Grimpantes Truc du jour

Il faut maltraiter les glycines pour obtenir des fleurs

20160114A.jpgVous avez une «glycine rustique» (Wisteria sp.) et elle ne fleurit pas? Ou pas aussi abondamment que vous le voudriez? Voici quelques solutions:

D’abord, il faut être patient: la plupart ne commencent à fleurir abondamment que vers leur septième ou huitième année. Aussi, il faut les planter au plein soleil dans un emplacement protégé du vent. Mais surtout, il faut les maltraiter. Donnez-leur un sol exécrable: pauvre, minéral et rocailleux ou sableux. Évitez de les fertiliser… et surtout, ne leur donnez pas d’azote (le premier chiffre sur les emballages d’engrais), car cet élément stimule la croissance des tiges et des feuilles au détriment des fleurs!

Si malgré tout votre glycine n’a pas fleuri après 10 ans, il est temps être encore plus sadique. Avec une pelle très coupante, coupez au printemps tout autour de la plante, à environ 45 cm de la base, tranchant ainsi la majorité de ses racines. Cette taille sauvage a souvent pour effet de stimuler une floraison massive… mais seulement l’année suivante!

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

3 comments on “Il faut maltraiter les glycines pour obtenir des fleurs

  1. C’est le cas de la mienne et j’ai beaucoup de fleurs depuis ce printemps 2015 et voilà bien 10 ans que je l’ai …donc patiente! Bon après-midi

  2. Colette Charron

    Comment la tailler pour l’orienter ?

    • La taille n’est pas un facteur réel. La plante se repositionnera rapidement, peut importe la taille qu’on fait. Il faudrait surtout diriger les tiges volubiles vers un support ou même les y fixer pour les encourager à pousser là où on le veut..

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :