant l’été. D’accord, la plupart pourraient théoriquement tolérer encore plus de froid, même jusqu’au gel dans plusieurs cas, mais les plantes réagissent mieux à la transition quand on le fait au moment où les nuits sont encore relativement chaudes. Si vous attendez que le gel menace, le choc de quitter un milieu humide et froid (l’extérieur) pour un milieu chaud et sec (l’intérieur) peut facilement mener à une chute massive de feuilles et de fleurs.  Donc, mieux vaut commencer au tout début de l’automne, même s’il fait encore beau et chaud. Pour que les... Lire la suite >

Déjà le temps de rentrer nos plantes?

Les plantes d’intérieur adorent passer un été en plein air… mais il faut éventuellement les rentrer au bercail. Photo: www.stamenandstemblog.com Avec les jours qui raccourcissent et les nuits qui deviennent de plus en plus fraîches, on sent que l’automne n’est pas loin. Et avant qu’il n’arrive, il est temps de rentrer les plantes d’intérieur qui ont séjourné à l’extérieur. Philodendrons, palmiers, hibiscus: si vous les avez sortis du salon au début de l’été et les avez placés en plein air sur votre terrasse ou votre balcon ou même intégrés à votre plate-bande, il est temps de songer sérieusement à les rentrer. C’est la même chose pour certaines fines herbes qu’il conserver à l’intérieur dans les régions froides, comme le laurier sauce et le romarin. Et pour beaucoup d’annuelles récupérables: bégonias, coléus, pélargoniums (géraniums), fuchsias, etc.  Quand faire la rentrée? Évidemment, le climat local sera un facteur important dans la date de la rentrée. Là où les températures baissent tôt, comme... Lire la suite >

Rentrez vos plantes d’intérieur quand vos fenêtres sont encore ouvertes

Toute bonne chose a une fin et il sera bientôt temps de rentrer vos plantes d’intérieur. Photo: Pilea, www.pinterest.ca Ce qui sort pour l’été doit rentrer avant l’automne. C’est la règle pour les plantes d’intérieur que vous avez fait séjourner à l’extérieur pendant l’été. Hibiscus, palmiers, cactus, fougères: ils profitent tous d’un été en plein air, mais vous devez les rapporter à l’intérieur quand les températures extérieures sont encore relativement chaudes, généralement bien avant les premières gelées d’automne. Mais, quand exactement? Voici un conseil simple à ce sujet.  Sachant que les humains et les plantes tropicales ont environ les mêmes préférences en ce qui concerne la température, considérez que «l’été des plantes» correspond à la période de l’année où vous gardez vos fenêtres ouvertes la nuit. Lorsque vous commencez à trouver les soirées trop fraîches et à fermer les fenêtres la nuit, c’est signe qu’il fait aussi trop froid pour vos plantes d’intérieur.  Alors, nettoyez-les soigneusement (lisez Pour une rentrée sans... Lire la suite >

Ne retardez pas la rentrée

Toute plante d’intérieur qui passe l’été dehors doit nécessairement rentrer de nouveau à l’automne. Mais quand? Sachez que beaucoup plantes tropicales s’acclimatent aux nuits fraîches et à la forte humidité de nos automnes sans trop de peine, mais quand on les rentre subitement à un climat très différent, soit l’air chaud et sec créé par le chauffage de nos maisons en octobre ou novembre, le choc peut être majeur. Souvent, la plante perd beaucoup de feuilles très rapidement. Entrez donc les plantes tropicales très tôt, soit dès la fin d’août ou début de septembre, quand l’humidité et la température à l’extérieur et à l’intérieur sont à peu près égales. Ainsi la transition se fera en douceur. Pour réintégrer des plantes sans rentrer d’insectes en même temps, lisez Pour une rentrée sans insectes.

C’est le temps de rentrer vos plantes d’intérieur

’D’accord, il fait encore beau et chaud… mais pendant combien de temps? Au tout début de septembre, il est temps de rentrer les plantes d’intérieur que vous avez placées à l’extérieur l’été et ce, pendant que les nuits extérieures sont encore assez chaudes. Si vous attendez que les nuits deviennent frisquettes, la plante s’y habituera et risque de mal réagir au changement. Il vaut mieux faire la transition entre l’extérieur et l’intérieur quand les conditions sont essentiellement identiques… comme au début de septembre. Il y a quand même quelques exceptions, des plantes d’intérieur subtropicales qui préfèrent une longue période de fraîcheur à l’automne et qui peuvent alors résider à l’extérieur beaucoup plus longtemps. Lisez le blogue Plantes d’intérieur à rentrer tardivement pour plus de détails. Préparation Si la plante a beaucoup grandi, peut-être que vous voudriez la tailler un peu avant de la rentrer… ou le rempoter dans un pot plus gros. Encore, parfois il est plus facile de rentrer des... Lire la suite >

Pour une rentrée sans insectes

Je sais, je sais, c’est seulement le début de septembre, vos jardins d’extérieur poussent à merveille et l’automne est encore si loin, mais… il reste quand même que le moment est arrivé de songer rentrer dans la maison les plantes d’intérieur que vous avez placées à l’extérieur pendant l’été. C’est que les plantes réagissent mieux à la transition quand on le fait au moment où les nuits sont encore assez chaudes. Si vous attendez que les nuits rafraîchissent, ou, pire encore, que le gel menace, le choc de quitter un milieu humide et froid (l’extérieur) pour un milieu chaud et sec (l’intérieur) peut facilement mener à une chute massive de feuilles et de fleurs. Donc, mieux vaut commencer bientôt, avant la mi-septembre, même s’il fait encore beau et chaud. Pour que les plantes rentrent, mais pas les insectes Le problème qui se pose alors est: comment rentrer les plantes sans rentrer des bestioles indésirables en même temps? Mais ce n’est pas... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!