Catégories

Recherche

Nos partenaires

Des légumes que l’on peut infiltrer dans les plates-bandes

Ce n’est pas donné à tout le monde de posséder un beau gros jardin potager. Parfois, le seul espace disponible, ce sont les plates-bandes du jardin. On peut aussi vouloir infiltrer quelques plantes comestibles dans son aménagement en façade de la maison. Tout cela, histoire de dérouter les réglementations qui interdisent les potagers en façade!

Dans un désir de garder le côté esthétique des aménagements, il est intéressant de choisir des plantes comestibles qui sont plus décoratives. Par exemple, avouons-le, un plant de tomate n’a pas toujours un bon maintien ou un port intéressant.

Des légumes qui ont du style et de la personnalité

Un des légumes qui, selon moi, présente un grand intérêt ornemental est le chou. Plus spécifiquement, les choux kale, qu’on appelle aussi les choux frisés. D’abord, c’est une plante qui pousse à la verticale, contrairement à l’image générale que l’on se fait d’un chou pommé. Le feuillage est généralement très frisé, ce qui apporte une texture intéressante et différente. Ensuite, selon les variétés, la couleur du feuillage est généralement bleutée, parfois d’un beau bleu acier. C’est le cas d’un de mes favoris, le chou ‘Nero di Toscana’, aussi appelé le chou ‘Noir de Toscane’. Dans de bonnes conditions, la plante peut atteindre 90 cm de hauteur. Le chou ‘Black Magic’ a une allure similaire avec un feuillage un peu plus foncé. Pour un feuillage de couleur vert tendre, la variété ‘Darkibor’ est aussi à retenir. D’ailleurs, son feuillage très découpé fait les meilleures chips de kale! Enfin, je considère que le chou ‘Redbore’ est aussi une plante très intéressante. Il est plutôt mauve en été, mais il prend une belle couleur rouge foncé en automne.

Les choux frisés, comme le chou ‘Nero di Toscana’, sont très décoratifs. Photo: Julie Boudreau

D’autres plantes ayant beaucoup de style dans les plates-bandes sont les poivrons et les piments, et en particulier les variétés qui portent des petits fruits. L’an dernier, j’ai cultivé un petit piment à saveur très particulière, le piment ‘Iracéma Biquinho’. C’est un petit fruit rouge vif en forme de goutte. La plante forme un beau buisson arrondi couvert de fruits rouges. Et c’est un piment très doux au goût. Pour les amateurs de piments très forts, à peu près tout ce qui porte le mot «Aji» dans son nom représente un intérêt ornemental en plus de surprendre les papilles!

De nombreuses variétés de piments forment des petits buissons bien arrondis remplis de fruits décoratifs. Photo: Julie Boudreau

Enfin, on mérite de s’intéresser aux asperges. Oui, les asperges. Bien sûr au printemps, les jeunes pousses tant convoitées n’ont rien de bien décoratif. Par contre, le feuillage finement découpé est spectaculaire. La plante peut atteindre plus de 150 cm de haut, ce qui en fait une bonne plante à installer au fond des plates-bandes ensoleillées. L’asperge se marie particulièrement bien aux grandes variétés de rosiers rustiques, comme le rosier ‘Hansa’.

Enfin, avec ses belles grandes fleurs jaunes en ombelles, le fenouil est aussi un élément décoratif intéressant à insérer dans les plates-bandes. Un plant de fenouil peut atteindre entre 1 et 2 mètres de haut. C’est une plante dressée au fin feuillage légèrement bleuté. En fleur, la plante attire de nombreux pollinisateurs. Et si on est chanceux, on pourra récolter quelques «bulbes» de fenouil, qui sont en réalité la base renflée de la plante.

Cela donne une idée générale de toutes les possibilités. Il y a bien d’autres légumes qui sont fort jolis! Et bien sûr, on ne peut s’arrêter aux légumes…

Des fines herbes en bordure

Certaines fines herbes sont aussi très intéressantes dans le jardin ornemental. Personnellement, je trouve que le persil frisé a toutes les qualités pour être planté en bordure des plates-bandes. Vert foncé et uniforme, il forme de jolis coussins. Évidemment, le thym a déjà trouvé son refuge, car il en existe plusieurs variétés ornementales, comme le thym laineux et le thym serpolet.

Dans une certaine mesure, si les conditions sont favorables, la sauge officinale, avec son feuillage grisâtre, est aussi intéressante pour ajouter des jeux de couleurs de feuillages.

