Tendances horticoles

12 tendances horticoles 2021

Ill.: br.pinterest.com

Que vois-je dans ma boule de cristal au sujet du monde du jardinage 2021? En ce premier jour de la nouvelle année, regardons les possibilités ensemble:

1. Le jardinage: encore plus populaire!

Le jardinage a progressé à pas de géant en 2020 (voir le blogue d’hier pour plus d’informations sur ce sujet) et il n’y a aucun signe que cette tendance soit en train de s’essouffler. Jamais jardiner pour le plaisir n’a été aussi populaire! Je prédis une autre année record pour le jardinage domestique en 2021.

2. Les jardiniers achèteront davantage en ligne

Plantes emballées pour un envoi postal.
Les plantes par la poste? Pourquoi pas? Photo: Territorial Seed Company

L’achat en ligne a explosé avec le confinement COVID-19. Comme les gens ne pouvaient sortir faire des achats, ils ont commencé à commander en ligne. Cependant, même lorsque les magasins ont rouvert après le premier confinement COVID-19, les achats en ligne ont continué de grimper. Les consommateurs américains, notamment, ont acheté 29% de leurs produits de détail en ligne en avril, un tiers de plus qu’à la même période l’année précédente, mais le taux à monter à 36% en mai, même si les magasins avaient rouvert. Les statistiques ne sont pas encore disponibles pour le 4e trimestre 2020, mais la plupart des boutiques en ligne annoncent des ventes record.

Les produits de jardinage sont faciles à commander en ligne et les ventes en ligne de semences ont plus que doublé en 2020. Elles auraient probablement triplé, mais la ruée vers les semences a provoqué une insuffisance mondiale de graines. (Une situation qui sera corrigée en 2021.)

Ce sont les achats de végétaux vivants en ligne qui sont à la traîne, mais à mesure que les consommateurs s’habituent à commander en ligne et réalisent qu’un marchand peut expédier une plante aussi facilement qu’un vase (et peut-être même plus facilement encore!), la vente en ligne de plantes vivantes aussi devrait partir en trombe.

3. Les plantes d’intérieur seront très prisées

Bureau à domicile avec plusieurs plantes.
Un coin de travail à domicile a besoin de plantes. Photo: bloomscape.com

Elles étaient terriblement tendance en 2020, dopées par la crise de la COVID-19, avec ces longues périodes de confinement et une augmentation du télétravail. Les gens veulent et ont même besoin de verdure dans leur environnement personnel et découvrent que les plantes d’intérieur sont un moyen facile pour l’obtenir. 

Peut-être devrions-nous commencer à appeler ces végétaux des «plantes de télétravail», car l’ajout de plantes vivantes à son espace de travail à domicile est certainement devenu une tendance majeure. Et lorsque vous aurez cette réunion Zoom avec l’équipe, vous voudrez sans doute montrer que vous vous sentez bien chez vous en plaçant une plante d’intérieur ou deux en arrière-plan. Peut-être que vous êtes secrètement en sous-vêtement en bas de la taille et en bas de la table, mais au moins vous aurez des végétaux chics bien en vue!

4. Les parcs et jardins seront plus populaires

Les parcs et les jardins étaient jusqu’à récemment des endroits où vous alliez principalement le week-end ou après le travail. Plus maintenant. Moins de gens sont enfermés dans des immeubles de bureaux pendant les heures d’accueil de nos jours. Avec le télétravail, vous n’avez pas besoin de prendre vos pauses-café à la cafétéria, vous pouvez sortir en plein air dans votre voisinage, vous promener dans un parc ou vous asseoir sur un banc et respirer un peu d’air frais. Quel changement! Et l’on commence à voir des cours de yoga et de Pilates, même de danse populaire, à l’extérieur dans les parcs de ville et de plus en plus de gens y participent. Prendre des pauses en plein air est bon pour le moral. Qui ne préférait pas être dans un beau parc ou jardin plutôt que sur un trottoir entouré d’asphalte et d’édifices en béton?

5. Plus de nouveaux jardiniers

Les 16 millions de gens qui ont découvert le jardinage en 2020 (l’estimation est pour les États-Unis, mais la tendance était nettement internationale) influenceront leurs pairs et leur famille. Ils leur ont présenté leurs légumes et fruits cultivés à la maison et ont même offert leurs surplus à des voisins qui sont déjà un peu jaloux de la bonne nourriture fraîche et saine qui semble pousser si facilement juste à côté. Différents sondages suggèrent que beaucoup de ces «spectateurs jaloux» prévoient de faire eux aussi un saut dans le monde du jardinage en 2021.

6. Les jardiniers passionnés deviendront des influenceurs

Démonstration par deux femmes dans une serre devant une caméra vidéo.
Influenceur horticole: le nouveau métier à la mode! Photo: blog.jconnelly

Les influenceurs sociaux, souvent liés à la culture pop, à la nourriture et aux vêtements à la mode, sont une tendance depuis des années maintenant, mais si vous avez de l’expérience dans le jardin, attendez-vous à ce que vous aussi soyez bientôt considéré comme un influenceur. Les gens remarquent ce que vous faites et vous prendront d’assaut pour obtenir de l’information. Démarrez un site web, proposez des consultations, posez vos photos de succès horticoles sur Instagram, faites une vidéo YouTube sur votre potager, etc.: il peut bien y avoir une nouvelle carrière très différente dans votre avenir. Aux États-Unis, certains influenceurs spécialisés dans le potager ont vu jusqu’à 400% de croissance sur leurs sites web en 2020 et ont été inondés de questions. Ça pourrait être votre cas en 2021!

7. Le potager demeure toujours aussi tendance

Potager surélevé avec divers légumes
Le potager continue de gagner du terrain. Photo: The Home Depot

C’est à nouveau l’effet du «jardin de la victoire» de la COVID-19 (lisez le blogue d’hier): le confinement, les craintes de pénuries alimentaires dues à la fermeture des frontières et le sentiment de satisfaction qui vient en fournissant sa propre nourriture poussent les gens à vouloir cultiver leurs propres légumes, herbes et fruits. Des denrées fraîches, saines et cultivées sans pesticides toxiques. L’annonce récente de fortes hausses de prix des aliments frais au cours de l’année à venir stimulera également l’intérêt pour le potager maison.

8. Réduction des pelouses

2020 a aussi vu un retour d’intérêt pour l’intimité de l’arrière-cour. Si l’on ne peut pas voyager ailleurs pendant ses vacances, on peut tout le moins passer de belles vacances dans son propre jardin. L’arrière-cour est de plus en plus le paradis personnel du propriétaire, un endroit où vous pouvez vous détendre en famille et prendre un peu de soleil… mais l’arrière-cour qu’on s’imagine n’est plus seulement une pelouse tondue rase comme par le passé. 

Selon un récent sondage, 67% des propriétaires de maisons unifamiliales de 35 ans et moins veulent toujours une pelouse verte, mais de moindres dimensions. À la place, ils espèrent également consacrer une plus grande partie de leur cour à une grande variété d’autres plantes: alimentaires, pollinisatrices, indigènes, fleuries, etc. Créer un habitat faunique pour les oiseaux, les abeilles et les papillons est aussi désormais considéré comme plus souhaitable qu’un vaste espace de pelouse tondue qui, franchement, supporte peu de vie.

9. Les plantes miniatures sont à la mode

Mini-tomate ‘Micro Tom’.
Tomate ‘Micro Tom’. Photo: World Tomato Society

Il est vrai que plus de gens jardinent, mais ils n’ont pas nécessairement d’immenses jardins où ils peuvent pratiquer leur passe-temps. L’espace est souvent très restreint. Ainsi, des plantes plus petites, mais productives, gagneront du terrain en 2021. Voici quelques suggestions de végétaux pour un mini-potager:

  • Tomate ‘Micro Tom’ (le plus petit plant de tomate du monde)
  • Poivron ‘Sweetie Pie’
  • Courge ‘Dwarf Yellow Crookneck’
  • Carottes ‘Romeo’ et ‘Short Stuff’
  • Betterave ‘Baby Ball’
  • Cucamelon
  • Basilic ‘Windowbox’
  • Aubergine ‘Fairy Tale’
  • Cantaloup ‘Hearts of Gold’
  • Pois ‘Tom Thumb’
  • Citrouille ‘Crunchkin’
  • Concombre ‘Spacemaster’
  • Germes et micropousses.

Les mini-plantes d’intérieur sont également très à la mode. Vous pouvez maintenant acheter une orchidée miniature pour le prix de deux cafés au lait à la cannelle dolce chez Starbucks. Et les plantes succulentes miniatures sont si mignonnes. Ni l’un ni l’autre ne prendront beaucoup de place sur un coin de votre bureau de télétravail. Les mini-plantes s’intègrent également facilement sous les lampes de culture D.E.L., toujours plus populaires, et même, pour certaines, dans les plus petits terrariums.

10. Jardinage en bac

Jardins en bacs et pots, notamment avec laitues.
Le jardinage en contenant: une source inépuisable de plasir! Photo: eyeofthedaygdc.com

C’est une tendance qui ne cesse de croître depuis quelques années, et surtout en 2020, et qui devrait plus que se maintenir, car le nombre de personnes vivant en appartement, sans accès à un jardin en pleine terre, ne cesse d’augmenter. Mais même les propriétaires de maison de banlieue, qui ont théoriquement beaucoup d’espace pour différentes cultures (ou en auront bientôt s’ils réduisent la surface dédiée à la pelouse [voir la tendance 8]), placent de plus en plus des jardinières partout: terrasses, perrons, escaliers, etc. Le jardinage en bac vous donne la liberté de jardiner où vous voulez… et nous avons tous besoin de ressentir un peu de liberté dans nos vies ces jours-ci! De plus, on peut déplacer les jardinières de l’extérieur à l’intérieur et ainsi prolonger la saison de jardinage à l’année, parfait pour la culture de fruitiers exotiques [citronniers, avocatiers nains, mini-oliviers, etc.] qui sont si tendance ces temps-ci.

11. Des résultats instantanés au jardin

Bleuetier retombant en panier suspendu avec petits fruits bleus.
On offre même des fruitiers en pot de nos jours! Ici le bleuetier retombant ‘Midnight Cascade’. Photo: homedepot.com

Comme vous l’avez peut-être deviné, l’intérêt pour les plantes déjà en pleine production au moment de l’achat est étroitement lié à la horde de nouveaux jardiniers qui arrivent sur le marché [la tendance numéro 5 pour 2021]. Ils veulent des résultats instantanés. Les annuelles doivent être déjà de pleine taille et couvertes de fleurs lorsqu’ils les achètent, ils achètent des jardinières déjà toutes faites et préfèrent les fines herbes et légumes en gros pot avec déjà des feuilles et des fruits prêts à récolter. Même les petits fruits, que les jardiniers du passé avaient l’habitude de planter en vue d’une production 3 ou 4 ans plus tard, se vendent maintenant dans des pots plus grands, déjà pleins de fruits. Même les semences en sachet doivent, pour ces jardiniers, contenir de variétés à croissance rapide, promettant une récolte en à peine quelques semaines. 

La patience est une vertu que la plupart des jardiniers ne développent qu’au fil du temps, alors, avec autant de nouveaux jardiniers rejoignant la famille des jardiniers amateurs, attendez-vous à voir beaucoup de plantes déjà en pleine production et prêtes à emporter dans les pépinières ce printemps.

12. On passe au bio

La nouvelle vague de jardiniers veut aussi des solutions aux problèmes de jardinage, mais que des solutions vertes. De préférence, d’ailleurs, des remèdes maison. Après tout, de nos jours, le jardin n’est plus vu comme un espace ou l’on «cultive» des plantes, mais plutôt un «environnement» qu’on partage avec les insectes [ou, du moins, certains insectes!], les oiseaux et les petits animaux. Et qui veut manger des légumes contaminés de pesticides chimiques? «Bio» est une façon d’exprimer ce concept dans le commerce, mais le mot «vert» suffit souvent. L’un ou l’autre sur un emballage peut assurément stimuler l’intérêt… et les ventes. Attendez-vous à les voir de plus en plus souvent!

Photo: goodtimes.ca

16 comments on “12 tendances horticoles 2021

  1. Brigitte

    Bonne année et bon jardinage en 2021 monsieur Larry! J’adore vous lire! Votre passion est contagieuse! Merci!

  2. Gilles Brunet

    Bonne Année Larry ainsi qu’a ta famille avec la santé.

  3. Roland Bernier

    Bonjour M. Hodgson,

    Pour débuter, je tiens à vous souhaiter ainsi qu’aux Vôtres une excellente année 2021.
    Je suis abonné à votre blog depuis quelques mois maintenant et j’ai beaucoup appris en vous lisant à tous les jours.

    Le printemps dernier avec mon beau-frère, nous avons loué une parcelle de terre (22 p X 32 p) dans un jardin communautaire. Tous les deux, à 67 ans, nous avions l’expérience du jardin familial respectif de notre enfance, mais nous n’avions plus jamais jardiné depuis. À notre grande surprise, nous avons assez bien réussi, assez du moins pour répéter l’expérience cette année.
    Pour ma part, j’aimerais pousser l’expérience plus loin en débutant mes propres semis cet hiver. J’ai voulu acheter votre livre sur les semis, n’étant pas disponible, je l’ai loué à la bibliothèque municipale.

    Après la lecture de votre livre, je me crois techniquement prêt pour me lancer. Vous préconisez l’achat de variétés de semences résistantes aux maladies et insectes en se fiant sur les codes de résistance aux maladies de la variété choisie. Malheureusement, sur les différents sites web que j’ai consultés (W.H. Perron, l’Écoumène), je ne retrouve pas ces différents codes. Comment faire pour m’assurer que je commande les bonnes variétés?

    Merci de bien vouloir prendre le temps de me répondre.

    Bien à vous.
    Roland Bernier

    • Entre vous et moi, j’insiste beaucoup sur ce point pour pousser les semenciers à se mettre en mode 21e siècle. Je me dis que si leurs clients demandent ce service, ils n’auront pas le choix que de l’offrir. Mais ils ne sont pas très intéressés à bouger. J’utilise beaucoup Stokes (en Ontario) qui, lui, donne tous les détails des végétaux (très professionnel).

      Sinon, chez vos semenciers préférés, recherchez des mots clé, style « résistance » ou « tolérance ». Comme une tomate « tolérante au mildiou ».

      • Roland Bernier

        Merci pour votre réponse rapide. Je vais donc consulter le site de Stokes.

  4. Monique Lussier

    Bonjour Larry,
    Avec la fin des voyages en 2020, ma sœur Louise et moi avons plus de temps pour regarder nos photos et revivre les merveilleux voyages que nous avons faits avec toi. Nous gardons des souvenirs impérissables de celui de la Thaïlande qui débuta avec notre « squattage » de l’aéroport de Toronto. Mais quelles merveilles nous avons vues aux Floralies aux jardins de la reine malgré le froid et ja joyeuse équipe que tu as dirigée de main de maitre.
    Je n’ai pas besoin de te rappeler tous les périples que nous avons vécus ensemble mais je te souhaite d’avoir à nouveau la santé et surtout la clientèle pour leur faire vivre de si beaux moments de découvertes horticoles.
    Bonne Année remplie de projets possibles

    • Bonjour Monique,
      Bonne année à toi et Monique! Que de bons souvenirs, n’est-ce pas? Reste que ma santé se dégrade peu à peu et j’ai dû accepter juste avant Noël que les voyages horticoles, c’est terminé. Peut-être que Groupe voyages Québec va pouvoir les continuer avec quelqu’un d’autre. Mais autrement, j’ai bon moral et, en plus, je suis tellement bien chez moi, entouré de mes plantes! Et écrire tous les jours sur le jardinage me passionne autant que jamais!
      😊

  5. chantal bellerose

    Bonjour à vous

    En lisant l’horoscope j’ai vu et adoré vos suggestions de micro plants cependant je ne les trouve pas. Pourriez-vous me diriger vers un fournisseur pour le plan de tomate micro tom entre autre richters écoumène et solana n’en ont pas

    merci et surtout un beau pouce vert 2021 🙂

  6. Ping : Valoriser vos déchets au potager: la conserve | Potagers d'antan

  7. Roland Bernier

    Bonjour M. Hodgson,
    Je m’interroge sur la température à obtenir pour la germination des semis. Dans votre livre « Les SEMIS » vous mentionnez que la température idéale pour la germination des semences se situe entre 19 et 24 degrés. Parle-t-on ici de la température à conservé dans la pièce où se trouve les semis ou bien de la température interne du terreau? J’ai fait un test et alors que la température de la pièce est de 24C, celle du terreau est à peine de 20C. J’ai toujours pensé que la température du terreau était équivalente à celle de la pièce.

    Merci d’éclairer ma lanterne.

    Salutations
    Roland Bernier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :