Légumes Potager Pots Truc du jour

Un potager dans un sac de terreau

Légumes plantés dans un sac de terreau placé sur un balcon.

Par Larry Hodgson

Vous n’avez pas besoin d’un pot pour votre potager sur le balcon ou la terrasse. On peut cultiver des légumes et des fines herbes directement dans un sac de terreau ! Et c’est si facile : 

1. Déposez le sac à l’horizontale. 

2. Percez plusieurs dizaines de trous avec une fourchette ou un tournevis. Ces trous serviront de trous de drainage pour laisser écouler tout surplus d’eau. 

3. Retournez le sac pour que les trous de drainage soient dirigés vers le bas. 

4. Découpez un rectangle dans le haut du sac, en laissant toutefois les parois intactes. 

5. Semez ou repiquez vos légumes, selon leur espacement habituel (exemple, il y a de la place dans un sac de 18 litres pour 2 tomates, 4 poivrons, 16 laitues, etc.). 

6. Arrosez bien. 

Astuce: Un sac de terreau retient relativement peu d’eau comparativement à un gros bac de culture et aura donc besoin d’arrosages assez fréquents. 

Couverture du livre Jardiner sans se ruiner



Article adapté du livre Jardiner sans se ruiner.

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

14 comments on “Un potager dans un sac de terreau

  1. Denise B. Québec, Qc

    Génial, je vais le suggérer à une amie qui vient tout juste d’emménager au 3e étage d’un bloc appartement.
    Elle aime jardiner en plus mais impossible dans sa situation. Elle va adorer.

  2. Weiss monique

    Et si de l’eau s’écoule, elle va colorer tout le sol du balcon et salir le ou les balcons en dessous. Il faudrait un conseil pour l’écoulement qui se fera obligatoirement, s’il vous plaît.

    • Isabelle

      Je pense que les gens peuvent gérer eux-mêmes ce genre d’écoulement si ça arrive.

    • Si facile à régler, là où c’est un problème: placer une feuille de plastique sous le sac… et faites attention en arrosant. D’ailleurs, c’est la même chose avec toute plante cultivée sur un balcon. Les plantes en pot peuvent aussi couler si on les arrose trop.

      • Noiraud

        Ppur une fois ,j ai une idee. Géniale😉..chez moi,je me sers des plateaux en caoutchouc pour ranger les bottes d hiver dans l entrée !double utilité… autant pour mes semis ,pour ménager mes dessus de meubles , que sur mon balcon , j y regroupe qq pots…

  3. Pour éviter le problème d’écoulement, au lieu de percer les trous sous le sac, les percer sur les cotés, sur les flancs, à 2 ou 3 centimètres du bas du sac posé horizontalement, pour assurer le drainage..
    Ainsi ou verra quand il y a assez d’eau.
    D’autre part, il restera un peu d’eau dans le fond du sac(un peu comme en hydroponie), ce qui permettra d’arroser moins souvent mais ne génère pas une humidité excessive.
    On peut aussi, au lieu de découper le dessus du sac, simplement découper des places pour y planter les diverses cultures.
    Entre autres avantages, le sac reste plus rigide.
    C’est ainsi que je procédais lorsque j’avais de la place, sur mon ancienne terrasse en plein air.
    Je faisais de belles récoltes, en particulier de tomates

  4. valukhova

    Il y a beaucoup de citadins et citadines qui vont être contents. Quant à l’écoulement, il suffit de faire attention, et mettre un double sac plastique. Moi, ça va, j’ai un jardin, avec une belle biodiversité visitée par tout un tas d’oiseaux, d’abeilles, et même, il y a environ quinze jours, la visite d’un jeune cerf, qui bondissant par-dessus la clôture est venu visiter mon espace vert. Il y avait ma voisine, à qui je prête un bout de terrain, qui l’a chassé pour qu’il remonte ailleurs ! Moi, j’ai pensé que ce fait exceptionnel était une « bénédiction », car j’habite ici depuis 21 ans et je n’avais jamais eu un tel évènement ! L’animal n’a pas piétiné les rectangles de notre potager. Il s’est contenté de piétiner les hautes herbes que je n’avais pas eu le temps de faucher ! C’est ti pas beau tout ça !!!

  5. Le volume des racine il faut en tenir compte?

    • Les plantes s’adaptent très bien à la culture en contenant.

      • valukhova

        Si ce sont des plantes saisonnières, je ne vois pas le problème pour les racines. Elles en feront juste un peu moins, mais plus serrées. Merci Larry. Bonne idée pour ceusses qui n’ont pas d’jardin !!!

  6. Valukova@ « L’animal n’a pas piétiné les rectangles de notre potager. Il s’est contenté de piétiner les hautes herbes… »

    Vous avez de la chance, si les chevreuils ou les biches viennent visiter mon jardin au printemps, généralement ils boulottent tous les boutons de rose bien tendres et souvent les jeunes haricots qui viennent de naître.

    Conclusion pas un de bouquet de rose à remonter à la maison et les haricota à ressemer !

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :