Catégories

Recherche

Nos partenaires

L’amour des lichens

L’été 2022 a été marqué par une pluie abondante en juillet et en août dans la région d’Anchorage, ce qui a peut-être freiné certaines activités de plein air. Mais j’aime dire qu’il n’y a pas de mauvais temps, seulement un mauvais équipement, et qu’il vaut donc la peine d’investir dans un imperméable de qualité, un bon chapeau et des bottes pour pouvoir se promener dans les bois, les jardins ou les parcs sans se laisser décourager par le temps. L’odeur de la pluie et l’aspect brumeux des arbres dans le paysage amplifient votre expérience.

Une paire de mousses inconnues sur du granit. Les mousses sont encore appelées bryophytes.

Si vous vous promenez dans un jardin, il y a généralement beaucoup de couleurs, c’est-à-dire des fleurs, des feuilles, etc. qui détournent l’attention des autres formes de vie intéressantes telles que les champignons, les mousses et les lichens. Avec toute l’humidité locale de l’année dernière, les lichens et les mousses se sont réveillés dans la forêt et se sont fait remarquer par leurs couleurs vertes presque fluorescentes sur le sol et sur les arbres. Il y a eu une abondance de champignons Amanita muscaria orange vif, ainsi qu’une douzaine d’autres champignons. Rappelons que les champignons ne sont pas des plantes, car ils ne fabriquent pas leur nourriture. Les champignons que nous voyons sont les organes de fructification des champignons souterrains.

Amanita muscaria

Des espèces passionnantes à observer

Dans cet article, je regroupe les mousses, les lichens et les champignons en tant qu’espèces intéressantes pouvant échapper à votre attention dans les bois. Mais chaque espèce appartient à son propre groupe et mérite d’être étudiée.

Dans l’esprit du Jardinier paresseux, nous n’irons pas trop loin dans le terrier botanique des noms latins et des groupements, qui sont de toute façon modifiés de temps en temps, souvent en raison de tests génétiques. Par exemple, les hépatiques étaient autrefois regroupées avec les bryophytes (mousses). Ce n’est plus le cas, mais ne vous en inquiétez pas. Nous voulons simplement nous amuser avec ces espèces passionnantes! Les hépatiques ressemblent à un nénuphar, avec des tasses de thé ou des palmiers à leur surface. Vous pouvez les trouver dans le jardin ou dans un terreau humide et tourbeux. Dans un plat en mousse, elles forment un mini jardin intéressant. Ajoutez un dinosaure-jouet pour faire de l’effet!

Hépatique. Photo: eol.org
«Palmiers» sur une hépatique. Photo: Pinterest.

Lichens

Les lichens sont, généralement, le fruit d’une symbiose entre certains champignons et des algues vertes. On trouve des lichens dans de nombreux habitats différents, et même en Antarctique! La santé des lichens est étudiée en tant qu’indicateur de la qualité de l’air. Je ne suis pas un expert, mais je suis devenu un fan. L’Alaska compte plus de 500 espèces de lichens!

Il faut savoir qu’il existe 3 grands types de lichens:

  • Les lichens crustacés forment une fine croûte sur la surface où ils se développent;
  • Lichens foliacés forment des lobes semblables à des feuilles;
  • Les lichens fruticuleux ont un port arbustif.

Sortez et observez attentivement les arbres, les rochers et les souches.

Lobaria pulmonaria, un lichen foliacé. Photo: Preston Villumsen.
Cladonia, un lichen fruticuleux. Photo: Preston Villumsen.
Usnea, communément appelé «Barbe de Jupiter», est un lichen fruticuleux. Photo: Pinterest.
Le Myriolecis est un lichen crustacé. Photo: Preston Villumsen.
Le lichen à feuilles d’épinettes, un type de calicivore . Photo: Preston Villumsen.
Souche de bouleau avec divers champignons. Photo: Patrick Ryan.

De nombreuses petites plantes portant le nom de mousse ne sont en fait pas des mousses. La «mousse» que l’on trouve sur le côté nord des arbres est souvent l’algue verte (Pleurococcus). La mousse d’Irlande (Chondrus crispus) est une algue rouge. La barbe de Jupiter (Usnea), la mousse d’Islande (Cetraria islandica) et la mousse de chêne (Evernia prunastri) sont des lichens. La mousse espagnole (Tillandsia usneoides) est une plante aérienne de la famille des ananas (Bromeliaceae).

Le Jardin botanique de l’Alaska a accueilli des groupes de la conférence Botany 22, dont le thème était Plants at the Extreme (Plantes à l’extrême), et j’ai beaucoup appris de nos visites avec ces scientifiques. L’un d’entre eux a même trouvé un lichen qui n’était peut-être pas dans son aire de répartition, ce qui a suscité un intérêt accru pour l’identification et l’ajout éventuel d’une signalisation permettant aux autres visiteurs d’en savoir un peu plus sur ces plantes d’apparence étrangère.

Lichen
Lichen mystère au Jardin botanique de l’Alaska. Photo: Jesse Miller, UC Davis.

Sortez dans les bois

N’oubliez pas de sortir et d’aller dans les bois. Gardez les yeux et les oreilles ouverts. Prenez beaucoup de photos. Appréciez la diversité de la vie dans la nature et ne vous préoccupez pas des noms propres. Inventez vos propres noms pour les choses! Si vous avez envie de creuser un peu plus dans le monde des lichens, des mousses et des champignons, n’hésitez pas! De nombreuses informations sont disponibles en ligne.

Observation de lichens en Alaska
Irwin Brodo au bloc erratique du Jardin botanique de l’Alaska.
Champignons
Un extraterrestre de plus! La trémelle est un champignon. Photo: Sophie Frost.

Étiquettes + lichen


commentaire sur "L’amour des lichens"

  1. Sandra Beauregard dit :

    Heureusement qu’il y a des amoureux de lichens…c’est une forme végétale des plus anciennes sur terre, que je protège sur mes roches et qui me fascineront toujours…

  2. Marie-Claude dit :

    WoW, merci de nous avoir montrer ce monde fascinant, sous un autre angle. Et si souvent ignorer.

  3. Maria Nieuwenhof dit :

    J’ai la chance d’avoir un immense terrain en campagne et depuis quelques années j’observe de plus en plus de champignons différents formes, couleurs, textures. J’en ai trouver même des bleus l’année dernière sur un sentier dans le boisée! En lisant l’article je ne realisait pas qu’il pouvait y avoir du lichens….je vais regarder et observer de plus près maintenant….
    C’est beau le renouvellement du site et je trouve le logo très cute. Merci

  4. Bruno Grenier dit :

    Jai essayé de “cultiver” certaines mousse de sous bois pour faire des couvre sol mais ca n a jamais marche,Jen ai trouver une qui pousse a lombre mais sur lasphalte.Rire. je sais quil existe une entreprise qui produit certaine espece commercialisé en rouleau mais jai pas de coordonnee.
    Avez vous des trucs pour cultiver cest mousse.

  5. Daniel Fantino dit :

    La mousse ? Mais c´est magnifique. Un moelleux tapis. J´en ai sur une partie ombragée de pelouse où malheureusement même en levant la l’âme, la tondeuse en
    “décolle ” toujours des touffes que je dois replacer. Paradis des champignons avec pins à proximité. L´été dernier un total inconnu tout blanc a poussé. Ressemblant à (désolé) un pénis. Pas trouvé dans le livre des champignons Québécois. Il a duré plusieurs semaines. Si quelqu´un sait de quelle espèce il s´agit ?

  6. Kiki dit :

    Belle découverte.

  7. Jacinthe dit :

    Tellement une bonne idée de nous ouvrir les yeux à ce sujet! Chaque végétal mérite notre intérêt! Je sors à l’instant pour aller observer tout près de ma maison… J’ai moi aussi de la mousse sur une partie de mon terrain que j’essaie de protéger depuis plusieurs années…

  8. Francine B. dit :

    Très intéressant….que de belles découvertes à faire lors de nos randonnées dans les bois… merci!

  9. Francine. dit :

    Super intéressant ce monde des lichens! Monde inconnu dans le sud du Québec. Merci pour partager vos connaissances!

  10. chanty dit :

    J aimerais pouvoir vous partager des photos.je vit chaudière Appalaches dans un boisé.Je possède e magnifiques photos de champignons et mousse de toute sorte.C’est mon activité journalière marche et observations du boisée. J aimerais bien pouvoir identifier tout les spécimens je croise .Bonne randonnée à tous

  11. Louise Labrosse dit :

    L’image est parfaite: l’hépatique ressemble à un nénuphar avec des tasses de thé dessus. Love it!

  12. Nelly dit :

    Merci pour cet article, aussi intéressant qu’hors du commun, mousses, lichens et champignons sont fascinants.
    Et très agréable nouvelle présentation, le logo est adorable et image bien l’esprit du site.
    Belle journée !

  13. Daniel Bellemare dit :

    Est-il possible de faire pousser de la mousse ou/et du lichen sur la souche d’un arbre coupé à quelques centimètres du sol? Si oui, quelles espèces? J’habite à Montréal. La souche a environ 150 cm de diamètre.

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!