Éclairage des plantes Plantes d'intérieur Truc du jour

Les plantes d’intérieur de jour court ont besoin d’un traitement spécial à l’automne

Quatre plantes qui ont besoin de jours courts pour fleurir.

Par Larry Hodgson

Les plantes d’intérieur de jour court présentent un petit défi pour les jardiniers.

Ces plantes ont besoin de nuits ininterrompues de plus de 12 heures afin de pouvoir fleurir (donc, des jours de moins de 12 heures, d’où le nom «plante de jour court»). Leur saison de floraison normale est l’automne ou l’hiver, quand les jours sont naturellement courts, mais elles ne parviennent pas toujours à fleurir dans nos demeures à cause des lumières que leurs propriétaires allument en soirée dans la pièce où elles croissent. Cet éclairage supplémentaire prolonge artificiellement la durée du jour au-delà de 12 heures et inhibe la floraison.

Pour faire fleurir ces végétaux, il faut leur assurer un emplacement où il n’y a pas d’éclairage en soirée.

Plantes d’intérieur de jour court

Billbergie penchée en fleurs.
Billbergie penchée (Billbergia nutans). Photo : David Stang, Wikimedia Commons

Voici quelques plantes d’intérieur de jour court bien connues :

  • Bégonias rhizomateux (Begonia heracleifoliaB. × erythrophylla, etc.)
  • Bégonia Rieger (Begonia × hiemalis)
  • Billbergie penchée ou larmes de la reine (Billbergia nutans)
  • Cactus de Noël et cactus d’automne (Schlumbergera spp.)
  • Chrysanthème (Chrysanthemum × morifolium)
  • Kalanchoe de Noël (Kalanchoe blossfeldiana)
  • Orchidées (certaines espèces, dont Cattleya warscewicziiC. mossiae et Dendrobium phalaenopsis)
  • Poinsettia (Euphorbia pulcherrima)


Quand commencer les nuits longues?

Les nuits doivent être plus longues que les jours pour que ces plantes fleurissent.

Logiquement, vous commenceriez à donner à vos plantes d’intérieur nyctipériodiques, pour leur donner un nom plus scientifique, les nuits longues dont elles ont besoin pour fleurir au même moment où mère Nature le fait : à partir de l’équinoxe d’automne. Ce serait vers le 21 septembre (22 septembre en 2021) dans l’hémisphère Nord et vers le 21 mars dans l’hémisphère Sud. (La date exacte varie d’une année à l’autre.) Bien sûr, il n’est pas nécessaire d’être précis à ce point et vous pouvez retarder le traitement d’une semaine ou deux sans affecter sérieusement la floraison; par contre, trop différer les nuits longues peut sérieusement la retarder.

Conseils pour prolonger la durée de la nuit

Vous avez plusieurs options de traitements pour vous assurer que les plantes de jour court fleuriront à l’intérieur:

  • Si vous avez une pièce ensoleillée que vous n’utilisez jamais la nuit, employez-la pour abriter les plantes de jour court à l’automne. Retirez les ampoules de toutes les lampes de la pièce ou débranchez-les afin que personne ne puisse les allumer accidentellement pendant la nuit — même une courte interruption de leurs 12 heures et plus d’obscurité est souvent suffisante pour faire avorter la floraison.
  • Placez les plantes devant une fenêtre bien ensoleillée dans une pièce utilisée le soir et donc éclairée à cette période, mais installez une barrière entre elles et la source de lumière : un paravent, un panneau ou même simplement d’autres plantes, quelque chose qui empêchera la lumière venant des lampes de les atteindre. De cette façon, elles recevront une bonne lumière pendant la journée, mais aucune le soir et la nuit. L’endroit où vous les cultivez n’a pas besoin d’être dans l’obscurité totale la nuit, mais doit quand même être sombre.
  • Si vous vivez dans une région où il n’y a pas de risque de gel, laissez les plantes à l’extérieur pendant l’automne jusqu’à ce qu’elles commencent à montrer de la couleur ou à produire des boutons floraux, puis rentrez-les.
  • Placez les plantes sous des lumières artificielles (DEL ou fluorescentes), utilisez une minuterie pour que les lumières ne restent pas allumées plus de dix heures par jour, puis entourez la zone de culture d’une boîte ou d’un autre matériau opaque pour empêcher la lumière extérieure de les atteindre. Ou aménagez votre petit jardin de lumière minuté dans un grand placard.
  • La technique traditionnelle est plus complexe. Elle consiste à mettre les plantes de jour court dans un placard ou une boîte opaque tôt chaque soir, puis de les remettre dans un endroit bien éclairé chaque matin, et ce, jusqu’à ce qu’elles commencent à montrer de la couleur. Un horaire typique : placement à l’obscurité à 18 heures, retour au soleil à 8 heures. Le problème, c’est que vous devez répéter ces actions quotidiennement pendant deux ou même trois mois, sans faillir une seule fois, y compris les week-ends ! Si vous manquez une seule nuit, cela peut empêcher la floraison ! Bonne chance avec cela !

