Categories

Recherche

Nos partenaires

Prévenir la sécheresse

La sécheresse est fréquente en juillet et août… et il en va de même pour les restrictions d’arrosage municipales ou provinciales! La meilleure façon d’éviter les problèmes avec vos plantes (et avec les autorités!) est d’appliquer 7 à 10 cm (3 ou 4 pouces) de paillis organique sur le sol dans les parterres de fleurs et les parcelles de légumes ainsi que sur les racines des arbres et des arbustes. Vous pouvez utiliser des copeaux de bois, des feuilles déchiquetées, etc.

Une personne met du paillis autour à la base d'un arbre
Le paillis réduit l’évaporation, de sorte que le sol restera plus humide. Photo: Josn Jennifer S. Kimball, catalog.archives.gov

Le paillis réduit l’évaporation, de sorte que le sol restera plus humide, même dans la chaleur de l’été. Et garde le sol plus frais aussi… pour encore moins d’évaporation. Même le paillis appliqué lorsque votre jardin souffre déjà de la sécheresse peut aider. Par contre, il est plus efficace de pailler votre jardin avant que la sécheresse ne commence, empêchant ainsi l’évaporation avant qu’elle ne commence.

Pelouse en dormance
La pelouse devient jaune en été, car elle est en dormance. Photo: Famartin, commons.wikimedia.org.

Quant aux pelouses, laissez-les simplement entrer en dormance estivale. Oui, elles peuvent devenir complètement jaunes, mais verdiront à nouveau avec le retour des pluies d’automne. Alors, ne vous embêtez tout simplement pas à arroser votre pelouse pendant une sécheresse.

Pour plus d’information sur le paillis lisez Les avantages des paillis.


commentaire sur "Prévenir la sécheresse"

  1. J.J. dit :

    J’ai “inauguré” cette année une formule de paillis qui me donne vraiment satisfaction. Je l’ai utilisé pour mes pommes de terre que je cultive hors sol, sous du paillis (finie la corvée d’arrachage fatigante et salissante, moi aussi je suis paresseux). Je l’ai réalisé à partir des cannes des tournesols, des topinambours et des héliantis passées sous la tondeuse. Il n’est pas du tout abimé et je vais le recycler en l’ajoutant au pied des tomates, des haricots et des quelques fleurs sauvées de la sécheresse qui a déjà sévi.

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!