Lichens sur un arbre: pas d’inquiétudes

Par défaut

Les lichens sont souvent présents sur les arbres. Photo: Neil Sperry, theeagle.com

À la chute des feuilles, on découvre parfois des «croissances» blanches, verdâtres ou grisâtres (mais aussi d’autres couleurs) sur les branches et troncs des arbres. Il ne s’agit de champignons potentiellement nuisibles, mais de lichens, soit des organismes symbiotiques formés par l’association d’une algue microscopique et d’un champignon filamenteux. On en voit aussi sur les roches et parfois au sol. 

Dans aucun cas les lichens ne sont-ils nuisibles à l’arbre. Ils sont strictement épiphytes: fixés à l’extérieur de l’écorce. Ce ne sont pas des parasites (qui, par définition, nuisent à leur hôte) et ils ne vont pas chercher quoi que ce soit de l’arbre sinon un support sur lequel se fixer. 

Les avantages des lichens

Lichen sur une branche de pommier.
Lichens sur l’écorce d’un pommier. Photo: extension.unh.edu

Les lichens sont même considérés comme d’intéressants indicateurs de l’absence de pollution atmosphérique. Si vos arbres sont couverts de lichens, réjouissez-vous: c’est le signe que l’air dans le secteur est peu pollué! D’ailleurs, on remarque une recrudescence des lichens dans les villes, où ils étaient longtemps absents, maintenant que la qualité de l’air s’améliore par rapport aux extrêmes de pollution des années passées, et ce, grâce aux véhicules moins polluants, à un contrôle amélioré de la pollution par les industries, etc.

Aussi, les lichens ont la capacité d’absorber l’azote présent dans l’air. Quand il pleut, une partie de cet azote descend aux racines de l’arbre hôte, à son grand bénéfice.

Bébé colibri dans un nid lichens. Photo: google.com

Beaucoup d’oiseaux — et notamment les colibris! — utilisent les lichens pour construire leur nid. 

Aussi certains animaux se nourrissent de lichens, notamment les rennes et les caribous (la célèbre «mousse à caribou», aussi appelé lichen des caribous ou lichen des rennes, est en fait un lichen, Cladina spp.), mais aussi plusieurs autres.

Enfin, les peuples indigènes du monde entier utilisent les lichens dans les traitements médicinaux et dans la préparation de teintures. Certains lichens (mais pas tous!) sont même comestibles.

Les désavantages des lichens

Il n’y en a pas.

Pourquoi tant de lichens? 

Grande quantité de lichens sur une branche.
La présence d’une grande quantité de lichens sur un arbre peut indiquer qu’il est en déclin. Photo: courierpostonline.com

Souvent, on trouve plus de lichens sur des branches mortes ou endommagées ou des arbres peu vigoureux et il est facile d’arriver à la conclusion que les lichens sont la cause de cette dégénérescence. Mais c’est plutôt une question de pénétration du soleil.

Les lichens poussent lentement et peuvent difficilement s’installer sur les arbres à croissance vigoureuse, car les branches sont couvertes de feuilles qui cachent la lumière. Et, évidemment, les lichens ont besoin de lumière pour croître. Ainsi, ils s’établissent généralement sur les parties peu feuillues des arbres ou sur des branches mortes, car plus de lumière solaire y pénètre. 

Arbre très couvert de lichens.
Arbre mort couvert de lichens… mais les lichens ne l’ont pas tué. Photo: Walter Baxter, Wikimedia Commons

Si votre arbre est abondamment couvert de lichens, cela peut vouloir dire qu’il est peu vigoureux ou en déclin, avec une moins bonne couverture de feuilles qu’il ne devrait normalement avoir… peut-être une indication qu’il lui faudrait de l’aide sous forme de fertilisations occasionnelles ou d’arrosage par temps sec.

Que faire alors?

Normalement, vous pouvez tout simplement laisser les lichens pousser comme signe que la nature est bienvenue chez vous. 

Si vous ne pouvez pas supporter leur présence, frottez tout simplement l’écorce avec une brosse pour les faire tomber. Frottez doucement, faisant attention de ne pas endommager l’écorce ni de briser les bourgeons.

Sachez qu’il est inutile d’appliquer un fongicide dans le but d’éliminer les lichens, car ce ne sont pas des fonges (champignons)!

N.D.L.R. Adapté d’un billet originalement publié le 17 octobre 2015 

5 réflexions sur “Lichens sur un arbre: pas d’inquiétudes

  1. dorisbruxelles

    Bonjour Larry, je pensais traiter mes quelques vieux fruitiers (pommiers et cerisier) à la chaux cet hiver. On dit de soigneusement brosser l’écorce avant. A la lecture de votre post, je me demande maintenant s’il est vraiment nécessaire de le faire ou puis-je laisser les lichens? Merci!

    • Le but de chauler le tronc des fruitiers est de prévenir certaines maladies et insectes. L’efficacité est au mieux moyenne, car mêmes envahisseurs vivent aussi plus haut dans l’arbre, dans les places qu’on ne peut pas chauler.

      Personnellement, j’aime trop les lichens pour les enlever et, de plus, je n’ai jamais eu de problèmes avec les insectes perceurs ou maladies hivernantes sur mes arbres. Mais cela reste un choix personnel.

  2. Therese Houde

    J’ai quelque chose d’assez inusité à vous montrer. C’est une boule blanche grosse comme une balle de ping pong, qui s’est développée autour d’une tige d’euonymus rampant. Il y en avait 3 après le plant. C’était dur Et je n’ai pas été capable de les briser avec la main. Ça me semblait être calcaire. J’ai des photos que je pourrais vous montrer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.