Catégories

Recherche

Le réveil des plantes d’intérieur

Vous pensez que c’est encore l’hiver? Détrompez-vous: c’est bien le printemps… du moins, pour les plantes d’intérieur ! Après un long hiver de semi-dormance où elles ont perdu plus de feuilles qu’elles n’en produisaient, les revoilà en pleine croissance. En effet, depuis quelques semaines déjà, elles poussent à qui mieux mieux: de nouvelles feuilles, des tiges plus longues, voire des boutons de fleur apparaissent. C’est la longueur du jour et non pas la température (encore froide à l’extérieur) qui provoque cette réaction. Sous l’influence des jours courts d’octobre, de novembre et de décembre, elles avaient sombré dans une léthargie hivernale. Mais l’allongement des jours fait que les plantes de maison prennent cela comme un signe que le printemps est de retour. Cependant, c’est à vous, en tant que jardinier, à parfaire la situation afin d’assurer que leurs efforts pour mieux pousser soient couronnés de succès. Un peu d’engrais Appuyez la croissance renouvelée de vos plantes avec un peu d’engrais. Elles... Lire la suite >

La fertilisation des plantes d’intérieur: un besoin mineur

Les plante d’intérieur n’ont pas besoin d’autant d’engrais qu’on le croit. Photo: Valerii Honcharuk, depositphotos Par Larry Hodgson Je reçois régulièrement des questions au sujet de la fertilisation des plantes d’intérieur. Les intervenants semblent généralement convaincus que la fertilisation est de prime importance dans la survie de leurs plantes. Et pourtant, la fertilisation ne joue qu’un rôle relativement mineur dans leur croissance.  Si vos plantes ne reçoivent jamais d’engrais, elles vont quand même pousser et même fleurir. Leur croissance sera un peu plus lente et leur floraison, moins abondante, voilà tout. Même, beaucoup de jardiniers appliquent trop d’engrais à leurs plantes. Les deux facteurs les plus importants Deux facteurs sont beaucoup plus importants dans la survie et la croissance des végétaux que l’engrais: la lumière et l’arrosage. C’est la lumière et non pas l’engrais qui est la véritable «nourriture» des végétaux: grâce à la chlorophylle contenue dans leurs feuilles et leurs tiges, ils convertissent l’énergie solaire en sucres et amidons... Lire la suite >

Une fertilisation hebdomadaire pour les plantes d’intérieur

Voici un truc pour faciliter la fertilisation des plantes d’intérieur.  Plutôt que de fertiliser mensuellement, la fréquence habituellement recommandée pour les engrais solubles, pourquoi ne pas fertiliser à chaque arrosage, mais à une dose réduite?  Puisque la plupart des gens arrosent leurs plantes d’intérieur environ une fois par semaine, donc quatre fois par mois, la dose doit être réduite par conséquent. Ainsi, si le mode d’emploi de l’engrais recommande d’appliquer 5 ml (une cuiller à thé) d’engrais dans un litre d’eau chaque mois, ajoutez-en environ 1.25 ml (une ¼ de cuiller de thé) d’engrais à l’eau de l’arrosoir avant de faire votre tournée d’arrosage. Vous pouvez même laisser une cuiller à mesurer appropriée près de l’endroit où vous remisez votre arrosoir.  Le principal avantage de cette méthode est qu’elle devient rapidement une habitude, une routine. Contrairement à une application mensuelle que vous risquez d’oublier la moitié du temps, la «fertilisation chaque fois» fera bientôt partie de votre méthode d’arrosage normale et vous... Lire la suite >

L’engrais: un besoin bien mineur pour les plantes d’intérieur

Je reçois ces jours-ci beaucoup de correspondance au sujet de la fertilisation des plantes d’intérieur. Les intervenants semblent tous convaincus que la fertilisation est de prime importance dans la survie de leurs plantes. Et pourtant, la fertilisation ne joue qu’un rôle relativement mineur dans leur croissance. Si vos plantes ne reçoivent jamais d’engrais, elles vont quand même pousser et même fleurir. Leur croissance sera un peu plus lente et leur floraison, moins abondante, voilà tout. Ce qui importe vraiment Deux facteurs sont beaucoup plus importants dans la survie et la croissance des végétaux: la lumière et l’arrosage. C’est la lumière et pas l’engrais qui est la véritable «nourriture» des végétaux: grâce à la chlorophylle contenue dans leurs feuilles et leurs tiges, elles convertissent l’énergie solaire en sucres et amidons nécessaires à leur croissance. Une plante qui ne reçoit pas assez de lumière va mourir, souvent à petit feu, essentiellement d’épuisement. Vous aurez beau la bourrer de fertilisants, ses jours sont... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!