Ensachez les pommes pour les protéger des parasites

Par défaut
20180610B www.genieinthegarden.com

Pour éviter les insectes qui s’attaquent aux pommes, ensachez-les. Source: www.genieinthegarden.com

Avez-vous de la difficulté à cultiver des pommes de qualité sans vaporiser des insecticides à répétition pour contrôler les parasites comme la mouche de la pomme, le carpocapse et la punaise? Si la boule rouge collante, le seul traitement que j’utilise, ne donne pas les résultats escomptés, pourquoi ne pas essayer d’ensacher vos pommes à la place? Ce n’est pas aussi compliqué que ça en a l’air.

Une technique séculaire

20180610D www.meanwhile-in-japan.com.jpg

Au Japon, l’ensachage des fruits (ici, des raisins) est très populaire. Source: www.meanwhile-in-japan.com.

L’ensachage de fruits peut paraître une idée tout à faire moderne, voire même révolutionnaire, mais en fait, différentes formes d’ensachage de fruits sont pratiquées depuis des générations en Chine et au Japon où l’on voue presque un culte aux fruits parfaits!

La méthode

Environ deux à trois semaines après la chute des fleurs, quand les petites pommes ont un diamètre d’environ 1,25 à 2 cm, éclaircissez pour ne laisser qu’un fruit par grappe. (Si c’est une année de faible floraison, aucun éclaircissage ne sera nécessaire.) Choisissez une petite pomme saine et intacte (évitez les pommes portant une cicatrice en forme de croissant, signe qu’elles ont déjà été piquées par le charançon de la prune).

20180610A Myk63, youtube.com.jpg

Insérez la petite pomme dans le sac et scellez-le bien pour qu’il tienne en place. Source: Myk63, youtube.com

Maintenant, insérez le fruit dans un sac à sandwich Ziploc (ou fixez un sac en plastique recyclé autour d’elle avec des agrafes) et scellez fermement. Coupez le coin inférieur du sac avec des ciseaux afin que toute humidité causée par la condensation puisse s’égoutter.

Notez qu’il risque d’y avoir une certaine chute de fruits après l’ensachage… ce qui est normal chez un pommier (ces fruits seraient tombés même sans l’ensachage), car c’est à cette étape que l’arbre ajuste le nombre de pommes qu’il peut supporter, selon son état.

Cette barrière empêchera les insectes nuisibles de pondre leurs œufs sur les fruits en croissance. Il permettra également de prévenir certaines maladies de la pomme comme la tache de suie et la moucheture, et de garder les oiseaux et (habituellement) les écureuils à distance. L’ensachage n’aura toutefois aucun effet sur les maladies plus pernicieuses comme la tavelure, la rouille et la brûlure bactérienne. Pour les contrôler, vous devez cultiver des pommiers résistants aux maladies.

Au moment de la récolte, il suffit de retirer le sac (séchez-le et rangez-le pour l’année suivante) et vous aurez une pomme parfaite, sans parasites!

Évidemment, l’ensachage sera plus facile à réaliser sur les pommiers nains ou semi-nains.

D’autres fruits

20180610C littlehouseinthesuburbs.com.jpg

Poire asiatique ensachée. Source: littlehouseinthesuburbs.com

Cette méthode fonctionnera également avec les poires (bien qu’elles aient moins de problèmes de parasites que les pommes et que, personnellement, je ne trouve pas qu’elles en aient besoin), les raisins et les kiwis. Vous pouvez également ensacher des fruits à noyau (prunes, pêches, nectarines, etc.), mais ils ont tendance à pourrir sous l’humidité élevée d’un sac en plastique scellé. Utilisez plutôt comme barrière un produit qui permettra une excellente circulation d’air, comme le pied découpé d’un vieux bas de nylon, l’attachant avec un lien torsadé. Si vous manquez de vieux nylons à découper, vous pouvez acheter des boîtes de chaussettes jetables bon marché qui feront le même travail.

Plus facile que ça en a l’air

L’ensachage paraît nécessiter beaucoup d’efforts, mais si vous éclaircissez vos pommes de toute façon, cela ne prend que quelques secondes supplémentaires… et vous pouvez préparer les sacs à l’avance en coupant un coin. Et cela permet d’économiser beaucoup de temps sur les pulvérisations répétées autrement nécessaires, de sorte que vous finissez par obtenir de meilleurs résultats avec moins d’effort.

Par contre, avec vos fruitiers décorés de petits sacs de plastique, vos voisins vont vous prendre pour un cinglé… mais que ne ferait-on pas pour avoir de belles pommes?20180610B www.genieinthegarden.com.jpg

Publicités

Une boule rouge à la rescousse des pommes

Par défaut

Le principal insecte prédateur du pommier est la mouche de la pomme (Rhagoletis pomonella), une petite mouche dont la larve, appelée ver de la pomme, creuse des galeries dans le fruit et le rend non comestible. Mais il y a un truc qui permet de le contrôler. Voyez-vous, la mouche femelle adore le rouge! Avoir le choix entre de minuscules pommes vertes et une belle grosse pomme rouge, elle choisira, à coup sûr, la pomme rouge. Et le jardinier peut tourner cette affection à son avantage.

20150604AÀ cette fin, prenez une balle rouge (ou peignez-la rouge) et suspendez-la dans l’arbre en juin, après que les pétales sont tombés des fleurs et mais avant que les pommes encore vertes soient bien visibles, soit avant la fin de juin. Appliquez sur cette «fausse pomme» de la colle «Tanglefoot», disponible en jardinerie. Il s’agit d’un produit collant qui ne sèche pas.

20150604B

Piège commercial avec attractant.

Si vous ne tenez pas à fabriquer ces pièges vous-même, sachez que vous pouvez aussi vous procurer des pièges commerciaux, toujours en forme de boule rouge, dans les jardineries et même dans certaines quincailleries. Certains sont de plus munis avec un attractant: une essence de fruits qui attire les mouches de la pomme.

Enfin, vous pouvez aussi tout simplement enduire une vraie pomme de colle Tanglefoot et l’accrocher dans l’arbre.

Comment le piège fonctionne

Quand les mouches de la pomme voient la boule rouge collante, elles la visitent en priorité aux vraies pommes encore vertes… et y restent collées. Si vous l’utilisez, jusqu’à 98% des fruits seront libres de mouches dans les années où la mouche de la pomme est au bas de son cycle. Pour une bonne efficacité au sommet de son cycle, par contre, il peut être nécessaire de suspendre jusqu’à cinq boules rouges du même arbre… et aussi, il faut également nettoyer les boules quand elles sont complètement couvertes de mouches. Il suffit d’appliquer une autre couche de colle avant de les raccrocher dans l’arbre.

Double coup de poing

Plusieurs études démontrent que le piège boule rouge sera encore plus efficace si vous l’accompagnez de pièges collants jaunes, aussi reconnus pour attirer les insectes nuisibles. Placez le piège jaune au plein soleil, la boule rouge dans un endroit dégagé, mais à travers le feuillage, et les pauvres insectes ne sauront pas ce qui leur arrive!

20150604C

Piège Ladd

Il existe d’ailleurs des pièges rouges entourés d’une piège jaune qui comprennent en plus un attractant! Appelés «pièges Ladd», d’après le fabricant (www.laddresearch.com), ils sont, paraît-il, extrêmement efficaces: vraiment le Cadillac des pièges pour la mouche de la pomme. Et ils se vendent aussi au prix d’une Cadillac: 29,95$ US par piège chez Gardens Alive.