À chaque mois sa plante, mars: le lis

Par défaut

Le lis (Lilium) attire tous les regards dans la maison avec ses superbes fleurs colorées et parfois même délicieusement parfumées. Le lis en pot se caractérise par une tige dressée portant des feuilles lancéolées et coiffée de boutons allongés qui s’épanouissent en grandes fleurs. L’éventail de couleurs du lis en pot est très large: du rouge à l’orange et au rose en passant par des cultivars bicolores et des couleurs pastel.

Origine 

Utilisez un cache-pot simple pour mettre les fleurs en vedette. Photo: www.maplantemonbonheur.fr

Le lis est une plante herbacée bulbeuse qui a d’ailleurs donné son nom à une vaste famille botanique, les Liliacées. Il en existe plus de cent espèces, toutes originaires de l’hémisphère Nord. La forme ancestrale provient probablement de Chine d’où elle a gagné presque toute l’Asie pour éventuellement s’étendre à travers l’Europe et, encore plus récemment, l’Amérique. Aujourd’hui, on cultive les lis sur tous les continents, sauf l’Antarctique.

En milieu naturel, les lis poussent dans des environnements boisés ou dans des prairies. Ils sont généralement de climat tempéré et tolèrent alors les hivers froids, mais il existe quelques espèces subtropicales et tropicales.

Variétés

Vous pouvez choisir parmi une abondance de variétés de lis en pot. Photo: www.maplantemonbonheur.fr

L’éventail de choix de lis en pot ne cesse de s’élargir. Les variétés les plus connues sont les lis asiatiques, avec des fleurs aux couleurs souvent vives, les lis orientaux, avec de grandes fleurs fortement odorantes, et le lis de Pâques (Lilium longiflorum), à fleurs en trompette parfumées. Il existe également des lis à fleurs doubles en rose et en blanc, sans pollen et dégageant un parfum doux et sucré. L’éventail de choix compte aussi des variétés compactes en rose ou blanc avec des feuilles plus rondes et un parfum discret. 

Points à examiner lors de l’achat d’un lis en pot 

  • La maturité et le nombre de boutons par tige sont importants. Idéalement, les boutons ne seront pas encore ouverts au moment de l’achat, mais montreront déjà leur couleur finale.
  • Le bulbe du lis en pot doit être bien enraciné afin que les tiges soient stables. 
  • La plante ne doit pas avoir de boutons séchés ni de feuilles jaunes. 
  • Si vous constatez de la pourriture grise (botrytis) sur la fleur ou le feuillage, c’est que la plante a séjourné dans un endroit trop humide ou a été trop arrosée. Évitez de l’acheter.

Soins à donner à la maison

Les lis adoreront l’humidité d’une salle de bain en autant qu’il y ait un bon éclairage. Photo: www.maplantemonbonheur.fr
  • Le lis aime être éclairé sans être au plein soleil.
  • Plus la plante est conservée au frais, plus la floraison peut se prolonger (jusqu’à deux ou trois semaines).  
  • Arrosez-le régulièrement et veillez à ce que la motte ne se déshydrate pas.
  • Supprimez les fleurs fanées. 
  • Après une floraison abondante, le bulbe peut être planté dans le jardin et fleurira de nouveau au cours des années à venir.

Conseils sur la présentation des lis en pot

Placez les lis à différentes hauteurs pour les mettre en vedette. Photo: www.maplantemonbonheur.fr

Veillez à ce que la base reste simple (le lis est superbe dans un pot noir ou blanc) et disposez les plantes à différentes hauteurs pour animer la présentation. Mélangez les couleurs vives et pastel en utilisant le blanc comme dénominateur commun pour une présentation homogène. 


Source: Cet article est une adaptation d’un communiqué de www.maplantemonbonheur.fr.

Publicités

Trucs pour soigner les plantes de Pâques

Par défaut

20150405ALa tradition veut qu’on remplisse sa demeure de fleurs à Pâques, mais alors qu’on achète des fleurs coupées à la Saint-Valentin, à Pâques, le choix va plutôt vers les plantes vivantes, ce qu’on appelle des potées fleuries. Voici les plus populaires et les soins à leur prodiguer.

Lis de Pâques (Lilium longiflorum)

20150405BIl préfère la fraîcheur, surtout la nuit. Placez-le dans un endroit bien éclairé le jour, mais devant une fenêtre fraîche le soir; même dans un garage non chauffé ou un sous-sol froid. Arrosez bien quand le terreau s’assèche. En mai, on peut tenter de le transplanter en pleine terre, mais il n’y a pas de garantie qu’il y réussira, car sa rusticité est faible (zone 6 ou 7). Attention: les lis sont toxiques aux chats!

Autres lis (Lilium spp.)

20150405CLes lis aux fleurs jaunes, orange, roses, etc. qui sont vendus à Pâques sont rustiques (zone 3 ou 4). Leur culture est identique à celle du lis de Pâques tant qu’ils demeurent dans la maison, mais on peut par la suite les transplanter en pleine terre dans un emplacement ensoleillé et s’attendre à ce qu’ils y réussissent bien. Encore: placez-les loin de vos chats!

Hydrangée à grandes feuilles (Hydrangea macrophylla)

20150405DAvec ses grosses «boules» de fleurs bleues, roses, violettes, rouges, pourpres ou blanches, l’hydrangée à grandes feuilles, appelée aussi quatre-saisons ou hortensia, est très populaire à Pâques. La clé de son succès consiste à surveiller étroitement son arrosage, car elle s’assèche à une vitesse phénoménale: il peut être nécessaire, selon les conditions, de l’arroser aux deux ou trois jours! Un éclairage moyen suffira ainsi que des températures d’intérieur normales, bien qu’elle apprécie les nuits fraîches. On peut la transplanter au jardin à la fin de mai, dans un emplacement protégé mi-ombragé ou ombragé, mais il n’y a pas de garantie de succès, du moins au Québec, car elle est de zone 6. Nos amis européens, par contre, auront plus de chance!

Chrysanthème (Chrysanthemum x morifolium)

20150405EDurant son séjour dans la maison, offrez-lui des températures normales et un éclairage modéré, arrosant au besoin pour ne pas qu’il s’assèche. Après, rasez le plant à 5 cm du sol. À la fin de mai, transplantez au jardin dans un endroit ensoleillé. Normalement, il refleurira à l’automne, mais il n’y a pas de garantie qu’il passera l’hiver, car la rusticité des chrysanthèmes est très variable: de 4 à 9, selon le cultivar… et les variétés offertes à Pâques sont rarement parmi les plus rustiques.

Bulbes

20150405FTulipes, narcisses, crocus, jacinthes, muscaris, etc. sont souvent offerts à Pâques. La fraîcheur est de rigueur, avec des nuits les plus froides possible: 10°C ou moins. Offrez un bon éclairage et arrosez dès que le terreau s’assèche. Coupez les fleurs après la floraison. Au mois de mai, transplantez en pleine terre. Tous ces bulbes sont rustiques (généralement de zone 3) et devraient refleurir au jardin… mais peuvent prendre quelques années avant de récupérer suffisamment du traumatisme de leur séjour dans la maison pour fleurir de nouveau!

 Azalée (Rhododendron simsii)

 20150405GC’est la seule véritable plante d’intérieur du groupe. Donnez-lui un éclairage modéré et surveillez étroitement ses arrosages : en fleurs, elle perd beaucoup d’eau par évaporation. Pourtant, elle ne tolère pas l’assèchement et il faut donc arroser dès que le terreau est le moindrement sec. Elle aime la fraîcheur, ainsi est-il utile de la placer à l’extérieur l’été, dans un endroit frais et ombragé. Ne la rentrez qu’en octobre, car les nuits froides d’automne stimulent la floraison. Elle devrait refleurir dans la maison au cours de l’hiver.

Primevère (Primula spp.)

20150405A

Primula x polyantha: cette primevère est de zone 4, suffisamment rustique pour la culture au jardin.

Plusieurs primevères sont vendues à Pâques. Elles aiment toutes la fraîcheur et demandent un arrosage suivi pour ne pas s’assécher, mais diffèrent dans leur rusticité. On peut en repiquer certaines en pleine terre à la mi-ombre dans un sol humide pour les voir s’y établir, alors que d’autres dépérissent après la floraison et ne peuvent pas être récupérées.

Joyeuses Pâques!