Noël

Votre sapin de Noël peut être encore très utile

Larry Hodgson a publié des milliers d’articles et 65 livres au cours de sa carrière, en français et en anglais. Son fils, Mathieu, s’est donné pour mission de rendre les écrits de son père accessibles au public. Ce texte a été publié à l’origine dans le journal Le soleil, le 6 janvier 1990.

La période des Fêtes tire à sa fin et beaucoup de gens réservent justement cette semaine pour le démontage des décorations de Noël. On les place avec soin dans le fond d’une armoire et on les oublie jusqu’à l’année suivante. Et beaucoup de gens mettent directement au rebut leur sapin maintenant défraîchi et aux aiguilles tombantes.

Mais quel gaspillage! Car un arbre de Noël coupé peut encore servir pendant bien des mois à qui sait utiliser son imagination!

sapin de noël jeté à la rue

Une décoration extérieure

Décorer la façade de sa maison avec un sapin défraîchi ? Pourquoi pas ? En effet, nos beaux aménagements paysagers, qui rehaussent tant la valeur de notre demeure l’été, sont maintenant hors de vue sous la neige et, en fin de compte, sous un tapis blanc, toutes les maisons du quartier commencent à se ressembler. Pourquoi alors ne pas embellir votre maison en « plantant » votre sapin de Noël dans un endroit stratégique devant la façade, en enfonçant sa tige dans la neige ? Sa belle coloration verte durera tout l’hiver et s’il tombe un peu de neige, tant mieux ! Le vert n’en sera qu’encore plus visible lorsque paré de blanc!

Un sapin de Noël coupé est d’ailleurs plus avantageux pour une façade qu’un véritable sapin : sa forme conique est tout aussi décorative… mais il ne grandira jamais, garantissant ainsi que la vue de votre fenêtre ne sera pas bloquée par un « monstre » de 15 ou 20 m de haut et de 7 m de diamètre !

Sapin dans une cour près d'un mangeoir à oiseau

Un arbre aux oiseaux!

Une autre utilisation possible pour un sapin de Noël est d’en faire un abri pour les oiseaux et les animaux du coin. En fait, un sapin piqué dans la neige dans la cour arrière procurera un gîte à bien des amis ailés par temps froid, tout en coupant le vent qui fait augmenter les coûts de chauffage de votre maison. Pour encourager les oiseaux à fréquenter le nouvel abri, on n’a qu’à le décorer… de nourriture ! En effet, quelques pains de graisse recouverts de graines diverses —de fabrication maison ou commerciale — accrochés çà et là parmi les branches, attireront une foule d’oiseaux. On peut aussi y suspendre la mangeoire que vous avez reçue à Noël, la remplissant de graines variées.

Il ne faut pas, cependant, oublier de continuer de nourrir les oiseaux durant tout l’hiver. Une fois habitués à un endroit donné, les oiseaux en deviennent dépendants pour leur survie. Couper les vivres avant le printemps peut signer leur arrêt de mort !

Sapinage

Recouvrez-en votre jardin !

Les jardiniers invétérés utilisent le mot «sapinages» pour parler de paillis d’hiver… et avec raison ! Rien ne bat les branches de conifères pour tenir la neige en place sur le jardin le plus longtemps possible et ainsi le protéger des intempéries de l’hiver.

Il faut savoir que le pire danger pour un jardin n’est pas le froid, mais le dégel. Un dégel trop hâtif—et on en a souvent en plein hiver ! — peut sérieusement endommager même des plantes normalement très rustiques. En recouvrant la plate-bande de branches de sapin, qui forment ainsi une couche d’isolation, on réussira à maintenir de la neige sur notre jardin le plus longtemps possible… et plus longtemps la neige dure sur un jardin, plus il sera beau l’été suivant.

N’hésitez donc pas à couper les branches de votre arbre de Noël pour recouvrir toutes les plates-bandes autour de votre maison. Mais au printemps ?

Au printemps, cependant, quand la neige fond et qu’il n’y a plus de gel pour tenir les aiguilles en place, il faut quand même se résoudre à jeter son sapin de Noël, n’est-ce pas ? Eh bien, pas nécessairement !

Le soleil du printemps se fera un plaisir de faire tomber les aiguilles sans le moindre effort de votre part (celles-ci, soit dit en passant, enrichissent le sol du jardin en tombant). Il ne reste plus alors que le squelette de l’arbre — une série de branches dénudées placées en cercles concentriques.

Haricots grimpants
Photo: Foto?raf Editörü.

Que peut-on faire d’utile avec ça ?

Eh bien, quand Jacques Cartier s’est établi à Québec, il a sûrement vu les autochtones se servir de sapins morts de cette sorte : ces derniers les plaçaient dans leur potager, les piquant dans le sol, et plantaient, en cercle tout autour, des graines de haricots grimpants. La plante ne tardait pas à monter sur ce tuteur tout à fait original, ce qui avait pour effet d’élever les feuilles hors la portée des limaces et de rendre la récolte possible sans se pencher. Pas fous! On peut encore faire la même chose de nos jours, mais nous avons maintenant une plus vaste gamme de plantes grimpantes : haricots (il faut aller chercher les bons vieux haricots de nos grands-parents, pas les petites variétés naines d’aujourd’hui), tomates, concombres, pois, etc., et — pourquoi pas ? — des  plantes décoratives comme la gloire du matin, la cobée, le houblon ornemental, etc.

