Arbres étroits pour petits terrains

Par défaut

Il y a mille et une raisons pour planter un arbre (ils dépolluent l’air, préviennent l’érosion, créent une ombre bénéfique, etc.), mais une seule pour ne pas le faire: «je n’ai pas assez d’espace!» Les terrains urbains, par définition, sont petits et, de nos jours, ceux de la banlieue sont de plus en plus exigus aussi. Faut-il alors abandonner l’utilisation des arbres?

Bien sûr que non! Il existe même une catégorie d’arbres toute désignée pour une utilisation dans les emplacements étroits: les arbres colonnaires. Aussi appelés arbres fastigiés, ces arbres ne poussent pas de cette façon dans la nature. Tous ont alors le port plutôt arrondi ou évasé d’un arbre normal. Mais il arrive parfois des mutations qui font que les branches, plutôt que de pousser plus ou moins à l’horizontale, sont dressées verticalement, formant un angle aigu avec le tronc. Il en résulte un port très étroit et donc un arbre qui peut pousser sans problème dans un petit espace. 

De telles mutations sont sélectionnées par des horticulteurs attentifs et multipliées à grande échelle. Ainsi, elles sont facilement disponibles en pépinière. 

Voici quelques exemples.

Bouleau de Mandchourie colonnaire Parkland Pillar®
(Betula platyphylla ‘Jefpark’)

Betula platyphylla ‘Jefpark’. Photo: http://www.firsteditionsplants.com

Ce bouleau combine une écorce très blanche et un port très étroit. De plus, le feuillage, vert foncé en été, devient d’un beau jaune à l’automne. Il croît rapidement et atteint environ 10 m de hauteur, mais seulement 2 m de diamètre. Il est relativement résistant à l’agrile du bouleau et ne semble pas du tout intéresser les scarabées japonais, contrairement aux bouleaux blancs nord-américains et européens. Pour le plein soleil ou la mi-ombre dans un sol moyennement humide. Zones de rusticité: 2 à 7.

Charme pyramidal 
(Carpinus betula ‘Fastigiata’)

Carpinus betula ‘Fastigiata’. Photo: http://www.brokenarrownursery.com

Au port rigoureusement dressé et très dense avec de «charmantes» feuilles nervurées et dentées, cet arbre se prête à toutes les utilisations, même à la formation d’une haie de grande taille. Il est marcescent, c’est-à-dire qu’après que ses feuilles ont jauni joliment à l’automne, elles ne tombent pas toutes et plusieurs restent sur place, maintenant beiges, assurant une bonne densité l’hiver. Elles finissent par tomber au printemps avec la pousse des nouvelles feuilles. Pour les sols bien drainés au soleil ou à la mi-ombre. Dimensions: 10 m x 7 m. Zones de rusticité: 5 à 8. 

Chêne anglais fastigié 
(Quercus robur ‘Fastigiata’)

Quercus robur ‘Fastigiata’. Photo: lesjardinsgourmands.ca

Très populaire, ce chêne porte des feuilles vert foncé à la marge crénelée. Comme pour le charme pyramidal, il est marcescent et ses feuilles brunissent à l’automne, mais ne tombent pas toutes, assurant un certain intérêt même en hiver. Soleil. Sol bien drainé. 15-18 m x 5-6 m. Zones 4b à 8. Le cultivar ‘Skyrocket’ est encore plus étroit.

Il y a plusieurs autres chênes à port colonnaire: votre pépinière favorite pourrait vous en présenter d’autres.

Cyprès d’Italie
(Cupressus sempervirens ‘Stricta’)

Cupressus sempervirens ‘Stricta’. Photo: http://www.ebay.co.uk

Pour mes lecteurs de climat doux seulement, voici l’arbre colonnaire «original», planté depuis l’époque des Romains. C’est le grand conifère colonnaire que vous voyez partout en Toscane et en Provence. Comme la plupart des conifères, il est vert à l’année. Il peut vivre jusqu’à 1000 ans et demeure quand même très étroit. Cela dit, typiquement on le taille régulièrement pour maintenir une forme extrasvelte. Il y a aussi quelques cultivars naturellement très étroits comme ‘Totem’. Plein soleil. Sol bien drainé. 15-20 m x 2 m. Zones de rusticité 7 à 10.

Épinette (épicéa) blanche pleureuse 
(Picea glauca ‘Pendula’)

Picea glauca ‘Pendula’. Photo: plantlust.com

La plupart des arbres pleureurs ont un port très large, mais celui-ci est une exception à la règle. Sa flèche (tige centrale) est parfaitement dressée, mais aucune de ses branches secondaires n’a le moindre tonus, chacune retombant mollement vers le sol comme une guenille mouillée. Donc, il continue de grandir, mais ne s’élargit jamais. Ses aiguilles sont nombreuses et d’un vert foncé un peu bleuté. Elles gardent leur couleur l’hiver. Plein soleil. Sol humide, mais bien drainé. Surtout adapté aux climats frais. 16-20 m x 1,5-2,5 m. Zones de rusticité: 2 à 6.

Peuplier Tower 
(Populus × canescens ‘Tower’)

Populus × canescens ‘Tower’. Photo: claytonditzler.zenfolio.com

Bien que populaire, le peuplier de Lombardie (Populus nigra ‘Italica’), probablement l’arbre colonnaire le plus cultivé à travers le monde, est trop sujet aux maladies pour faire un bon arbre de ville. Préférez-lui le peuplier ‘Tower’. Il lui ressemble, mais est plus résistant aux maladies. C’est un plant mâle, donc il ne produit pas de disgracieuses «mousses blanches» au printemps. Port très étroit. Feuilles vertes l’été, jaunes à l’automne. Plein soleil et sol bien drainé, mais pas sec. 12 m x 3 m. Zones de rusticité: 2b à 6.

Le peuplier ‘Prairie Sky’ (P. × canadensis ‘Prairie Sky’) est similaire, mais encore plus résistant aux maladies. Donc, il constitue un meilleur choix là où il est disponible.

Peuplier tremble colonnaire
(Populus tremula ‘Erecta’)

Populus tremula ‘Erecta’. Photo: http://www.sunstarnurseries.com

Peuplier encore plus étroit que ‘Tower’, à l’écorce vert-blanc et aux feuilles qui bougent sans cesse. Il est moins porté à drageonner que le tremble sauvage. Plant mâle. Plein soleil. 15-20 m x 3-4 m. Zones 2b à 5.

Pommier ornemental colonnaire
(Malus spp.)  

Malus × adstringens ‘Durleo’ (Gladiator). Photo: http://www.jcbakker.com

Il existe un assez bon nombre de pommiers ornementaux qui ont un port colonnaire. Que vous cherchiez une variété à fleurs blanches, roses ou rouges, à feuilles vertes ou pourpres, à fruits rouges, verts ou jaunes, tout cela existe sur le marché. Il existe même des pommiers colonnaires à gros fruits pour ceux qui veulent créer un petit verger urbain de pommes à croquer. Voici quelques variétés parmi les dizaines qui sont offertes:

Malus ‘Maypole’ produit des fleurs roses, des feuilles un peu rougeâtres au printemps, vertes en été et pourpres à l’automne et de petits fruits rouges. Malus baccata ‘Erecta’ (‘Columnaris’) est une vieille variété très facile à trouver en pépinière: ses fleurs sont blanches, ses feuilles vertes et ses petits fruits jaune-rouge. M. ‘Gladiator’ (M. adstringens ‘Durleo’) produit des feuilles pourpre foncé, des fleurs roses et des pommettes rouge pourpré. Il est très rustique (zone 2). Et ‘Northpole’ est une variété à fruits, offrant des pommes rouges de bonne taille et d’excellent goût. 

Les pommiers colonnaires sont d’une hauteur relativement limitée (rarement plus de 4 ou 5 m) et la plupart sont rustiques en zones 3 à 8.


Évidemment, ce qui précède n’est qu’un aperçu des possibilités. Visitez une pépinière spécialisée dans les arbres et vous découvrirez beaucoup d’autres arbres colonnaires, dont certainement un qui vous tombera dans l’œil!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.