Un rappel: il n’est pas nécessaire de supprimer les «gourmands» de tomate

Par défaut

Contrairement à une croyance populaire très persistante, les tomates ne produisent pas de gourmands. Plusieurs jardiniers seront sans doute étonnés de l’apprendre, car on leur a toujours dit qu’il fallait supprimer ces gourmands. Mais un gourmand est, par définition, une tige qui ne produit pas. Or, les gourmands des tomate (si on les laisse pousser, du moins) produiront fleurs et fruits. 

Ces «gourmands», qui poussent à l’aisselle des feuilles, ne sont pas autre chose que des tiges secondaires et on n’a pas à les supprimer. Les laisser pousser peut même presque doubler la récolte de tomates si les conditions sont bonnes. 

Aussi, plutôt que de saper l’énergie de la plante (péché dont beaucoup de jardiniers accusent les gourmands), ces branches donnent de l’énergie à la plante. Après tout, elles portent des feuilles qui font de la photosynthèse et tout ce qui fait de la photosynthèse donne de l’énergie à la plante!

Vous trouverez davantage d’explications sur l’inutilité de supprimer les gourmands de tomate ici: La vérité au sujet des gourmands de tomate.

La suppression des gourmands: encore une tâche inutile dont le jardinier paresseux peut se passer!

Publicités

Ne supprimez pas les «gourmands» de vos plants de tomate

Par défaut

Suite au blogue d’hier sur la plantation des tomates, j’ai reçu tellement de questions au sujet de quoi faire avec les «gourmands»  sur les tomates que j’ai cru bon de «ressusciter» ce blog publié l’été dernier.

20150604Contrairement à une croyance populaire très persistante, les tomates ne produisent pas de gourmands. Plusieurs jardiniers seront sans doute étonnés de l’entendre, car on leur a toujours dit qu’il fallait supprimer ces gourmands. Mais un gourmand est, par définition, une tige qui ne produit pas. Or les gourmands des tomates (si on les laisse pousser, du moins) produiront fleurs et fruits. Ces «gourmands», qui poussent à l’aisselle des feuilles, ne sont pas autre chose que des tiges secondaires et l’on n’a pas à les supprimer. Les laisser pousser peut même presque doubler la récolte de tomates si les conditions sont bonnes. Aussi, au contraire de saper l’énergie de la plante (pêché dont beaucoup de jardiniers accusent les gourmands), ces branches donnent de l’énergie à la plante. Après tout, elles portent des feuilles qui font de la photosynthèse et tout ce qui fait de la photosynthèse donne de l’énergie à la plante!

La suppression des gourmands: encore une autre tâche inutile dont le jardinier paresseux peut se passer!