La règle d’or de l’arrosage des plantes d’intérieur

Par défaut

20160103ATellement de jardiniers se plaignent qu’il est difficile arroser les plantes d’intérieur. Pourtant, c’est si facile! Il suffit d’abandonner vos vieilles croyances — qu’arroser une fois par semaine suffit, qu’il y ait une quantité spécifique et immuable d’eau à donner à chaque arrosage, etc. — et d’appliquer plutôt la règle d’or de l’arrosage, que voici:

Arrosez abondamment, assez pour humidifier toute la motte de racines, puis attendez que le terreau soit sec avant d’arroser de nouveau.

La règle d’or fonctionne sur 99% des plantes d’intérieur parce qu’elle tient automatiquement compte des besoins de la plante. En effet, le terreau de chaque plante s’assèche à une vitesse différente. Ainsi, le terreau d’une «quatre-saisons» ou hortensia (Hydrangea macrophylla) peut s’assécher en seulement 3 ou 4 jours, une violette africaine dans 7 à 8 jours, et un cactus, peut-être en 2, 3 ou même 5 semaines. Et la technique tient même compte du cycle de croissance des plantes: la même plante peut avoir besoin d’arrosages aux 8 jours en période de croissance et aux 90 jours en période de dormance. La règle encore? Attendez que le terreau soit sec au toucher, puis arrosez abondamment.

20160103C

Enfoncez votre index dans le terreau.

Par «sec au toucher», je veux dire qu’il faut carrément enfoncer le doigt dans le terreau. Si vous n’aimez pas vous salir le doigt, vous pouvez apprendre à soupeser le pot: un terreau presque sec pèse beaucoup moins qu’un terreau humide. Vous pouvez même y aller à l’œil: un terreau sec est plus pâle qu’un terreau humide. Par contre, juger d’après la couleur du terreau est surtout efficace dans le cas des petites plantes, car leur motte de racines est plus restreinte et s’assèche assez également. Le terreau dans un gros pot peut être sec en surface et encore très humide plus en profondeur: dans ce cas, soupeser la plante ou vérifier avec un doigt serait plus efficace.

20160103D

Après 20 minutes, videz le surplus d’eau.

Et pour bien imbiber la motte au complet quand vous arrosez, versez l’eau (de préférence tiède) lentement, pour qu’elle pénètre bien dans la motte. Quand vous voyez un surplus d’eau qui commence à s’écouler dans la soucoupe, arrêtez d’en verser. Laissez la plante tremper quelques minutes dans ce surplus et si, après 15 à 20 minutes, il y reste encore de l’eau, venez le vider. De cette façon, vous serez assuré que la motte est bien humide.

20160103B

Laissez la plante tremper dans l’eau 20 minutes.

Certains jardiniers préfère arroser par la soucoupe, ce qui est parfaitement légitime aussi. Dans ce cas, remplissez la soucoupe d’eau et, après 15 à 20 minutes, videz-en le surplus. La plante aura alors « bu » la quantité d’eau nécessaire à sa croissance, selon les conditions.

Personnellement, je fais le tour de mes plantes d’intérieur aux 3 ou 4 jours, arrosant celles dont le terreau est sec et pas du tout celles dont le terreau est encore humide au toucher. Et je ne perds presque jamais une plante à cause d’un excès ni d’un manque d’arrosage.

Publicités