Ne mettez donc pas votre arbre de Noël à la poubelle : il sera d’une grande utilité dans votre cour pendant bien des mois à venir.

À propos Larry Hodgson

Journaliste et blogueur horticole, auteur de 65 livres de jardinage, conférencier et vulgarisateur hors pair, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, nous a quitté en octobre 2022. Reconnu pour sa grande générosité, sa rigueur et son sens de l'humour, il a touché plusieurs générations de jardiniers amateurs et professionnels pendant 40 ans de carrière. Grâce à son fils, Mathieu Hodgson, et une équipe de collaborateurs, le blogue jardinierparesseux.com continuera sa mission de démystifier le jardinage et le rendre plus accessible à tous. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2800 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

20 comments on “Votre sapin de Noël peut être encore très utile

  1. Merciiiii beaucoup pour ces informations ! J’allais stresser à défaire notre sapin afin qu’il soit ramasser à une date précise par le service municipal. Je respire et continue à lire le Jardinierparesseux ?????

  2. Merci de continuer à partager son savoir.

  3. Merci pour ce précieux conseil .
    Bonne et heureuse année à tous et toutes.

  4. Joan Thompson

    Je savais que mon beau sapin pouvait servir à d’autre chose que de remplir le site de compostage loin d’ici, mais il me manquaient les détails. Merci!!

  5. Super article! Merci de continuer le travail entrepris par votre papa et pour ces bons conseils. Meilleurs voeux pour 2023!

  6. Merci beaucoup
    Très bonne idée pour les oiseaux et pour les grimpantes

    Heureuse année 2023

  7. Gaetane Ferland

    Très bonne idée! merci beaucoup!

  8. Wolowiecki

    Très bonnes idées, cependant je ne mets plus de sapins pour Noël ,? ,j’en ai un en bois .
    Qui me sers chaque année,
    Par contre j’en ai 3 Très grands ,et 2 d’une hauteur de 2 .mètres que je laisse dans .on jardin
    L’un des deux était le dernier sapin qui m’avait servi pour l’intérieur
    Des que Noël était passé il a été planté dans le jardin ,il,est magnifique
    Question = j’ai 2 vieux sapins don’t les aiguilles envahissent mon sentier qui mène à mon entrée de la maison que faire pour éviter d’avoir ces aiguilles qui collent aux chaussures ?
    J’attends une réponse, SONIA

  9. Diane Perron

    Absolument en amour avec votre rubrique qui est la vôtre et qui fait revivre notre Larry, super amant de la nature.

  10. Merci pour votre travail Matthieu et Bonne Année à vous et à vous tous.
    Je suis émerveillée chaque jour, de pouvoir vivre avec un arbre dans le salon que je choisis le plus imparfait possible.

    Il me tient très longtemps compagnie, les boules en moins mais toujours illuminé.
    Le temps que les jours rallongent « pour de vrai ».
    Fin Février …mars j’avoue. A ce moment, plutôt frêle , il sort dans la neige.
    Et à la toute fin, je reconduis l’ami fidèle à l’écocentre.

    Bonne journée
    Hélène

  11. Merci pour les ‘super’ conseils de ré-utilisation du sapin de Noël. Très intéressant de lire ces petits bijoux d’articles. Bonne et heureuse année 2023.

  12. Suite…de Hélène

    J’oubliais de dire que je ferai planter un arbre pour celui qui a été coupé.

    Un arbre de plus avec les 7 autres pour compenser les GES du road trip de l’été dernier.
    Avec cette coopérative pleine de Sens :

    https://www.arbre-evolution.org/quisommesnous

  13. Merci pour toutes les informations sur ce site et poursuivez le travail fait depuis tant d’année par votre père avec tant d’amour . Bonne année 2023

  14. Robert Morin alias « Monsieur Moineau « 

    Nourriture pour oiseaux.de nos jours, il est faut de prétendre que les oiseaux seront dépendant des graines et du gras. En effet, ils n’ut Qu’une partie de leurs réserves alimentaires comme supplément. Les graines le sont. De plus, suivant les conseils d’horiculte Et d’orni Expérimentés, les oiseaux se nourrissent , les oiseaux se nourrissent dans les plantes de jardins que l’on aura pris soin de plantés pour eux. Je donne des conférences à ce sujet.

  15. Vraiment une brillante idée!
    Je vais planter le mien dehors et récupérer celui de mes voisins:o)

  16. pas grand solution sauf de couper vos sapins et les remplacer par des feuillus

  17. Wow, j’adore et je vais faire tous les trucs .
    Merci beaucoup et bonne année 2023 ?

  18. claudette

    merci beaucoup pour ces bonnes idées de sapin

  19. Merveilleuses idées!
    Merci

  20. Marie A.

    Géniale cette chronique, tout comme l’auteur! Merci beaucoup de garder bien vivant le legs de votre père.

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :