Qu’est-ce qu’un «nativar»?

Par défaut

La sanguinaire ‘Multiplex’ (Sanguinaria canadensis ‘Multiplex’) est une sélection à fleurs doubles de l’espèce sauvage et serait considérée comme un nativar lorsqu’on la cultive sur son continent d’origine, l’Amérique du Nord. Source: www.thimblefarms.com

Voici un terme composé qui apparaît de plus en plus dans la littérature horticole anglophone et ne saurait tarder à faire la transition au français. Il désigne une variété sélectionnée à partir d’une espèce indigène pour ses qualités horticoles et offerte comme telle sur le marché. De telles plantes apparaissent souvent spontanément en tant que mutation, ou encore, sont produites par hybridation interspécifique (à l’intérieur d’une seule espèce).

Par exemple, la sanguinaire (Sanguinaria canadensis) est une vivace indigène en Amérique du Nord qui a donné, par mutation, une variété à fleurs doubles, ‘Multiplex’. Ainsi, ‘Multiplex’ serait un nativar de cette espèce… mais seulement en Amérique du Nord, bien sûr, car l’espèce d’origine est seulement indigène sur ce continent.

20181008B Gypsophila-paniculata-Bristol-Fairy shop.rangedala.nu.JPG

Gypsophila paniculata ‘Bristol Fairy’. Source: shop.rangedala.nu

Le souffle de bébé (Gypsophila paniculata), par contre, une vivace indigène en Eurasie, a donné plusieurs cultivars, dont ‘Rosenschleier’ et ‘Bristol Fairy’, qui seraient des nativars lorsque cultivés en Eurasie.

Pourquoi utiliser le terme?

Le terme nativar est utile pour classifier toutes ces plantes qui ne sont pas purement des plantes indigènes, puisqu’elles ne poussent pas à l’état sauvage sous cette forme spécifique, mais qui ne sont pas, non plus, des plantes introduites.

Par exemple, dans une pépinière qui a un rayon «plantes indigènes», il est un peu gênant de voir des cultivars — de plantes indigènes, quand même — qui ne sont pas rigoureusement identiques à la plante sauvage. Mais cette pépinière pourrait légitimement avoir un rayon de «plantes indigènes* et nativars».

Vous verrez sûrement le terme nativar apparaître dans ce blogue à l’avenir.

*Notez que, en fait, on ne peut pas acheter des plantes légitimement indigènes en pépinière. Toute plante indigène qui a été sélectionnée de l’état sauvage et reproduite pour la revente est en fait un cultivar (variété cultivée), car elle ne représente pas toute la variété naturelle de son espèce.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s