Catégories

Recherche

Nos collaborateurs

Ces vivaces qui nous offrent de beaux feuillages en automne

Par Julie Boudreau

Ne vous empressez pas à passer la cisaille trop vite dans vos massifs de plantes vivaces. À l’instar des arbres et les arbustes, certaines plantes vivaces offrent de très belles colorations de feuillage à l’automne. Il serait bien dommage de ne pas en profiter!

Photo: J RP sur Flickr

Comme pour toutes les plantes qui changent de couleur à l’automne, la coloration des vivaces est influencée par la baisse de luminosité et les températures fraîches. En vérité, les couleurs automnales se trouvent déjà dans les feuillages durant l’été. C’est l’abondance du pigment de chlorophylle qui les dissimule. Quand la chlorophylle meurt, les couleurs sont révélées et, dans certains cas, intensifiées. S’il fait frais la nuit et chaud le jour et si le soleil est au rendez-vous, les couleurs seront plus vives.

Profitons de l’exercice pour découvrir quelques plantes vivaces moins connues des jardiniers qui méritent toute notre attention. Et pas seulement pour la coloration d’automne de leur feuillage.

L’épimède: la fée des bois

On l’appelle aussi la fleur des elfes (Epimedium spp.). Ce superbe couvre-sol à croissance lente est une plante fabuleuse pour former de beaux massifs à l’ombre. Elle pousse aussi à la mi-ombre ou dans des sols peu amicaux. En fait, le seul endroit où on ne peut pas planter des épimèdes, c’est au plein soleil, car le feuillage brûle sous ces conditions. En général, le feuillage des épimèdes est vert en été, avec des tons de kaki ou de brun, selon les variétés. Mais à l’automne, le feuillage devient rouge ou orange clair.

L’épimède est rustique jusqu’en zone 4 et sa floraison est printanière. En général, les plants mesurent environ 30 cm de hauteur. Le feuillage est semi-persistant, ce qui veut dire qu’il survit à l’hiver. Les anciennes feuilles disparaissent au printemps dès que les nouvelles feuilles apparaissent. La plante n’est attaquée par aucun insecte majeur. Elle fait une excellente plante de bordure et même si elle pousse lentement, elle forme de très beaux massifs de peu de soin.

L’épimède (Epimedium x versicolor) au début de sa coloration d’automne. Photo: PxFuel

L’amsonie: l’étoile bleue qui devient or

C’est sans aucun doute une des plus belles colorations d’automne que peut nous offrir une plante vivace. L’amsonie (Amsonia spp.) en été, est une vivace bien discrète, avec ses petites fleurs bleues étoilées. Mais à l’automne, le feuillage prend des teintes de jaune d’or et d’orangé qui éblouissent le regard. L’espèce à feuilles étroites, Amsonia hubrichtii, est particulièrement spectaculaire.

Les amsonies sont des vivaces de mi-ombre et de plein soleil qui demandent un sol bien fertile pour proliférer. Si les conditions lui plaisent, elle restera en place de nombreuses années. Ignorée des insectes et des maladies, la plante est rustique jusqu’en zone 4. Il existe maintenant des cultivars de 30 cm de hauteur, mais en général, les amsonies sont des plantes d’environ 75 cm de hauteur, parfois plus. Ces belles plantes buissonnantes se marient avec plusieurs vivaces du jardin, mais aussi des rosiers et des arbustes à feuillage coloré.

L’amsonie prend feu à l’automne. Photo: peganum sur Flickr

La mukdénie de Ross… la quoi?

Pas le nom le plus facile à prononcer et pourtant, la mukdénie de Ross (Mukdenia rossii) est une belle plante à découvrir. Il s’agit d’une plante d’ombre, ayant un beau feuillage luisant qui atteint environ 45 cm de hauteur. C’est une plante couvrante qui se multiplie par rhizomes. Cela veut dire qu’il faudra la surveiller et la contrôler au besoin, mais on est loin de la qualifier de plante envahissante. Son feuillage prend déjà de légères teintes rouges en été, mais à l’automne c’est l’explosion. Un beau rouge vif!

La floraison blanche se dresse au-dessus du feuillage au printemps. Le sol idéal pour cette plante est frais et légèrement humide tout au long de l’été, mais on peut la cultiver dans des sols un peu plus secs, surtout à l’ombre. Encore peu cultivée, on sait qu’elle est rustique en zone 5. Il reste à savoir si elle survit plus au nord.

Cette mukdénie deviendra rouge vif d’ici quelques semaines. Photo: Wikimedia Commons

La rodgersie: celle qui se prend pour un marronnier

La rodgersia (Rodgersia spp.) est une plante d’ombre que l’on connaît surtout pour ses feuilles composées palmées qui ressemblent beaucoup à des feuilles de marronniers. D’ailleurs, l’espèce Rodgersia aesculifoliaaesculifolia voulant dire une feuille de marronnier – est la plus présente sur le marché. Il en existe plusieurs autres espèces toutes aussi intéressantes. Ces larges feuilles prennent des teintes de rouge et de bronze difficiles à décrire en mots, mais le résultat est là! Une belle coloration d’automne.

La rodgersia est une grande plante d’environ 60 à 75 cm de hauteur, qui forme un massif large. En été, une belle hampe florale blanche ou rose se dresse bien au-dessus des feuilles. On dirait une floraison d’astilbe géante. Ces vivaces survivent bien jusqu’en zone 4. C’est un ajout incontournable au jardin de sous-bois et aux plates-bandes d’ombre.

Comment décrire la coloration d’automne des rodgersias? Un peu rouge, un peu brun, un peu bronze… Photo: Julie Boudreau

Le géranium sanguin nous révèle l’origine de son nom

Le géranium sanguin (Geranium sanguineum) est un peu plus connu des jardiniers. On cultive généralement l’espèce à fleurs pourpres ou le cultivar à fleurs blanches (G. sanguineum ‘Album’). Plus rarement, on s’intéresse à la variété naine ‘Max Frei’ aux fleurs également pourpres. Quoi qu’il en soit, les feuilles finement lobées de ce géranium deviennent rouge vif à l’automne. Aussi rouge qu’un fusain ailé!

Ce géranium est une plante de plein soleil qui tolère un peu l’ombre légère. Le géranium sanguin affectionne les sols riches et bien drainés, mais il s’accommode assez bien de sols moins parfaits. Les plants mesurent entre 20 cm et plus de 60 cm de haut, selon les variétés. La floraison est estivale et très généreuse. Dans certains jardins, la plante arrive à se ressemer, ce qui peut être un petit désagrément. C’est une plante très rustique, jusqu’en zone 3 et même en zone 2. Ce géranium se glisse partout: dans les plates-bandes de vivaces mixtes, en bordure des allées. Pour le jardin de peu de soin, c’est un incontournable.

Aussi rouge qu’un fusain ailé! Le feuillage du géranium sanguin est d’une belle couleur intense à l’automne. Photo: Le.Loup.Gris sur Wikimedia Commons

Les feuillages colorés d’automne ne se limitent pas à ces quelques plantes vivaces. Les pivoines, les hostas, les heuchères et les tiarelles sont aussi du nombre, avec plusieurs autres plantes. Il ne faut pas oublier de mentionner au passage les graminées ornementales. Ces beaux feuillages nous permettent de savourer encore quelques semaines les splendeurs de nos jardins… avant qu’arrivent les premiers flocons.


commentaire sur "Ces vivaces qui nous offrent de beaux feuillages en automne"

  1. Nicole dit :

    Bonjour madame Boudreau,
    L’an dernier, j’ai coupé mes vivaces vers la mi-octobre et ça a bien repoussé au printemps malgré que j’ai trouvé que mes graminées prenaient du temps à sortir de terre. Serait-il préférable pour les vivaces que j’attende le printemps pour tout couper? En même temps, je ne voudrais pas couper les bourgeons au printemps par inadvertance. Merci de vos conseils.

  2. Suzanne dit :

    Wow Merci!!!

  3. Suzanne dit :

    Wow Merci c’est super!!

  4. Pierre dit :

    Quelle belle Beauté de couleurs avec un si beau soleil “Merci”

  5. Sylvie F. dit :

    Bien que ce soit des plantes intéressantes pour faire de beaux aménagements, je m’inquiète lorsqu’une plante n’a pas de prédateurs et qui est délaissée par les insectes. C’est un peu comme la renouée japonaise qui aujourd’hui appauvrit notre biodiversité car aucun prédateur ne s’y intéresse. Alors pas d’insecte qui fréquente ces plantes donne comme conséquence aucun oiseau. Ces plantes bien que très belles prennent la place de nos plantes indigènes qui elles favorisent la biodiversité. À mon sens, une plante qui n’est fréquentée par aucun insecte est l’équivalent d’une plante de plastic. C’est un pensez-y bien.

    • louise dit :

      Je suis d’accord avec Sylvie ces plantes appauvrissent notre biodiversité.
      Il faut être très prudent, peut-être s’abstenir et appliquer le principe de précaution.

  6. Louise Lessard.. Lessard dit :

    Bonjour , j,ai un rosier Floribunda BRICK HOUSE.DE 2ANS.. IL EST TRÈS BEAU IL MESURE30 POUCES..DOIS-JE LE TAILLER POUR L,HIVER..OU SEULEMENT METTRE DES FEUILLES AU PIED CONTRE LE GEL!MERCI J,ADORE VOS CHRONIQUES..

  7. Sylvie dit :

    Doit-on couper les hostas et les hydratéer à l’automne?

  8. Yolaine Caron dit :

    Oh merci! Je viens de découvrir l’amsonie que je ne connaissais pas, quelle beauté en automne! Je suis maintenant à la recherche d’une place de choix sur mon terrain pour elle 😉

  9. Francine B. dit :

    Que de belles couleurs ! Des plantes qui nous font apprécier l’automne par leurs coloris . Super!

  10. Marie-Eve dit :

    Chez moi, les épimèdes (certaines variétés, du moins) arborent des teintes rougeâtres comme celle de la photo au printemps,lors de l’émergence du nouveau feuillage, et non à l’automne…. Quant au Rodgersia, je crois que la couleur du feuillage est aussi plus intense au printemps et dépends beaucoup de la variété. Enfin, c’est du moins le comportement de ces plantes dans mon jardin.

  11. B BURNS dit :

    Merci, info précieuse, car à défaut de fleurs un feuillage coloré fera tout aussi bien.

  12. Louise Vachon dit :

    Puis-je me permettre d’en ajouter un. Ce n’est pas le feuillage mais les fleurs, et ce jusqu’à la fin octobre. . Le kalimeris. Ma plus belle découverte. C’est le végétal que j’ai le plus divisé, parce qu’inconnu, et pourtant. Il pousse et s’étend, mais on le laisse faire car il est superbe.

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :