Catégories

Recherche

Marc de café trop acide pour le compost?

Question: Je viens de lire que contrairement à ce qu’on pense, il n’est pas conseillé d’ajouter le marc de café à la terre du potager ou au compost parce que le marc est acide et ça nuit surtout aux vers de terre. Qu’en pensez-vous?  Christiane Gélinas Réponse: Les gens disent n’importe quoi sur Internet, n’est-ce pas?  Le marc de café n’est que légèrement acide: selon la source, il aura un pH de 6,2 à 6,8. Or, un pH de 6,0 à 6,9 est considéré comme parfait pour les sols de jardin. Pendant la décomposition, son pH peut baisser temporairement, mais le pH fait le yoyo pour presque tous les produits ajoutés au compost. Ça fait partie du processus de décomposition. Donc, je ne vois pas où se trouve le problème. D’ailleurs, ne perdez pas votre temps à vous inquiéter de l’acidité des produits végétaux que vous mettez dans le compost. Les microbes dans le composteur les décomposeront, peu importe leur pH... Lire la suite >

Le pour et le contre du marc de café

La croyance populaire suggère que le marc de café est le nec le plus ultra du jardin, qu’il chasse les indésirables, qu’il prévient les infestations fongiques, qu’il stimule la croissance des végétaux et qu’il enrichit le sol. Wow! Sauf quand on analyse les résultats, on découvre qu’il n’est pas tellement supérieur aux autres produits décomposables. Voici ce qu’on dit… et la situation réelle. Plusieurs jardiniers prétendent que le marc de café éloigne les insectes nuisibles et autres prédateurs, dont les altises, les criocères du lis, les pucerons, les limaces et même les chats, mais cette idée serait une pure légende urbaine. Chaque fois qu’on fait une étude sérieuse sur la question, le résultat est toujours négatif. Les limaces traverseront sans le moindre gêne une «barrière» de marc de café, par exemple. Je me souviendrai toujours de la dame qui insistait qu’elle avait très bien contrôlé les criocères du lis (ce coléoptère rouge orange qui s’attaque aux lis) en appliquant du marc... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!