Catégories

Recherche

Palmiers de salon

Les palmiers font partie de la décoration intérieure depuis l’époque victorienne. En fait, rien n’exprime aussi clairement et complètement les «tropiques» qu’un palmier cultivé à la maison. Cependant, bien qu’ils soient considérés comme des plantes «faciles à cultiver», ils ont des besoins particuliers. Qu’est-ce qu’un palmier ? Commençons par dire que les palmiers ne sont pas du tout des arbres. Si vous en coupez un (croyez-moi sur parole), vous constaterez que son «tronc» (plus exactement sa «tige») n’est pas formé de bois, mais de fibres parallèles et qu’il est maintenu par la pression de la sève qui monte jusqu’au bourgeon terminal. Les troncs des palmiers n’ont pas d’anneaux, comme ceux des arbres, et ne sont pas utiles pour la construction : lorsque la plante meurt, son tronc perd sa turgescence et se renverse simplement. Le tronc peut être vert ou brun et est marqué de cicatrices indiquant l’endroit où les feuilles étaient autrefois attachées. Les palmiers sont également inhabituels, car,... Lire la suite >

Succès avec un cocotier d’intérieur

Semis de cocotier dans un pot serré, vendu comme plante d’intérieur. Photo: gardengoodsdirect.com En 2014, j’ai écrit un billet, Pas de cocotiers dans la maison, dans lequel je suggérais que le cocotier (Cocos nucifera) n’était pas une bonne plante d’intérieur.  Les petits cocotiers étaient, à l’époque, vendus un peu partout comme plantes d’intérieur sous la forme d’une noix de coco germée plantée dans un pot à peine assez grand pour la contenir, avec quelques feuilles juvéniles graminiformes. En fait, n’eût été de la noix, ils ne ressemblaient pas du tout à notre image d’un cocotier, avec son haut stipe (tronc) penché et ses longues frondes pennées.  D’après mon expérience, de telles plantes étaient vouées à l’échec assez rapidement, incapables de prospérer dans un si petit pot et sous des conditions difficiles typiques de l’intérieur de nos demeures: éclairage faible, température trop fraîche (le cocotier tolère difficilement des températures de moins de 24 °C) et air sec, sans parler des innombrables araignées rouges... Lire la suite >

Pas de cocotiers dans la maison

Ces jours-ci on voit sur le marché une plante bien curieuse : un bébé cocotier (Cocos nucifera) fraîchement germé poussant à partir de son énorme noix encore visible, le tout très tassé dans un pot, probable…ment avec des racines qui sortent des trous de drainage. Bien que l’idée de cultiver un cocotier dans la maison puisse paraître bien séduisante, en fait, il est presque impossible de réussir cette plante à l’intérieur. D’abord, il demande un éclairage très intense, ne tolérant aucune ombre même sur les plages tropicales où il pousse normalement. Il est essentiellement impossible d’obtenir une telle intensité entre 4 murs, même dans une serre et surtout hors de la zone tropicale. Deuxièmement, il lui faut une forte humidité ambiante, sinon les araignées rouges (tétranyques) vont le dévorer. Et les températures devraient rester au-dessus de 24 ?C à l’année, sinon il dépérit. Aussi, avez-vous assez de place pour une plante dont les frondes atteindront 4 à 6 m de... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!