Categories

Recherche

2024: l’année de la violette africaine

Aperçu et historique La violette africaine Streptocarpus ionanthus (syn. Saintpaulia ionantha) a été découverte en 1892 par Walter von Saint Paul-Illaire dans les montagnes boisées d’Usambara, près de la frontière entre le Kenya et la Tanzanie, en Afrique. À l’automne 1892, la plante a été envoyée à la serre Herrenhausen à Hanovre, en Allemagne. Le maître jardinier et botaniste Hermann Wedland a répertorié la plante pour la première fois en tant que membre de la famille des Gesnériacées. La violette africaine a été exposée pour la première fois en 1893 et a attiré l’attention du public. Les premiers hybrides commerciaux sont apparus en 1927. Depuis, près d’un siècle s’est écoulé avec de nombreuses innovations qui ont fait de la violette africaine l’une des plantes d’intérieur les plus populaires au monde. De nombreuses nouvelles variétés de violettes africaines L’un des meilleurs producteurs est la famille Holtkamp, en Allemagne, qui produit des violettes africaines depuis 1935. Outre l’introduction de nombreuses couleurs et formes,... Lire la suite >

Comment cultiver une violette africaine

La violette africaine est parmi les plantes d’intérieur les plus populaires au monde. Photo: Pennsylvania State University Peu de plantes d’intérieur sont aussi florifères que la violette africaine (Saintpaulia ionantha*), aussi appelée saintpaulia ou violette d’Usambara. Grâce à sa capacité de fleurir sous un éclairage moins que parfait, elle peut s’épanouir à tout moment de l’année. D’ailleurs, les bons cultivars peuvent être presque toujours en boutons ou en fleurs.  *En fait, le nom botanique de la violette africaine est maintenant Streptocarpus ionanthus. Lisez La violette africaine change de nom pour comprendre pourquoi. Ses origines Malgré son nom populaire, la violette africaine n’est pas une véritable violette (Viola, famille des Violacées), mais appartient plutôt aux Gesnériacées, famille qui comprend le gloxinia des fleuristes (Sinningia speciosa) et le streptocarpus (Streptocarpus spp.). Son nom commun vient de la forme et de la couleur des fleurs des saintpaulias sauvages: avec leurs cinq pétales — deux plus petits sur le dessus, trois plus importants vers le bas — et leur... Lire la suite >

Bien cultiver la violette africaine

Peu de plantes sont aussi florifères que la violette africaine (Saintpaulia ionantha), aussi appelé saintpaulia. Grâce à sa capacité de fleurir sous un éclairage moins que parfait, elle peut s’épanouir à tout moment de l’année. D’ailleurs, les bons cultivars peuvent être presque toujours en boutons ou en fleurs. Ses origines Malgré son nom populaire, la violette africaine n’est pas une véritable violette (Viola, famille des Violacées), mais appartient plutôt aux Gesnériacées, famille qui comprend le gloxinia des fleuristes (Sinningia speciosa) et le streptocarpus (Streptocarpus spp.). Son nom commun vient de la forme et de la couleur de la fleur des saintpaulias sauvages: avec ses cinq pétales, deux plus petits sur le dessus, trois plus importants vers le bas, et sa couleur violette, la fleur rappelait celle d’une violette (Viola spp.). La violette africaine moderne ressemble souvent peu à une violette, toutefois: grâce à plus de 100 ans de sélection et d’hybridation, ses pétales sont maintenant généralement symétriques et ses fleurs sont souvent doubles ou semi-doubles, aux... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!