Le crocus : bulbe à fleurs de l’année 2015

Par défaut
20150918F

Crocus vernus ‘Pickwick’

Ibulb.com, le bureau de promotion de la culture des bulbes à fleurs des Pays-Bas, a choisi le crocus (Crocus spp.) comme bulbe à fleurs de l’année 2015. Et pourquoi pas? C’est un des bulbes les plus populaires et les plus faciles à cultiver. Voici quelques renseignements à son sujet :

Son histoire

Dans la nature, les crocus qui poussent surtout autour de la Méditerrannée et en Asie mineure. Le nom crocus a des origines très lointaines, venant du Sanskrit pour safran (kunkumam). Ce mot a évolué pour devenir krokos en Grec, puis crocus en français.

D’ailleurs, le safran (Crocus sativus) est cultivé depuis aux moins 3 500 ans pour ses stigmates rouge orangé, qu’on cueille et réduit en poudre pour faire l’épice qu’on connaît. Il faut environ 150 fleurs pour obtenir 1 g de safran sec.

20150918E

Crocus safran (Crocus sativus)

Le safran (C. sativus) est un crocus à floraison automnal: feuilles et fleurs sortent de terre en . Elles sont violet pâle, portées normalement une par corme. Sous notre climat, trop humide à son goût, le safran a de la difficulté à pousser: il lui faut un été très, très sec pour bien fleurir. Il y a pourtant un producteur de safran au Québec, Pur Safran, qui a peaufiné l’art de le cultiver sous un climat humide, notamment grâce à un sol très bien drainé et l’absence de tout arrosage l’été.

D’autres crocus d’automne, comme C. zonatus (maintenant C. kotschyanus) et C. cartwrightianus donnent de meilleurs résultats dans nos platebandes que le safran – du moins en ce qui concerne la floraison – car ils tolèrent mieux nos étés humides.

Les crocus à floraison printanière

20150918C

Crocus chrysanthus

La majorité des crocus fleurissent toutefois au printemps et des dizaines d’espèces et de variétés sont disponibles. On connaît le crocus de Hollande (C. vernus), avec ses fleurs assez grosses violettes, pourpres, blanches ou bicolores, le crocus doré (C. chrysanthus), aux petites fleurs jaunes, blanches ou bleu pâle à l’intérieur et marquées de brun à l’intérieur, le crocus de Tommasini (C. tommasianus), aux fleurs violettes, et divers autres crocus botaniques dont le très joli crocus tricolore (C. sieberi sublimis ‘Tricolor’).

Le crocus pousse à partir d’un corme (équivalent d’un bulbe). Il produit des fleurs en forme de coupe directement du sol. Les feuilles sont linéaires et ressemblent plus ou moins à des feuilles de graminées.

Après la floraison, qui dure d’une à deux semaines, selon la température (plus le printemps est frais, plus le spectacle dure), le feuillage disparaît et le corme entre en dormance. C’est la fraîcheur et les pluies d’automne qui les stimulent à sortir de leur léthargie printanière… mais tout commence à l’abri des regards, sous le sol, quand les racines commencent à pousser à l’automne. Le corme continuera de pousser sous la neige pendant l’hiver afin d’être parmi les premières fleurs du printemps.

Saviez-vous que…

À environ 8$ le gramme, le safran est l’épice la plus chère au monde?

Les crocus sont parmi les premières fleurs du printemps à nourrir les abeilles, affamées par un long hiver?

Les fleurs de crocus ferment la nuit et ne s’ouvrent pas par temps gris? Elles ne se déploient que quand il fait soleil.

Il y a environ 90 espèces de crocus?

20150918G

Crocus naturalisés dans une pelouse.

On peut naturaliser les cormes dans une pelouse de graminées pour un très bel effet ?

Les cormes de crocus sont comestibles? Alors si vous avez réellement faim…

La culture des crocus

Planter les crocus à la fin de l’été (crocus d’automne) ou à l’automne, entre septembre et novembre (crocus à floraison printanière) à une profondeur égale à trois fois le hauteur du bulbe et à un espacement égal à trois fois sa largeur, dans un sol bien drainé. Il est important de les planter dans un emplacement qui reçoit beaucoup de soleil au printemps.

20150918B

Les crocus (ici Crocus tomassinianus) sont parmi les premières fleurs du printemps à nourrir les abeilles.

Plantez les bulbes un par un, un trou à la fois, est fastidieux. De plus, les crocus paraissent nettement plus beaux quand on les plante en groupes de 12 cormes et plus. Ainsi, il est plus facile de faire un assez gros trou avec une pelle et d’en planter plusieurs en même temps.

Avant de placez les bulbes, ameublissez le sol au fond du trou et incorporez-y un engrais à bulbes (étape optionnelle) et aussi quelques pincées de mycorhizes (étape plus fortement recommandée). Après, placez les cormes, avec la partie aplatie vers le bas et la partie plus pointue vers le haut, selon l’espacement précité. Après, comblez le trou de terre, arrosez bien et poser un paillis. Ce n’est pas plus compliqué que cela.

Les crocus peuvent revenir encore et encore pendant des décennies. Certaines espèces (C. tomassinianus et C. kotschyanus notamment) vont même se ressemer pour créer des colonies plus vastes. Pour les autres, si vous en voulez d’autres, déterrez et divisez les cormes quand le feuillage jaunit à la fin du printemps, les replantant immédiatement.

Vous trouverez des cormes de crocus dans presque toute jardinerie à l’automne. Pour obtenir les variétés plus rares, cherchez parmi les catalogues offrant des bulbes présenté sur le site du jardinier paresseux.

Ces bulbes qui apportent le printemps

Par défaut
20150418E

Sous la neige le matin, en fleurs l’après-midi!

Je suis aux anges, car j’ai enfin des fleurs dans mon jardin! Oui, je le sais. Je suis en retard par rapport à presque tout le monde, mais c’est ça vivre dans la très neigeuse ville de Québec: la neige tarde à partir. Mais quand elle fond enfin, il y déjà des fleurs. Tout de suite! À mesure que la neige recule, des fleurs sortent du sol comme par magie. On dirait qu’elles repoussent la neige, qui a l’air de battre en retraite devant leurs fleurs si colorées. C’est pourquoi je appelle ces plantes «bulbes repousse-neige».

Ce sont de petits bulbes qu’il faut planter à l’automne (j’en parlerai davantage plus loin) et qui ont comme caractéristique de commencer à pousser sous la neige. Sans farce! En plein hiver, quand toutes les autres plantes dorment, les bulbes repousse-neige sont en pleine croissance, se préparant à fleurir. Ainsi leurs pousses sont déjà sorties quand la neige fond enfin… et souvent ils sont en fleurs seulement quelques heures plus tard.

20150418C

Crocus tommassinianus

Vous ne verrez pas les bulbes repousse-neige à l’œuvre partout. Là où il y a peu de neige qui s’accumule, attendez-vous à plusieurs semaines de sol nu avant que ces fleurs apparaissent. Elles fleuriront avant les autres, quand même, mais alors pas en présence de la neige. C’est là où la neige est abondante, qu’elle prend du temps à fondre, que ces bulbes sont à leur plus fascinant. Dans la nature, on voit ce spectacle dans les hautes montagnes de Suisse, d’Autriche, etc. En Amérique, c’est surtout dans l’Est et le Nord du Québec qu’on voit cette floraison remarquable à seulement quelques centimètres de la neige fondante.

Les bulbes repousse-neige

De quelles plantes s’agit-il ? Il y a essentiellement 4 bulbes repousse-neige: les perce-neige, les éranthes, les crocus botaniques et les iris réticulés.

Perce-neige (Galanthus nivalis et autres)

SnowdropsC’est le plus connu des bulbes repousse-neige… et son nom est tellement évocateur. Chaque bulbe produit une seule tige florale de 10 à 15 cm de hauteur, chacune portant une seule fleur blanche suspendue, avec une petite couronne marquée de vert en sol milieu. La fleur peut durer une semaine s’il fait chaud et jusqu’à un mois s’il fait froid. Zone 3.

Éranthe commune (Eranthis hyemalis)

20150418BLe moins connu des bulbes repousse-neige, mais avec sa fleur jaune vif entouré d’une collerette verte, c’est l’un des plus intéressants, notamment quand l’éranthe (qu’on appelle aussi helléborine ou aconit d’hiver) fleurit à travers la neige, car il dégage de la chaleur au printemps et la fait fondre. La fleur est de la couleur et la forme d’un bouton d’or (Ranunculus acris)… ce qui est normal, puisque c’est une proche parente. Zone 4.

Crocus botanique (Crocus spp.)

Il y a plusieurs crocus repousse-neige. Les plus courants sont, environ dans l’ordre de floraison:

Crocus d’Ankara (C. ancyrensis): bouquet de petites fleurs jaune vif. Zone 5 (3 ou 4 sous couverture de neige).

20150418A

Crocus sieberi sublimis ‘Tricolor’

Crocus tricolore (C. sieberi sublimis ‘Tricolor’): bleu violet avec une gorge orange, les deux séparés par une bande blanche).
Zone 4.

Crocus de Tommassini (C. tommassinianus): fleurs plus grosses, bleu lavande à pointe plus foncé. Aussi différentes teintes de bleu et de violet chez ses cultivars. Zone 3.

20150418D

Divers Crocus chrysanthus dans une pelouse.

Crocus doré (C. chrysanthus) : normalement jaune strié de brun à l’extérieur, mais il en existe une foule de cultivars de différentes teintes de jaune, violet ou blanc, habituellement aux fleurs marquées de pourpre ou de brun à l’extérieur. Zone 3.

Ces crocus fleurissent une semaine plus tôt que les plus populaires crocus de Hollande (C. vernus), aux fleurs plus grosses.

Iris réticulé (Iris reticulata et ses hybrides)

20150418G

Iris ‘Katharine Hodgkin’

Des fleurs assez grosses et réellement très typique d’ un iris. Elles sont offertes dans différentes teintes de violet ou de pourpre ainsi qu’en blanc. De ce groupe, le plus spectaculaire et le plus hâtif est I. ‘Katharine Hodgkin’, aux fleurs turquoise. Zone 4.

Des «bulbes après neige»

Il y a d’autres bulbes qui fleurissent juste un peu plus tard (puschkinias, anémones grecques, chionodoxas, certains narcisses très hâtifs, etc.), mais… s’il n’y a plus de neige dans les parages, ce ne sont pas, d’après ma définition  – et, après tout, c’est moi qui ai créé le terme!  – des bulbes repousse-neige.

Marquez votre agenda

Sans farce! Qui n’a pas un agenda électronique de nos jours? Si vous ne notez pas tout de suite «plantez des bulbes repousse-neige vers la mi-septembre» sur votre agenda, vous oublierez et ainsi vous manquerez les toutes premières fleurs du printemps. Et ça, sous un climat froid, c’est impardonnable! Vous pouvez aussi planter d’autres bulbes à la même période: tulipes, narcisses, jacinthes, etc., mais ils fleuriront plus tardivement. Ce sont les bulbes repousse-neige qui apportent le printemps… et qui n’a pas besoin de printemps dans sa vie?

Les cultiver

Plantez-les bulbes repousse-printemps à une profondeur égale à trois fois leur hauteur, et ce, avant le début d’octobre si possible (les bulbes d’éranthe en particulier s’assèchent et meurent si on ne les plante pas dans les deux semaines de leur arrivée en magasin). On peut les planter dans une plate-bande ou dans une rocaille, mais le sol doit être bien drainé et l’emplacement, ensoleillé au printemps (qu’il soit ombragé par du feuillage l’été n’a pas d’importance, car les bulbes seront alors en dormance). On peut aussi les naturaliser dans une pelouse, comme j’ai fait chez moi. Il suffit de soulever une plaque de gazon, de placer des bulbes dans le trou et de remettre la plaque à sa place. Dans les deux ças, arrosez pour compléter la plantation.

À part la plantation, les bulbes repousse-neige ne nécessitent aucun entretien particulier: laissez dame Nature s’en occuper. Au printemps, après la floraison, laissez le feuillage disparaître de lui-même. Si vous les avez plantés dans le gazon, pas de problème: au moment où le gazon demandera sa première tonte, le feuillage de ces bulbes sera déjà en voie de disparition s’il n’est pas déjà complètement disparu, donc vous pouvez tondre sans gêne.

Vive le printemps fleuri!