Aménagement paysager Amis de nos plantes Engrais

Hydrolysat de poisson : un engrais à découvrir!

Depuis longtemps, je préconise l’utilisation d’engrais d’algues comme engrais complémentaire dans le jardinage. Après tout, ils sont naturels, riches en minéraux et surtout contiennent tous les oligoéléments (minéraux mineurs) dont les plantes ont besoin pour leur croissance, ce qui en fait le produit parfait pour prévenir ou corriger les carences chez les végétaux.

Par contre, j’ai toujours été tiède envers l’utilisation d’émulsion de poisson, pourtant aussi un engrais naturel et complet (contenant tous les oligoéléments). C’est que ça sent le poisson. Même, assez intensément. Mon père en était très friand, à tel point que notre potager sentait toujours le poisson pourri. Il croyait que les poissons contenaient tout ce qu’il fallait pour assurer la croissance des végétaux… et, au fond, il avait bien raison ! Les poissons sont une excellente source de minéraux ! Je pense que s’il avait pu enterrer des poissons dans le potager, il l’aurait fait !

Mais je n’ai jamais adopté l’émulsion de poisson moi-même : l’odeur me déplaisait trop. Aussi, on ne peut pas l’utiliser sur nos semis et plantes d’intérieur — qui voudrait cette senteur dans la maison! — et même dans le jardin, cet effluve de poisson demeure parfois dérangeant pendant 2 ou 3 jours. Et il y a de plus le risque d’attirer tous les chats du voisinage!

Un vent de changement

Mais je n’avais pas saisi que la situation avait changé et qu’il existe maintenant un engrais de poisson qui ne sent pas mauvais : l’hydrolysat de poisson. 

C’est en discutant avec Christine Dionne, de l’équipe d’Acti-Sol, une compagnie québécoise surtout reconnue pour ses engrais à base de fumier de poule et dont j’utilise l’engrais de base Usages multiples (5-3-2) depuis maintenant 25 ans, que j’ai appris qu’il existait une autre forme d’engrais de poisson. 

C’est qu’Acti-Sol est maintenant le distributeur des engrais à base de produits de la mer Acadie, que je connaissais déjà pour ses différentes formules d’engrais d’algues… mais qui fournit aussi un autre produit que je ne connaissais pas : l’hydrolysat de poisson, aussi appelé poisson hydrolysé.

D’accord, c’est encore un autre terme barbare à mémoriser… et on dirait que mon cerveau est un peu plus lent qu’autrefois avec les nouveaux termes. Mais le produit est réellement très différent de l’émulsion de poisson que mon père aimait tant. Voici ce que j’en ai appris :

Hydrolysat de poisson versus émulsion de poisson

L’hydrolysat est préparé à partir de résidus frais de plusieurs espèces de poissons de haute mer (ce qui reste après le retrait du filet pour la consommation humaine). Il est justement préférable d’utiliser plusieurs espèces différentes, car chaque espèce a un profil d’analyse des nutriments distinct. L’émulsion de poisson telle que produite au Canada, par contre, est surtout faite à partir de poissons de rebut (non consommés par les humains), généralement l’alose tyran, un poisson capturé près des côtes et plus sujet aux eaux contaminées au mercure et aux PCB que les poissons de haute mer.

L’hydrolysat est fabriqué à partir de poisson frais, le jour même, ce qui explique l’absence d’odeur, car le poisson frais ne sent pas mauvais. 

Il est transformé à froid, ce qui permet de conserver tous ses attributs : pas seulement les minéraux, mais les vitamines, les acides aminés, les enzymes et les hormones de croissance qui peuvent tous être utiles à une croissance optimale des plantes. L’émulsion de poisson, au contraire, est cuite. Alors, c’est comme manger des légumes crus versus manger des légumes cuits : plus d’éléments sont conservés quand le produit n’a pas été modifié par la chaleur.

Aussi, lors de la préparation de l’émulsion de poisson, le fabricant en retire plusieurs éléments importants, notamment l’huile et la farine de poisson, qui servent à d’autres fins. Mais ce retrait réduit la richesse finale de l’émulsion. Tous ce que l’on retire de l’hydrolysat, au contraire, ce sont les petits morceaux d’arête, et ce, par filtrage, tout simplement. Il est donc plus complet que l’émulsion.

L’hydrolysat est facile à appliquer, car liquide, avec la consistance du lait au chocolat (et, d’ailleurs, sa coloration!). On peut l’appliquer par arrosage ou par vaporisation sans risque qu’il ne bouche le pulvérisateur. On ne peut pas en dire autant de l’émulsion. Avec sa consistance de mélasse, elle cause bien des maux aux applicateurs.

Aussi, comme on fabrique l’émulsion de poisson en utilisant l’eau municipale, elle contient un surplus de chlore, absent de l’hydrolysat.

Évidemment, l’hydrolysat est un produit certifié pour l’agriculture biologique par Ecocert Canada et Québec Vrai (OCQV).

Les autres avantages de l’hydrolysat

  • Il corrige rapidement les carences;
  • Il encourage la prolifération des bactéries bénéfiques à l’écosystème;
  • Il stimule les racines et la floraison;
  • Il nourrit le sol avec ses riches nutriments;
  • Il augmente le taux de brix (quantité de sucre) des fruits et légumes;
  • Il complète parfaitement l’engrais d’algues. Il est riche en azote et phosphore; les algues, en potassium. Ainsi, il peut être pratique d’utiliser les deux en alternance au cours de l’été, ce qui permet une fertilisation équilibrée.

Mes expériences

Je ne fais que débuter mes expériences avec l’hydrolysat. J’ai en appliqué en vaporisation foliaire à mes semis (oui, à l’intérieur de la maison, car il n’y a pas d’odeur!) et aussi à mes plantes d’intérieur à la place des algues que j’aurais normalement appliquées à cette saison. Il suffit de bien secouer la bouteille pour le mélanger et d’en appliquer 10 ml (2 c. à thé) par litre d’eau. Tel que mentionné ci-dessus, on peut l’utiliser en arrosage au sol autour des plantes que l’on désire fertiliser ou encore, en vaporisation foliaire, car les végétaux peuvent absorber les minéraux par leur feuillage. 

La recommandation est une application aux 2 à 4 semaines, possiblement plus souvent pour l’application foliaire. Logiquement, en alternance avec un engrais d’algues.

Au cours de l’été, j’ai l’intention d’en utiliser aussi sur mes légumes et fines herbes en plein air pour compléter l’engrais à dégagement lent (fumier de poule) que j’aurai appliqué au semis ou à la plantation.

Notez qu’une fois mélangé à l’eau, l’hydrolysat ne se conserve pas. Donc, ne préparez qu’assez de produit pour l’application en cours.

Astuce : Ne laissez pas ce produit traîner sur le comptoir de la cuisine, sinon quelqu’un de la famille pourrait le prendre pour du lait au chocolat… et, même si je n’y ai pas goûté, je suis presque certain qu’il n’en a pas le même goût!

En somme, l’hydrolysat de poisson a complètement changé mon attitude envers les engrais de poisson, que mon père aimait tant. Après tout, je peux désormais en avoir tous les bienfaits, mais sans l’odeur !

Je vais dorénavant l’ajouter à la panoplie des « bons engrais » que je recommande!

*Par Larry Hodgson, en partenariat avec Acti-Sol.

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

21 comments on “Hydrolysat de poisson : un engrais à découvrir!

  1. Denise B. Québec, Qc

    Absolument génial, j’adopte. J’utilise aussi le produit très odorant et effectivement,
    comme ça sent fort, j’ai tendance à oublier de m’en servir …
    Heureusement, les plants eux aiment ça, je vais finir mon contenant au potager
    en espérant que les chats ou ratons-laveurs n’y soient pas trop attirés.
    Est-ce que ça peut servir comme répulsif à chevreuils,
    ils sont très friands des hostas chez ma voisine. ..!

  2. Est-ce que la coloration « chocolat » laisse des traces demeurant visibles sur les fleurs blanches ou roses? Où ça disparaît après une pluie ou arrosage? Merci

  3. Patricia Levesque

    Il y a deux ans, alors que je partait en vacances pour un semaine, j’avais mit mes potées extérieures dans une petites piscines d enfants avec une bonne dose d hydrolisat de poisson. À mon retour je fus émerveillé de l allure de mes plantes. Elles avaient profitées en force et en beauté. Depuis, c’est mon engrais de prédilection. 🥰

  4. Valerie

    Bonjour, j’utilise les granulles Actisol dans mon potager une fois par mois. A quelle fréquence peut-on ajouter l’engrais d’algue ou poisson – je ne voudrais pas trop condenser l’apport d’engrais.

  5. Marie Choquette

    Bonjour Larry,
    Merci pour toutes les informations sur ce produit. Par contre je me demande si les chats, avec leur odorat raffiné ont tendance à se retrouver plus souvent dans les plates bandes ou on utilise l’hydrolisat de poisson . J’adore les chats, je veux juste savoir si cette question m’est posée ce que je dois répondre :0)
    Merci et bonne journée. Marie

  6. Fabienne Thibault

    Oui je connais ces produits et l’odeur aussi!! J’ai longtemps utilisé l’algue marine aussi mais ce produit aussitôt ouvert, prenait une texture gélifiante, impossible à décomposer dans l’eau et j’ai tout essayé… Ont-ils réglé ce problème???

  7. Brin de paille

    Bonjour, Un article sur les différents types d’engrais et leurs usages existe-t-il ? J’avoue ne nourrir que mes rosiers et surtout les anglais mais je me (re)lance dans un petit potager dans une petite serre et j’aimerai mettre toutes les chances de mon côté. Merci pour la qualité de vos articles.

  8. Où on peut acheter le produit ??

  9. Juste avant de lire votre article le 20 ou le 21 mai dernier (je reçois les notifications de vos publications par courriel), je venais de constater un problème de carence sur mes semis adultes (semés en avril) de pétunias wave. Les feuilles jaunissaient avec marbrures et j’avais préparé mon vaporisateur avec un engrais d’algues pour tenter d’y remédier au plus vite – j’avais même déjà donné une première dose de push-push. Après vous avoir lu, j’ai acheté l’hydrolysat de poisson d’Actisol et appliqué immédiatement, dans les jours suivants. INCROYABLE résultat et si rapide ! Le vert est revenu très vite et mes pétunias sont désormais magnifiques. Ils doivent encore attendre pour être transplantés dehors (en Gaspésie / Bas-Saint-Laurent le printemps froid est très long! ), mais au moins, ils ne seront pas en carence le moment venu. Grand merci pour ce conseil en or !

  10. Annie Robichaud

    L’extrait d’algue que j’ai acheté a une formulation 0.36-0-0.22 et dit stimuler la germination et l’enracinement et nous montre des belles carottes. Comment un indice de phosphore de 0 peut-il aider à avoir de grosses carottes?

    • 1. Normalement, le phosphore ne manque pas dans les sols (même si les vendeurs d’engrais veulent nous faire croire le contraire). 2. Même si on indique 0 pour le phosphore, il y a du phosphore, seulement pas assez pour l’afficher légalement.

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :