Céréales Truc du jour

Comment cultiver vos propres céréales

Champs de blé.

L’un des avantages d’être coincés à la maison pendant la pandémie de la COVID est que cela nous a permis de découvrir de nouveaux loisirs intéressants que l’on peut pratiquer directement de chez nous… comme le jardinage! En fait, un rapport récent a révélé que 51% des Canadiens cultivent maintenant au moins un type de fruit ou de légume à la maison. Ces apprentis jardiniers apprécient non seulement les saveurs fraîches de leurs propres productions biologiques, mais peuvent également se détendre et faire de l’exercice grâce au jardinage.

Vous pouvez certainement retirer de nombreux avantages de la culture de vos propres plantes comestibles. Ce qui rend la pratique encore plus rentable est que vous pouvez manger des aliments de haute qualité à un prix moins élevé. Par exemple, le coût d’une tasse de germes de légumes cultivés à la maison dépasse rarement 0,25 $ (0,17 €). De plus, comme c’est vous qui êtes responsable de l’entretien de vos plantes, vous pouvez être certain que chaque récolte est vraiment fraîche et biologique. Et si vous souhaitez démarrer un jardin potager ou agrandir le vôtre, pourquoi ne pas y inclure un aliment de base classique auquel on pense rarement: les céréales?

Récoltez ce que vous semez: les céréales

Il existe différents types de céréales, telles que le blé, le riz, l’avoine, le maïs, le seigle et l’orge. Ces produits sont généralement utilisés comme source de glucides dans les pâtes, les céréales, les tortillas, les flocons d’avoine et les pains. Les grains entiers sont particulièrement appréciés pour leur valeur nutritive. Les produits qui ne passent pas par le processus de raffinage sont souvent riches en vitamines B, fer, zinc et fibres alimentaires! De plus, avec les outils de cuisson modernes comme les multicuiseurs Instant Pot, les céréales n’ont jamais été aussi faciles et pratiques à utiliser. Ainsi, vous pouvez vivre une nouvelle expérience de la ferme à la table en quelques étapes tous les soirs, directement de votre arrière-cour!

Parmi toutes les céréales, le millet, le maïs et le blé sont les plus faciles à cultiver dans le jardin potager. 

  • Le millet peut donner des grains même dans un sol pauvre. De plus, il peut arriver à maturité en aussi peu que 30 jours! Semez-le tout simplement à la fin du printemps ou au début de l’été. 
  • Le maïs est le plus facile à cultiver parmi les céréales et la récolte est particulièrement facile. Vous pouvez simplement retirer les grains de l’épi à la main! 
  • Enfin, le blé n’est pas seulement facile à cultiver, mais il offre aussi un rendement élevé. Les jardiniers peuvent s’attendre à une récolte spécialement abondante par rapport au nombre de graines semées au début de la saison.

Comment cultiver trois céréales faciles au potager

Millet commun
(Panicum miliaceum)

Millet mûr aux graines brunes sur le plant.
Millet mûr prêt à récolter. Photo: Jschnable, Wikimedia Commons
  1. Vous pouvez commencer à semer du millet dans votre jardin à la fin du printemps. Assurez-vous de bien préparer le sol qui doit surtout être bien drainé.
  2. Espacez les graines de 5 cm dans des rangs séparés de 30 cm.
  3. Couvrez les graines de millet d’au moins 2,5 cm de terre.
  4. Arrosez au besoin. Ajoutez en engrais riche en azote au fur et à mesure que le millet grandit.
  5. Vous pouvez récolter le millet à la main lorsque la plante est devenue brun doré.

Maïs
(Zea mays amylacea et Z. m. dentata)

Plant de maïs montrant un épi.
Maïs ou blé d’Inde. Photo: Denisse Leon, Unsplash
  1. Commencez par ameublir les premiers 20 à 25 cm du sol du potager quand la terre commence à se réchauffer.
  2. Semez les graines à environ 2,5 cm de profondeur.
  3. Espacez les graines d’au moins 7,5 cm dans des rangs séparés de 90 cm, les recouvrant de terre pour terminer.
  4. Pour désherber, labourez le sol sous la surface avec une binette à lame oscillante, mais sans aller en profondeur pour éviter d’endommager les racines des plantes.
  5. Arrosez régulièrement et appliquez de l’engrais une fois que les plantes atteignent environ 60 cm de haut.
  6. Après environ trois semaines, récoltez les épis en tenant la tige dans une main, l’épi de maïs dans l’autre et en tordant l’épi jusqu’à ce qu’il se sépare de la plante.

Blé
(Triticum aestivum)

Épi de blé
Épi de blé. Photo: Marek Studzinski, Unsplash
  1. Décidez si vous voulez utiliser du blé d’hiver, qui est plus nutritif, ou du blé de printemps, qui donne de plus grandes quantités en moins de temps.
  2. Préparez les 15 cm supérieurs de sol à l’aide d’un râteau ou d’une pelle.
  3. Espacez vos graines d’au moins 2,5 cm. Semez le blé de printemps à environ 4 cm de profondeur, tandis que le blé d’hiver doit être recouvert de 6,5 cm de terre.
  4. Arrosez au besoin et appliquez régulièrement de l’engrais bio.
  5. Une fois que les épis brunissent, utilisez une faux pour couper les tiges, puis séchez les épis pendant au moins deux semaines avant d’en séparer les grains.

La culture des céréales à la maison est si facile que la réaliser est une vraie détente! Et non seulement apprécierez-vous le plaisir qu’apporte ce petit effort de jardinage, mais vous profiterez également d’aliments frais, biologiques et riches en nutriments après chaque récolte.

Article écrit par JBroad pour le blogue laidbackgardener.blog
et traduit de l’anglais par Larry Hodgson
.

4 comments on “Comment cultiver vos propres céréales

  1. Maryse G

    Merci pour ces indications pour la culture. Comment en faire récolte des céréales pour consommation ?

  2. Marcel Pedneault

    J’aimerais bien savoir quelle variété de maïs peut être prêt à récolter surtout en céréale et non comme légume peut être prêt à récolter 3 semaines après avoir atteint 60 cm de haut ou quelle sorte d’engrais magique est utilisé.

    • L’auteur a peut-être mal calculé.

    • Guylaine Turgeon

      Ça m’as aussi sidéré de lire 3 semaines
      C’est plutôt 3 mois
      Les épis sont long à former
      Et encore plus long si on veut les utiliser en grains sec pour faire de la farine à tortillas
      Il faudra les laisser sécher pendant quelque temps, voir quelques mois
      À moins d’avoir un système de déshydratation

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :