Mythe horticole: si les oiseaux mangent un fruit, c’est qu’il est comestible

Par défaut

Je me souviens que mon père disait cela quand j’étais enfant. Et récemment, je l’ai de nouveau entendu à la télévision, mais ce n’est tout simplement pas vrai. (Désolé papa!)

Les oiseaux peuvent digérer de nombreuses baies et fruits que les humains ne peuvent pas consommer en toute sécurité, même les baies de plantes aussi toxiques que l’herbe à puce. 

Les chiens et les chats (surtout ces derniers) sont encore plus sensibles aux composés chimiques présents dans les fruits que les humains et le choix des fruits qu’ils peuvent manger sans risque d’empoisonnement est encore plus restreint. Ils peuvent s’empoisonner fatalement en mangeant un ou deux raisins, par exemple.

Fruits dont il faut se méfier

Voici des exemples de plantes dont les fruits sont fort appréciés des oiseaux, qui peuvent les consommer en toute sécurité, mais qui sont toxiques pour les humains et pour la plupart des animaux domestiques:

En fait, les chèvrefeuilles (Lonicera spp.) ne sont pas tous toxiques, mais il est difficile de distinguer les variétés comestibles des variété toxiques. Mieux vaut alors les considérer toxiques. Photo: Ben, http://www.flickr.com

Actée (Actaea spp.)
Arum (Arum spp.) 
Asperge (Asparagus officinalis
Belladone (Atropa belladonna
Bourreau des arbres (Celastrus spp.) 
Cerisier de Jérusalem (Solanum pseudocapsicum)
Chèvrefeuille (Lonicera spp.)
Clivia (Clivia spp.)
Cotonéastre (Cotoneaster spp.)

Daphné bois-joli (Daphne mezereum). Wikimedia Commons

Daphné (Daphne spp.)
Durante (Duranta erecta)
Fusain (Euonymus spp.)
Gui (Viscum spp. et Phoradendron spp.)
Herbe à puce (Toxicodendron spp.)
Houx (Ilex spp.) 
If*** (Taxus spp.) 
Jasmin (Jasminum spp.)
Lantana* (Lantana spp.)
Lierre commun (Hedera helix)
Lierre de Boston (Parthenocissus quinquefolia)
Mancenillier (Hippomane mancinella)
Margousier (Melia azedarach)

Parfois les gens prennent les fruits du ménisperme du Canada (Menispernum canadense) pour des raisins, avec des conséquences dramatiques. Photo: http://www.toadshade.com

Ménisperme (Menispermum spp.)
Morelle de la Caroline (Solanum carolinense)

Morelle douce-amère (Solanum dulcamara). Photo: http://www.i-flora.com

Morelle douce-amère (Solanum dulcamara)
Morelle noire* (Solanum nigrum)
Muguet (Convallaria majus)
Nerprun (Rhamnus spp.)
Parisette (Paris spp.)
Phytolaque (Phytolacca spp.)
Podophylle* (Podophyllum spp.)
Pomme de terre (Solanum tuberosum)
Sureau** (Sambucus spp.) 
Troène (Ligustrum spp.)
Vigne vierge (Parthenocissus quinquefolia)

*Baies immatures seulement.
**Les baies de certaines espèces sont comestibles après cuisson.
***Le fruit lui-même est comestible à maturité, mais la semence est toxique.


Voici une bonne règle à suivre: si vous ne savez pas avec certitude qu’un fruit est comestible, ne le mangez pas!