Comment garder vos semis compacts

Par défaut

Souvent les semis d’intérieur sont chétifs et étiolés, mais on peut facilement corriger la situation. Photo: Millie Davenport, hgic.clemson.edu

Quand on produit ses propres semis de légumes, de fines herbes et de fleurs à la maison, un problème qu’on rencontre souvent est que les semis deviennent hauts et minces, d’apparence chétive et vert plus pâle que la normale. On appelle cela l’étiolement. La différence est surtout évidente si on les compare à l’apparence des semis produits dans les serres commerciales.

Ce problème dérange souvent le jardinier, mais est rarement très sérieux: habituellement, une fois que les semis sont plantés en pleine terre, ils se densifient tout naturellement et prennent une apparence et une coloration tout à fait normales. Mais on peut aider à un certain degré.

Voici quelques trucs:

1. Ne semez pas trop tôt. Tout semis fait trop tôt dans la saison aura tendance à s’étioler sérieusement. D’ailleurs, mieux vaut faire vos semis un peu en retard que trop tôt. Vous trouverez la bonne date pour faire le semis sur le sachet de semences, dans un livre (Les semis du jardinier paresseux) ou sur Internet (Semis à faire à l’intérieur au début de mars).

2. Réduisez la température après la germination. La plupart des graines germent mieux à la chaleur (21 à 24 °C), mais les semis qui en résultent préfèrent une plus grande fraîcheur. Après la germination, donc, placez-les dans un emplacement où la température est plus fraîche, surtout la nuit: 18 °C, même 12 °C pour certains.

Placez les semis tout près des lampes, sans toutefois qu’ils y touchent. Photo: http://www.gardeners.com

3. Augmentez l’éclairage. Donnez un maximum de lumière, plaçant les semis tout près d’une fenêtre orientée au sud, dans une serre temporaire ou tout près d’une lampe de culture fluorescente ou DEL que vous laisserez ouverte de 14 à 16 heures par jour. Montez la hauteur de la lampe à mesure que les semis croissent: il ne faut quand même pas qu’ils y touchent.

Un quart de tour régulièrement permet de garder les semis plus droits. Ill.: Claire Tourigny, tirée du livre Les semis du jardinier paresseux.

4. Éclairez les semis de tous les côtés. Pour les semis placés devant une fenêtre ou dans tout autre endroit où la lumière du soleil leur parvient latéralement, les semis vont pencher vers la source de lumière. Pour avoir des semis droits, faites tourner le plateau de semis d’un quart de tour, toujours dans la même direction, une ou deux fois par semaine. 

Faites bouger les semis pour solidifier leur tige. Photo: http://www.tomatodirt.com

5. Faites bouger les plantes. Secouez doucement les plateaux 2 ou 3 fois par jour, passez votre main aller-retour sur les semis à la même fréquence, les frôlant doucement, ou utilisez un ventilateur oscillant (réglé à la vitesse la plus basse) pour les faire bouger. Cela réplique l’effet du vent et aide à donner des tiges plus courtes et plus compactes.

Mieux vaut couper les semis en trop que les arracher pour ne pas dérager les semis voisins. Photo: Sosae Caetano

6. Éclaircissez. Quand les semis poussent trop serrés les uns contre les autres, cela crée une compétition pour la lumière et stimule l’étiolement. Il ne faut jamais hésiter à éclaircir pour ne laisser que les semis les plus forts.

7. Fertilisez doucement. La plupart des semis vivent de leurs réserves au début, mais quand ils ont 4 à 6 vraies feuilles, leurs besoins en minéraux augmentent et ils s’affaiblissent quand ces minéraux manquent. À tous les deux arrosages, fertilisez alors avec un engrais tout usage soluble appliqué à la moitié de la dose recommandée. 


Il n’en faut pas plus pour obtenir de beaux semis compacts dont vous serez fiers!