Catégories

Recherche

Peut-on multiplier une plante brevetée? 

Par Larry Hodgson Question: J’étais en train de prendre des boutures de mon coléus comme je le fais chaque printemps quand j’ai vu sur l’étiquette d’origine une mention «Propagation strictement interdite». Je n’avais jamais remarqué cela auparavant. Cela signifie-t-il que je ne peux pas faire de boutures de cette plante? Parce que si j’avais su ça, je ne l’aurais jamais achetée. La moitié du plaisir de cultiver des plantes est de les multiplier! Darlène Leblanc Réponse: De nos jours, de plus en plus de plantes sont protégées par un brevet. Souvent, ce sont des plantes fort attrayantes et quel jardinier ne serait pas intéressé à essayer de les multiplier pour en avoir d’autres?! Mais l’étiquette indique «multiplication non autorisée interdite», «propagation interdite» ou une phrase similaire. Est-ce que cela s’applique aux jardiniers amateurs? Bien qu’on lise parfois le contraire sur Internet, un avis légal émis par l’avocat de la Garden Writers Association (maintenant Garden Communicators International) prétend que la multiplication asexuelle d’une plante... Lire la suite >

Peut-on multiplier les plantes protégées par un brevet?

De plus en plus souvent, on voit sur le marché des végétaux protégés par un brevet. Souvent ce sont des plantes fort attrayantes et quel jardinier ne serait pas intéressé d’essayer de les multiplier pour en avoir d’autres?! Mais l’étiquette indique «multiplication non autorisée interdite», «propagation interdite» ou une phrase similaire. Est-ce que cela s’applique aux jardiniers amateurs? Bien qu’on entende le contraire sur l’Internet, un avis légal de la Garden Writers Association prétend que la multiplication asexuelle d’une plante brevetée est effectivement illégale sans la permission du propriétaire du brevet, habituellement une pépinière, même si c’est tout simplement pour des fins personnelles. Par contre, vous ne serez jamais trainé en cour pour un tel délit… tant que vous ne vendez pas la plante produite. Autrement dit, ce qui inquiète le producteur est qu’une compagnie non autorisée commence à vendre sa plante protégée. Qu’un jardinier en fasse 10 boutures pour embellir sa boîte à fleurs ne le dérange pas outre... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!