Pourquoi je ne réponds plus aux commentaires Facebook

Par défaut

Il y a environ deux ans, j’ai cessé de répondre aux commentaires de Facebook. Cette action a probablement frustré de nombreux lecteurs, mais que pouvais-je faire? C’était ça ou abandonner l’écriture de ce blogue. Et j’aime écrire le blogue.

Le problème est le suivant:

Ce blogue est en fait écrit sur mon site Web (jardinierparesseux.com). Il est ensuite automatiquement republié sur d’autres plateformes: Twitter, LinkedIn… et Facebook. Jusqu’ici, tout va bien, mais:

Facebook publie uniquement une photo ou une illustration, ainsi que le paragraphe d’introduction et le titre de l’article. Vous devez cliquer sur l’article pour le lire, mais de nombreux lecteurs (peut-être la majorité) ne le font évidemment pas, à en juger par les commentaires qu’ils laissent. Malgré tout, les lecteurs de Facebook éprouvent apparemment le besoin de s’exprimer et de le faire avec vigueur et en grande abondance. Beaucoup de commentaires n’ont rien à voir avec l’article; d’autres posent des questions auxquelles j’avais répondu dans l’article. Je passais une heure ou plus par jour à lire les commentaires et à y répondre.

Je me sentais à peu près comme cela le jour où j’ai cessé de répondre aux commentaires sur Facebook. Ill.: http://www.makeuseof.com

Puis, un jour, il y a deux ans, j’ai réalisé que je ne pouvais plus y faire face. J’avais déjà consacré une journée complète de travail à gagner ma vie, mais je n’avais pas répondu aux commentaires de Facebook depuis deux jours. Cela signifiait, au minimum, 2 heures supplémentaires de travail le soir. Et je savais d’expérience que plus j’y répondais, plus les commentaires afflueraient.

Alors, j’ai arrêté net. Je n’ai plus répondu depuis.

De temps en temps, je regarde quand même la page Facebook du jardinier paresseux. Et j’y ajoute aussi des communiqués de presse, des activités, etc. que je pense pourraient intéresser mes lecteurs. Mais mon passage est très rapide: je n’interagis plus avec les lecteurs de la page. Peu importe le caractère outrancier ou blessant du commentaire, je demeure coi. Le nombre de commentaires a considérablement diminué: mon effort passé de répondre aux commentaires avait de toute évidence contribué à nourrir la frénésie.

Photo: drnemerovski.com

Il est intéressant de noter que lorsque certains lecteurs font des commentaires illégitimes, d’autres interviennent presque toujours. «Vous n’avez pas lu l’article» ou «Lisez l’article. Il a répondu à cela»: voilà le type de commentaire le plus courant qui apparaît sur la page Facebook maintenant. J’aimerais remercier les lecteurs qui interviennent et qui prennent ma défense. J’apprécie ce que vous faites!

Même sur ma propre page Web (jardinierparesseux.com), je vais peut-être devoir arrêter de répondre aux commentaires un jour. Cela devient parfois très lourd. Mon objectif reste de produire chaque jour un article de jardinage intéressant: c’est déjà beaucoup à gérer. Si je ne réponds pas à vos commentaires et à vos questions ou si je tarde à le faire, j’espère que vous pourrez me pardonner. Je ne suis qu’une personne, après tout.

Et si vous m’adressez des commentaires ou des questions sur la page Facebook du jardinier paresseux, ne vous attendez pas à une réponse. Il n’y en aura pas!

Cordialement,

Larry Hodgson
Le jardinier paresseux

Publicités