Comme le fenouil, l’aneth est aussi une belle plante passe-partout que l’on peut semer à la volée dans une plate-bande de vivaces mixtes, par exemple.

Et finalement, la ciboulette, grande favorite de toutes, a les qualités pour être une plante de vedette des plates-bandes, surtout quand elle est en fleurs!

Persil, sauge et artichauts forment une belle bordure à cette plate-bande comestible, aux allures de plate-bande ornementale! Photo: Julie Boudreau

Il faut retenir que la majorité de ces plantes comestibles aux qualités décoratives sont des plantes de plein soleil. Certaines tolèrent la mi-ombre. L’ombre sera toujours un petit défi supplémentaire pour les amateurs de plantes comestibles.

On peut facilement visualiser toutes ces plantes en cohabitation avec des hémérocalles, des échinacées, des spirées et des épines-vinettes (Berberis spp.)! En général, les plantes comestibles ont beaucoup à apporter dans les jeux de couleurs et de textures de feuillages et elles peuvent former des tableaux très agréables pour l’œil, mais aussi agréables pour le bedon!

J’ai un peu volontairement ignoré la bette à carde, car ce n’est pas un de mes légumes préférés! Mais tout de même, c’est une plante qui a toutes les qualités pour se retrouver dans une plate-bande… un peu moins dans mon assiette! Photo: Julie Boudreau

Étiquettes + Aménagement comestible


commentaire sur "Des légumes que l’on peut infiltrer dans les plates-bandes"

  1. melanie dit :

    Intéressant. Cette année je m’essaie avec l’artichaut et l’amarante. Mais je me questionne sur la salubrité des légumes car ma rue en avant est très passante….enfin roulante

    • Monique dit :

      Moi l’an passé j’ai cultivé la betterave ‘soldier’ en plate-bande. Elle est vraiment très décorative.

  2. Diane dit :

    Excellentes idées, Julie! Merci!
    J’ai justement planté quelques bulbes d’ail dans ma plate-blande de fleurs à l’avant de ma maison l’automne dernier et je suis agréablement surprise et heureuse de les voir pousser ce printemps. Je garde tes autres idées en tête. Bonne journée et fin de semaine!

  3. Louise de La Bruère dit :

    Quoi mettre aux choux et brocolis pour éviter les vers blancs et autres?

  4. Dave dit :

    J’adore

  5. Pierre Morrissette dit :

    Le basilic thaï est très intéressant également, tant par la couleur du feuillage que sa floraison abondante en août

  6. Marie-Sol dit :

    Merci beaucoup ! Je me pose la question cependant: le contenu de nos rues en hiver se fait étendre sur nos terrains, là où l’on veut planter nos légumes… est-ce vraiment sain ? Y a-t-il des études sur la question ?

    • Mathieu Hodgson dit :

      Je ne connais pas d’études spécifiques, les sels utilisés pour le déglaçage des routes peuvent s’accumuler dans le sol, affectant potentiellement sa salinité et sa composition chimique, ce qui peut avoir des effets négatifs sur la croissance des plantes et leur santé, mais pas la santé humaine. Au Québec, les sels de déglaçage utilisés sur les routes en hiver sont principalement composés de chlorure de sodium, avec parfois du chlorure de calcium et du chlorure de magnésium. Bien que ces sels ne contiennent généralement pas intentionnellement de métaux lourds, mais la contamination des sols peut également résulter de l’érosion des véhicules. Si vous craignez la contamination de votre jardin, notamment si celui-ci est proche de routes traitées, il est conseillé de faire analyser le sol pour évaluer la nécessité de prendre des mesures comme l’amendement du sol ou la création de jardins surélevés pour assurer la sécurité de vos cultures.

  7. Céline dit :

    Merci Julie! De très bonnes idées appétissantes ?

  8. Michel Amyot dit :

    Faudrait distinguer entre les légumes qui vont nourrir les marmottes et ceux qui leur résisteront. Sans quoi, il faut clôturer. Pas très beau!

  9. Magali dit :

    L’an passé, j’ai planté du chou kale au potager et en plate-bandes décoratives. Je n’ai pas mangé une seule feuille du kale dans ma plate-blande, la piéride du chou l’ayant dévoré au fur et à mesure. Heureusement, j’avais protégé mon potager d’un filet anti-insectes, j’ai donc eu une belle récolte quand même.

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!