Catégories

Recherche

Quand des parasites sont nos amis

Il existe toute une gamme de minuscules insectes appelés guêpes parasitoïdes (quelque 700?000 espèces dans le monde!) qui aident à contrôler les insectes nuisibles dans nos jardins. D’ailleurs, elles le font généralement sans que nous ne remarquions quoi que ce soit. Ces guêpes pondent leurs œufs sur ou dans l’insecte hôte (puceron, coléoptère, chenille, mouche, punaise, aleurode, etc.) et leurs larves mangent l’hôte vivant. Parfois, les larves prennent même le contrôle de l’hôte, lui disant quoi faire, ou la femelle injecte un poison ou un virus mortel qui paralyse l’hôte. Cette idée d’une créature qui en mange une autre de l’intérieur est horrifiante, certes, mais quelle bénédiction pour les jardiniers! Un rare exemple facilement visible Le parasitisme des guêpes se passe généralement de façon parfaitement invisible et il est donc difficile pour les jardiniers d’apprécier à quel point il nous est utile. Il y a une exception, toutefois: le brachonide du sphinx (Cotesia congregata). Cette guêpe parasitoïde est spécifique aux... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!