Attention aux fausses informations

Si quelqu’un vous suggère de mettre votre poinsettia ou votre cactus de Noël dans un placard pendant deux mois pour le forcer à fleurir (et vous voyez les suggestions les plus bizarres sur Facebook ces jours-ci, n’est-ce pas?), ignorez-le. Cela affaiblira sérieusement votre plante et pourrait même la tuer. Rappelez-vous que les plantes de jour court sont en croissance à l’automne et ont besoin de lumière tous les jours.


Une fois que vous voyez apparaître des boutons floraux, même très petits, vous n’avez plus à continuer votre traitement «nuit longue» spécial. La floraison est désormais amorcée et continuera à suivre son cours. Vous pouvez alors cultiver les plantes dans les mêmes conditions d’éclairage que vos autres plantes.

Lumière du jour… en abondance

Même si les plantes de jour court ont besoin de nuits de plus de 12 heures, cela ne veut pas dire qu’elles n’ont pas besoin de soleil pendant la journée ! Toutes ces plantes ont besoin d’une lumière vive avec beaucoup de soleil pendant la journée pour bien fleurir, d’autant plus que, dans de nombreuses régions, le soleil est beaucoup plus faible à l’automne que l’été. Ainsi, un placement sur le rebord d’une fenêtre ensoleillée conviendrait parfaitement.

Texte traduit et adapté du livre Houseplants for Dummies de Larry Hodgson.

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

13 comments on “Les plantes d’intérieur de jour court ont besoin d’un traitement spécial à l’automne

  1. Celine Foucault

    Merci pour ces précieuses informations. Mon amaryllis…est en feuilles dehors (21 Sept au Quebec) J’y ai mis de l’engrais pour grossir le bulbe. C’est la première fois que je compte la rentrer et couper ses feuilles une fois jaunies..? Je ne sais plus si je dois ka mettre â la noirceur complète ou en nuit longue et jusqu’à quel moment exactement pour une floraison â Noël ?

  2. Bonjour Le Paresseux,
    Nous avons un cactus de Noël qui fleuri normalement depuis des années sans traitement de lumière particulier. L’année dernière, rien du tout.
    L’année dernière était aussi l’année du confinement en France, et je m’étais dit que nous avions probablement plus éclairé que d’habitude.
    Mais cet article semble dire qu’ils sont bien plus susceptibles que ça ! Du coup, que penser ?

    Cordialement,
    Willy

    • En fait, le cactus de Noël est moins sensible à la longueur du jour que la plupart des plantes présentées et fleurit souvent dans une pièce éclairée tant que l’emplacement l’est seulement modérément. Par contre, pour être certain d’une bonne floraison, il est toujours sage de prendre des précautions.

  3. Catherine Lejeune

    Bonjour, notre cactus de Noël ne fleurit plus depuis plusieurs années, merci pour ces infos! Toutefois il est beaucoup trop gros pour être déplacé. Est-ce que nous pourrions poser une couverture dessus chaque soir pour couper la lumière? Merci à l’avance et bonne journée!

  4. Comment m’assurer que mon hibiscus ne manquera pas d’eau pendant mon absence 3 semaine. Le mettre dans l’évier de cuisine avec de l’eau il prendrait lui même son eau au besoin ?
    Merci de me répondre. Madeleine

    • Oui, le mettre dans l’évier avec de l’eau est une bonne solution, mais pas complètement immergé bien sûr, plutôt jusqu’à un quart de la hauteur du pot environ (cela dépend aussi de la taille de la surface de votre évier). Il lui faudra de la lumière aussi.

    • Attention à l’excès d’eau qui peut être aussi néfaste, et même plus que le manque.

      Il existe des systèmes simple de distribution d’eau pour les plantes d’intérieur, en cas d’absence, dont on peut équiper une bouteille, et qui se videra très lentement (une suggestion parmi d’autres possibilités).

      Regardez aussi sur internet en tapant par exemple : « arrosage plante intérieur automatique » et choisissez la solution la plus simple.

  5. Voici un article très intéressant et surtout bien écrit expliquant simplement le processus à respecter pour obtenir une floraison de ces plantes! Merci! Très éclairant (oups sans mauvais jeu de mots)! 🌺

  6. Johanne Lachance

    J’ai été surprise d’apprendre que ma plante Billbergia nutans était une plante à jour court. Dans les différents articles que j’ai lus sur le web lorsque je l’ai achetée, je n’avais jamais appris les précautions à prendre pour déclencher sa floraison. Il y était seulement écrit que la floraison avait lieu de juin à septembre. Or, c’est exactement ce qui s’est produit à la 3e année de son existence conformément à la documentation.

    Est-ce à dire que je peux m’attendre à une seconde floraison cet automne si le cycle d’ensoleillement est respecté?

    Est-ce qu’un téléviseur ouvert dans une pièce sans autre source de lumière est suffisant pour contrecarrer la floraison automnale?

    Je vous remercie pour cette chronique très instructive, et toutes les autres que vous rédigez et que je m’empresse de lire lorsque je les reçois par courriel.

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :